Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

8e récit - 15 janvier - Puerto Limon, Costa Rica


Magnifique lever de soleil ce matin!  Eh que nous sommes chanceux, car ici, ça fait plusieurs jours où la pluie ne cesse de tomber.  Aujourd’hui, on annonçait une possibilité de pluie mais c’est le soleil qui se présente et domine la journée, avec un beau 30 degrés. 

Un réveil et un déjeuner matinal car nous devons quitter le navire à 7h15 pour notre excursion du jour.  Seuls Michèle-Philippe, Louise-Gilles, Lise et moi partons à l’aventure.  Au menu, nous débutons avec une tournée en autobus qui nous amène à l’extérieur de la ville de Puerto Limon. C’est dimanche aujourd’hui, donc la plupart des commerces sont fermés car journée de congé! Nous empruntons une route bordée par la jungle et parfois de petites maisons de fortune…ou de peu de fortune devrais-je dire!  C’est un coin du pays peuplé à 85 % de noirs, et relativement pauvres.

Le Costa Rica se trouve entre le Nicaragua, au nord, et le Panama, au sud.  Ses côtes donnent sur deux mers : l’océan Atlantique à l’est, et l’océan Pacifique à l’ouest.  Le pays, entre les rivages, montagnes et volcans, compte un nombre incroyable de parc nationaux : la faune, notamment sous-marine, et la flore sont une très grande richesse : le pays compte 20 parcs et réserves naturelles.  C’est l’un des dernier paradis de la nature, et personnellement l’un des plus beaux pays du monde grâce à la générosité de Dame Nature!

Puerto Limon, l’arrivée dans l’un des plus importants ports du Costa Rica est un peu décevante, car la ville située sur la côte des Caraïbes est un port commercial plus que touristique.  Sa population est estimée à 110 000 habitants.  La raffinerie de pétrole constitue l’une des industries les plus importantes de la ville.  Et une compagnie hollandaise est présentement en train de construire un nouveau port, légèrement à l’extérieur de la ville.

Notre bus nous amène au chemin de fer ou un train avec d’ancien wagon en lattes de bois nous attend pour se lancer à la découverte des beautés de la nature.  Le train circule à basse vitesse, et nous nous arrêtons à de nombreuses reprises afin d’observer les 2 sortes de paresseux (à 2 ou 3 griffes), en passant, on peut voir les flaques d’eau accumulées témoin des pluies soutenues des jours passés.  On y observe aussi, des singes hurleurs!  La voie ferrée traverse la dense végétation tropicale très diversifiée.

Puis, nous faisons une ballade en bateau sur la rivière Tortugero, afin d’observer la faune et la flore.  On y voit des paresseux, des singes, des lézards verts, des lészrds Jésus (ceux qui marchent sur l’eau), des iguanes, des caïmans, toucans, différentes sortes d’oiseaux…

De retour sur la terre ferme, des fruits frais nous étaient offerts : melon d’eau et ananas juteux et très savoureux (c’est quand on mange des fruits frais du pays, dans le pays de culture, qu’on voit toute la différence du goût!).  Un petit band local jouait de la musique, café local à volonté…

Et on remonte dans le bus, en empruntant un chemin différent pour le retour au port, en passant par une bananeraie.  Le guide nous explique tous les rudiments à savoir sur la culture de ce fruit tant prisé et si délicieux.

Vraiment l’excursion Bus-Train-Bateau fut très appréciée de tous!

Pour l’après-midi; libre à chacun!  Quelques-uns restent au port qui offre une multitude de petites boutiques présentant l’artisanat du pays.  Ballade en ville, mais dimanche presque tout est fermé.  Et d’autres se font chauffer la couenne sur le bord de la piscine du navire.

Nul besoin de vous dire qu’on s’est pris l’apéro, hein?

Spectacle de musique en soirée.  Et cette nuit on rechange l’heure pour se remettre à l’heure habituelle.

Belles salutations à vous tous!

Demain journée en mer, car nous venons de mettre le cap sur Cozumel et il y a bien des miles nautiques qui nous attendent!

Martin

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube