Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

7e récit - 12 septembre – Innsbruck


Ce matin il fait 12°et il pleut.  En après-midi c’est nuageux, autour de 16°.  Un bon petit-déjeuner à l’hôtel et nous partons à 9 heures pour un tour de ville pédestre avec une guide, Uli, qui connait très bien son histoire.

Impressionnant de voir ces habitations, que dis-je ces beautés médiévales qui ont résisté au temps, plusieurs datent de la période de l’empereur Maximilien.  D’ailleurs, on a visité l’intérieur de l’église « Court Church » où l’on a pu apercevoir le tombeau de l’Empereur mais, malheureusement sa sépulture n’y était pas, elle est à Vienne.  Des sculptures de bronze d’une hauteur de près de deux mètres entourent le tombeau de l’Empereur.  Évidemment, on ne pouvait éviter le « petit toit d’or » le plus photographié d’Innsbruck.  Le toit est en or véritable.

Nous nous rendons par la suite, pour certains, à la cathédrale Saint-Jacques dédiée à Saint-Jacques de Compostelle.  Félicitations Uli!  Tu as su nous impressionner par ton savoir et ton amour D’Innsbruck.  Nous terminons la visite à 11 heures puis, un peu de temps libre, bien apprécié, jusqu’au dîner que nous avons pris tout près du site.

L’après-midi débute par la visite du tremplin de sauts à ski olympique du Bergisel, à Innsbruck, là-même où se sont tenu les jeux olympiques en 1964 et 1976.  La place peut accueillir 26 000 spectateurs et présente un tremplin niché à 2 600 pieds.  Pour se rendre au sommet, on doit prendre un funiculaire puis, un ascenseur ou des marches.  Par contre, nous pouvons utiliser les quelques 250 marches pour redescendre.  Quelques voyageurs les ont utilisées.

Petite pause à notre hôtel puis, nous sommes les invités de Fritz, un Autrichien pure laine, qui nous a promenés en calèche dans les petites ruelles de son village, pendant presque une heure.  Cela nous a permis de nous délecter de la campagne autrichienne.  Le groupe était divisé en trois, dont deux grosses calèches et une mini à l’arrière, tirée par l’une des grosses. La balade nous mena à son écurie de style ranch.  C’est là que nous avons pris le repas du soir dans une ambiance très animée.  Merci Fritz.

Après le souper, un spectacle typiquement tyrolien nous attendait à Innsbruck : des chansons et des danses rythmées.  Difficile de vous expliquer les « turlutages », les claquements sur les cuisses.  La prestation est offerte par la famille Gundolf qui offre des représentations depuis 1967.  Les instruments sont variés : harpe, guitare sèche, cithare, cor, batterie, cloches, égoïne (pas de farce), billot de bois (ils donnent des coups de hache et le son devient musique), voix, xylophone, etc.  Leur musique est entraînante, on est vraiment au Tyrol.  You ya la la ou ti...

Retour à notre hôtel avec la tête remplie de musique et le sentiment d’avoir vécu une autre super belle journée, bien remplie!

J’ai un groupe qui est agréable  à accompagner, ce sont de vrais voyageurs, prêts à tout.  Je vous en remercie.

Merci de nous lire!

Capitaine Georges

Tourloup

Potins du capitaine : Ann et Robert ont su nous retrouver après une petite pause! Félicitations.

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube