Inscrivez-vous à notre infolettre et soyez informé en primeur!
Fermer
1 888 475-9992
Villes visitées
Vancouver, Whistler, Victoria, Kelowna, Banff, Jasper, Edmonton, Calgary

Après le petit-déjeuner, nous sommes partis à 7 h 45 avec nos boîtes à lunch préparés par le personnel de l’hôtel. Nous avons longé le lac Mara sur lequel nous y avons vu de nombreux pontons, qu’il est possible de louer. Petit arrêt à Sicamous, une surprise du Capitaine et Renée. Eh oui, de la crème glacée allemande fait sur place et c’est une gracieuseté de Voyage Louise Drouin.

Nous avons poursuivi notre route en direction de Craigellachie où un arrêt sur le site historique est des plus important dans notre histoire canadienne. Souvenons-nous que la condition de la Colombie-Britannique de se rallier au reste du Canada était la promesse de la construction d’un chemin de fer qui traversait les montagnes Rocheuses.  Ce qui avait été accepté et le chemin de fer fut construit en un temps record c’est-à-dire en cinq ans au lieu de dix.  C’est donc à cet endroit que fut planté le dernier tire-fond qui relie l’Atlantique au Pacifique, en 1885. Craigellachie est un mot écossais signifiant « rencontre d’un clan ». On nomma ce lieu après la réponse brève qu’ils reçurent à un télégramme envoyé en Écosse afin d’obtenir des capitaux pour poursuivre la construction du chemin de fer : Craigellachie. Les administrateurs comprirent le sens de la réponse et purent ainsi poursuivre leur œuvre.

Poursuivant notre route, nous sommes passés près d’un site typique, un hôtel qui est situé  à Three Valley Gap. Nous débutons notre ascension dans ces montagnes majestueuses  débutant avec les Monashees pour nous rendre dans le parc national de Revelstoke. On voit déjà la différence avec la vallée de l’Okanagan, c’est vert à perte de vue! Arrêt au Giants Cedars (cèdres géants) où nous dînons avec nos boîtes à lunch.

Maintenant nous y voici, rendu dans les Selkirks, réputé pour être infranchissable dû à la quantité de neige qui tombe en hiver. Il est déjà tombé jusqu’à 60 pieds de neige dans un hiver. Arrêt à Roger’s Pass, là où la transcanadienne s’est terminée, créant la fusion des deux portions de routes.

Pour se rendre au lac Emeraude, on passe par Golden, où nous avons vu un chantier avec de la machinerie lourde à profusion. En effet, ils agrandissent la route #1, tout un chantier à même la falaise. Nous étions ébahis par la couleur bleu turquoise de l’eau du lac Emeraude, cette couleur est due aux différents minéraux microscopiques qui sont en suspension dans l’eau.

Peu de temps après, un dernier arrêt au pont naturel, dans le parc national de Yoho, où nous avons pu entendre le tourbillon de l’eau de la rivière, qui s’est infiltrée sous la roche créant ainsi un pont.

Un arrêt au lieu historique national du col-Kicking horse Tunnels en spirales. La locomotive d’un train à vapeur croise le wagon de queue à sa sortie du tunnel inférieur. Croyez-le ou non, une chance sur 1000 que nous puissions voir un train y passer, nous l’avons vu, tout un spectacle. Nous avons pu observer, sur trois hauteurs, le train qui passait.

Arrivée à Banff juste à temps pour le souper de groupe au Balkan, restaurant grec au centre de la ville. Après un copieux repas, direction le Moose Hotel et Suites, très bien positionné au centre-ville, où nous nous installons pour les trois prochains jours.

Potins du Capitaine :

Notre ami Michel, ce matin, avait perdu ses oreilles (appareils auditifs)! Heureusement Capitaine les a retrouvés.

Tourloup ;)

 

Capitaine et Renée

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube