Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

18e récit - mardi le 24 mars - Traversée du canal de Panama

Nous avons eu une superbe traversée aujourd''hui.  J''ai su que plusieurs on réussi à nous voir via les caméras durant notre traversée avec le site dont je vous ai fait part hier.  Tant mieux et j''espère que ce fût intéressant de nous suivre aussi.
La température était agréable quoique chaude mais on ne se plaindra pas car l''hiver est encore au Québec selon les dires de nos amis restés à la maison.  Le soleil était là avec quelques nuages mais une très belle journée pour apprécier le passage du célèbre canal de Panama.  La saison des pluies dans cette région débute vers la mi-avril et dure plus de 7 mois.  La végétation nous le prouve bien : elle est déjà bien verte et fournie.

La plupart des clients se sont levé assez tôt pour ne rien manquer de cette traversée.  Le pilote du canal embarquait à 5 h 30 et notre première écluse a été vers 8 h 00, suivie par la Pedro Miguel à 10 h 30 et la dernière, celle de Gatun, à 15 h 10.  Nous avons donc admiré le processus du passage des écluses, étant à l''intérieur du Canal.  Il faut dire que nous avons été chanceux et que nous avons fait un peu la course avec un petit frère de la compagnie. Le Journey d’Azamara était à nos côtés dans l’autre bassin.  C’était amusant de voir les passagers et de les côtoyer de si près.  Ce navire d’Azamara n''était pas aussi grand que le nôtre mais fait partie des navires haut de gamme de la compagnie qui englobe Royal Caribbean, Celebrity et Azamara.  Notre passage d''aujourd''hui a coûté la modique somme de 340 000 $ à la compagnie Celebrity Cruises.

Pour mieux vous faire connaître le canal de Panama, j''aimerais vous ajouter un peu d''information.  L’histoire du canal de Panama remonte aux premiers explorateurs européens en Amérique puisque la mince bande de terre de l''isthme de Panama offrait une occasion unique de créer un passage maritime entre l''océan Pacifique et l''océan Atlantique. Les premiers colons de l''Amérique centrale l''ont vite reconnu et des plans de canaux ont été produits à plusieurs reprises par la suite.  Vers la fin du 19e siècle, les avancées technologiques et les pressions commerciales étaient telles que la construction d''un canal devint une proposition viable.  Une première tentative de la France échoua mais elle permit de faire une première percée.  Celle-ci fut utilisée par la suite par les États-Unis, donnant l''actuel canal de Panama en 1914.

Débuté en 1881 sous la direction de Ferdinand de Lesseps, le canal de Panama demanda 10 ans de travaux titanesques. La mer des Caraïbes est séparée de l''océan Pacifique par une traversée de 82 kilomètres.  Les écluses de Gatun élèvent les navires d''une hauteur de 26 mètres jusqu''au lac de Gatun.  À Gamboa commence le passage de Culebra, long de 12 kilomètres et large de 150 mètres, percé dans les terres les plus élevées.  Aux écluses de Pedro Miguel, les navires descendent de 9,4 mètres jusqu''à un autre lac, avant de descendre de nouveau de 16 mètres lors du passage des écluses de Miraflores et de retrouver le niveau de la mer.  Le canal de Panama a nécessité la construction de barrages, dont le plus grand est celui de Gatun (432 km carrés), sur la rivière Chagres.  Le canal de Panama est un canal à écluses.  Les trois jeux d''écluses à deux voies qui jalonnent le canal fonctionnent comme des ascenseurs hydrauliques pour permettre aux navires de franchir la région montagneuse. L''eau utilisée pour ces éclusages est celle du lac de Gatun.  Lors d''un éclusage, les portes des chambres sont fermées afin que l''eau, grâce à la force de la gravité, passe du sas amont ou supérieur au sas aval ou inférieur. Les 197 millions de litres d''eau douce nécessaires à cette opération sont enfin déversés dans la mer.  Les dimensions maximales autorisées pour un transit classique sont pour un bateau de 965 pieds de longueur, de 106 pieds de largeur avec un tirant d''eau de 39,5 pieds.

En même temps, la nation du Panama fut créée par division avec la Colombie. Actuellement, le canal dégage des bénéfices et représente une composante vitale du transport maritime mondial.  Sa construction a été l''un des projets d''ingénierie les plus difficiles jamais entrepris.  En moyenne une traversée du canal par un cargo prend environ neuf heures.  En 2005, 14 011 navires ont emprunté le canal représentant un tonnage total de 278,8 millions de tonnes soit une moyenne de 40 navires par jour.  Le canal consiste en deux lacs artificiels, plusieurs canaux améliorés et artificiels, et trois ensembles d''écluses.  Un lac artificiel supplémentaire, le lac Alajuela, agit comme réservoir pour le canal.  Le transit total par l’entrée du canal côté Pacifique jusqu''à la digue du côté Atlantique est de 76,9 km.  Des travaux d''élargissement du canal ont été lancés en septembre 2007 et devaient être terminés en 2014, pour livrer passage à des navires de plus gros tonnage.
Plein de belles photos prises par Lek sont déjà sur le site.  Merci ma chère amie !

Nous avons terminé la journée en naviguant lentement vers la ville de Colon où nous serons demain matin.  Ce soir ce sera notre 3e souper au restaurant Qsine.

Louise et Lek

 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube