Inscrivez-vous à notre infolettre et soyez informé en primeur!
Fermer
1 888 475-9992

Bonjour à tous 

Ouf! quelle journée de découvertes et de splendeurs!

Pour partager ces moments de ravissement, Galarneau nous a fait l'honneur d'être présent presque toute la journée avec des températures de 20-22 degrés.  Lorsque nous nous sommes retrouvés au petit-déjeuner, PRESQUE toute trace de fatigue avait disparu!!!!  

Nous avons débuté la journée par la visite de la Tour de Londres.  Nous avons marché jusqu'à ce célèbre monument, notre hôtel étant situé tout près.  Siège des fusiliers marins, la tour de Londres se compose de plusieurs bâtiments.

De nos jours, la Tour de Londres est surtout connue pour ses Joyaux de la Couronne mais elle était aussi célèbre en raison des nombreux opposants du roi qui y furent emprisonnés, parfois torturés et tués. 

La Tour était également la résidence des monarques pendant les périodes instables.  Elle fut construite au XIe siècle par Guillaume le conquérant et agrandie au XIIIe siècle pour devenir finalement la forteresse que nous connaissons. Située stratégiquement sur les rives de la Tamise, sa construction en bois fut remplacée par la suite par la Tour Blanche, aujourd'hui la tour de Londres compte une vingtaine de tours auxiliaires.

Parmi les histoires les plus célèbres de la Tour de Londres, il y a celle des 2 fils d'Édouard IV qui ont été emprisonnés après la mort d'Édouard en 1483. Ses fils furent enfermés par leur oncle qui allait plus tard accéder au trône. On n'a plus jamais revu les 2 princes.

L'entrée principale est gardée par les Yeoman Warders, hallebardiers de la garde royale ou Beefeaters. Ils sont vêtus de leur uniforme historique.  L'un des 40 Beefeaters est nommé Raven Master et est responsable des corbeaux qui vivent à tour depuis des siècles.  La légende raconte que la tour et la monarchie s'effondreront si les corbeaux s'en vont.  C'est pourquoi que le roi Charles II avait placé les corbeaux sous sa protection mais la couronne a plus d'un tour dans son sac : les corbeaux ont les ailes rognées.

La maison des Joyaux, comme son nom l'indique, conserve les joyaux de la couronne. La plupart des bijoux furent collectionnés vers les années 1660, après que la monarchie fut réinstaurée. Parmi les belles  pièces de la collection, on retrouve la Grande Étoile d'Afrique de 530 carats, la couronne d'apparat avec plus de 2800 diamants et le célèbre Koh-I-Nor un diamant de 105 carats .

Après cette visite qui laisse pantois devant tant de richesse, nous avons traversé le pont de la Tour de Londres.  C'est un des ponts des plus reconnaissables du monde. De style gothique, il a été construit en harmonie avec la tour de Londres.  Ses concepteurs avaient été contraints de respecter la loi stipulant que le pont devait être le prolongement de la Tour de Londres.

Construit en 1876 quand l'Est de Londres devint extrêmement encombré et la construction d'un pont devint une une priorité. Plusieurs entrepreneurs et 450 ouvriers furent impliqués dans la construction du pont d'une longueur de 265 mètres.  Le pont devait permettre le passage de grands navires, vu sa proximité avec la mer et sa proximité avec le port d'où la décision de créer un pont mobile qui pouvait être ouvert pour permettre le passage des bateaux.  Le mécanisme de l'ouverture est caché dans les 2 tours.  Autrefois, le pont pouvait s'ouvrir jusqu'à 50 fois par jour mais ne l'est que 3 ou 4 fois de nos jours.

Après avoir visité ces monuments qui datent d'une autre époque, nous avons visité une structure plus moderne: The Shard.  L'esquille de verre est le plus haut édifice de toute l'Europe avec ses 309 mètres. Cet édifice débuté en 2008 et terminé en 2012 fut baptisé The Shard à la suite des critiques qu'il avait essuyé de la part d'English Heritage qui affirmait que l'édifice serait comme un éclat de verre transperçant le coeur  du vieux Londres.

Avec ses 44 ascenseurs, l'édifice a éclipsé le Cornichon ( Gherkin ) avec ses 180 mètres et même le London Eye Millénium, la grande roue de Londres.  La construction de ce gratte-ciel a coûté 870 millions de dollars canadiens 

Nous avons pris un ascenseur ultra-rapide ( 6 mètres / seconde ) qui nous a propulsés au 68e étage. C'est le point d'observation le plus élevé de la capitale britannique.  Quand la visibilité le permet, à 264 mètres, on peut avoir une vue exceptionnelle dans un rayon de 65 km.   Malheureusement aujourd’hui avec la couverture de nuages, la visibilité était limitée mais nous avons une vue spectaculaire de Londres.

Cet après-midi, durant le temps libre que nous accorde notre guide Sandrine, quelques voyageurs en ont profité pour marcher dans le quartier où l'on retrouve le théâtre de Shakespeare avec son toit circulaire fait de chaume.  

Le dôme de la cathédrale Saint-Pauline, que nous avions vue hier durant notre tour de ville est bien visible.  Cette dernière fut construite entre 1675 et 1711, il s'agit d'une des plus belles cathédrales d'Europe avec son dôme de très grande taille.  Seul le dôme de la basilique de St-Pierre de Rome est supérieur en taille.

De retour à l'hôtel, nous avons bénéficié de quelques moments de repos avant de repartir pour notre souper-croisière sur la Tamise. La Tamise, ce grand fleuve courant au sud de l'Angleterre a une longueur de 344 kilomètres. L'activité humaine a profité de la Tamise pendant des milliers d'années pour en tirer son eau, sa nourriture et son énergie,  Mais ce soir, c'est tout en douceur que nous profitons des charmes de ce grand fleuve.  C’est en dégustant un très bon repas accompagné de vin que nous avons navigué sur la Tamise tout en admirant les magnifiques monuments de Londres.

 Sans contredit, Londres est une très belle ville, qui sait à coup sûr charmer ses visiteurs!

Demain, nous poursuivons notre découverte de Londres 

Merci de nous lire

Raymond et ses voyageurs 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube