Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

14e récit - vendredi le 20 mars - Pisco, Pérou

Nous sommes arrivés à Pisco au Pérou tôt ce matin.  Nous avions donné rendez-vous à nos voyageurs un peu plus tôt car nous voulions partir avant que le soleil ne prenne toute sa force.  En faisant l’activité le matin tôt cela nous donne une meilleure température.  Il faut dire que nous sommes près de l’Équateur et que la température grimpe très rapidement. 

Le port qui nous accueille est le port de Pisco, situé à 290 km au sud de la capitale, Lima.  Nous devions faire escale à Lima avec notre navire mais dû à des problèmes majeurs aux installations portuaires du port de Lima, nous avons été informés que notre escale avait été changée.  D’après quelques guides péruviens que je connais, ils étaient tous d’accord pour nous dire que l’arrêt sera plus agréable ici à Pisco.  Nous étions donc tous prêts pour découvrir la ville et ses attraits touristiques qui sont tous axés sur la nature et sur les beautés naturelles de la région. 

Notre charmant guide Edmundo était présent au port pour nous accueillir à notre sortie dès 7h30.  Il fait déjà chaud et très beau. Pisco est le nom d''un cocktail typique du Pérou et non du Chili comme les chiliens ont tentés de nous faire croire lors de notre passage dans leur pays.  Ici, les péruviens sont convaincus que ce cocktail très agréable à prendre est leur invention.  Sur une des photos, vous avez la recette que Lek a photographiée.

Nous nous dirigeons vers le port pour notre embarquement sur un des navires rapides qui nous amènera sur les îles Ballestas.  Les îles Ballestas sont un groupe de petites îles proches de la ville de Paracas situées dans la province de Pisco dans la région d''Ica au littoral sud du Pérou.  Composé essentiellement de formations rocheuses et avec une superficie estimée à 0,12 km ², ces îles sont un important sanctuaire  de la vie marine, tels que le guanay, le fou à pattes bleues et la vrille.  Autres espèces remarquables sont les pingouins de Humboldt et les deux variétés de loups (phoques et otaries), parmi d''autres mammifères.

La visite aux îles Ballestas est de l''écotourisme perspectif, probablement le plus connu sur la côte péruvienne.  Nos bateaux nous attendaient et nous sommes tous montés à bord de cette embarcation avec quelques autres touristes.  L’excursion d’environ 1h45.  Nous sommes très bien installés pour profiter pleinement de cette balade en mer.  Sur le chemin vers les îles, nous avons observé le candélabre, un géoglyphe à grande échelle  qui peut avoir servi comme un phare pour les marins.  Haut de 200 mètres et large d’environ 60 mètres il représente la « Constellation ».  On ne peut le manquer !  Nous voyons plus un grand chandelier ou un très grand cactus…. Notre imagination nous aide pas mal mais on peut dire que la signification est encore une énigme et les légendes sont toutes plausibles….  Ensuite notre bateau continue sa navigation vers les îles.  Nous allons seulement pouvoir nous approcher des îles Ballestas en bateau car il est interdit de s’y arrêter.  Nous voyons approcher les îles et plusieurs comme moi pense à notre rocher percé en regardant les îles qui se dessinent tranquillement à l’horizon.  Magnifique c’est le mot!  Les îles Ballestas sont les îles Galápagos des pauvres...  Parce que toutes les îles sont peuplées et même surpeuplées d''animaux.  C’est impressionnant de voir de si près tous ces mammifères marins réunis tous ensemble sur  des plages et des rochers.  Les photos parlent d’elles-mêmes!  Et vous êtes chanceux car les odeurs ne sont pas perceptibles via Internet… !

De retour au port après cette superbe ballade, nous avons un peu de temps pour découvrir l’artisanat local et faire quelques achats au Pérou.  Ensuite nous reprenons l’autobus pour se rendre à la réserve Nationale de Paracas.  Située dans Ica, elle fait partie de la péninsule de Paracas et des régions côtières et désertiques qui s''étendent vers le sud, atteignant un peu au-delà de Punta Caïmans.  Cela comprend la baie de l''Indépendance et des miles des eaux côtières.  Son objectif principal est de préserver l''écosystème marin et la protection du patrimoine culturel lié à l''ancien village indien, la plupart de la culture Paracas.  La réserve de Paracas est une réserve marine et est la plus ancienne au Pérou. Elle a été désignée site du patrimoine mondial de l''UNESCO pour son importance. 
 
Le premier arrêt se fait sur une dune au-dessus de la ville. D''ici nous avons un joli panorama sur l’océan.  Nous effectuons un second arrêt dans le désert...nous voyons plein de fossiles de coquillages car la mer recouvrait ce désert il y a des millions d’années. Nous allons ensuite jusqu’à  la "Cathédrale",  qui est un monticule de roches au bord d’une falaise qui se jette dans l’océan.  Sa forme particulière fait que ce rocher, sculpté par l’eau est vraiment impressionnant...  Et pourtant lui aussi a subi des dégâts importants pendant le séisme de 2007, dernier grand séisme de 7,9 à l’échelle Richter ayant détruit 70% de la ville.  Il fait chaud sous le soleil et notre autobus décide de nous faire une petite peur….  Un des contacts fait défaut et notre autobus roule avec difficulté.  C’est la dernière chose que nous aimons avoir car on doit toujours arriver en temps au navire. Finalement notre conducteur trouve le problème et le répare durant notre arrêt sur la belle falaise.

Nous rentrons donc au port en avance et content de cette belle journée de visites dans cette région péruvienne.
Merci de nous suivre!

Louise et Lek


 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube