Inscrivez-vous à notre infolettre et soyez informé en primeur!
Fermer
1 888 475-9992

Jour 5, le mardi 4 juin 2013

Le Havre, Honfleur et Deauville

Avant de partager avec vous notre belle journée en France, j'aimerais souhaiter un bon anniversaire de naissance à Elaine Audet de la part de ses parents, Anne et Robert qui pensent à elle pour son 50e.

Aussi, de la part de Nicole, Louise et Alain, un petit message pour Jacques et Claudette qui doivent nous suivre. Ils aimeraient souhaiter une bonne fête à Claudette et leur dire que le voyage est très beau avec de la belle température et que Londres fut merveilleux.

Ce matin, nous voici arrivés au port du Havre en France pour notre excursion d'une journée dans la belle région de la Normandie. Il fait très beau malgré qu'un peu frais à notre départ à 9 heures. Mais, avec un soleil si radieux en après-midi, la température était parfaite pour visiter. Nous avons rencontré notre guide Marie-Josée qui avait tout un sens de l'humour. Elle était très amusante et nous avons bien apprécié sa compagnie pour toute notre journée en France.

Les clients sont bien heureux et tout va comme sur des roulettes!

Nous avons tout d'abord fait la découverte de la ville du Havre, très belle ville pour notre plus grand bonheur, car tous avaient l'idée d'un port de mer beaucoup moins joli. Bien non, c'était un très beau port de mer, le deuxième en importance après celui de Marseille, et la ville qui s'y est développée est fort jolie. Malgré sa reconstruction suite aux bombardements de la Deuxième Guerre mondiale, elle a su retrouver sa beauté d'origine. Les belles constructions dans la falaise surplombant la mer sont nombreuses et la plage, bien aménagée, est très prisée des habitants. Pour nous, avec ses gros galets nous serions un peu moins attirés par cet emplacement. Le Havre est une ville jeune, étonnante et inclassable. Une guerre fut à l'origine de sa création au 16e siècle, une autre n'en laissa que des décombres quelques siècles plus tard. De ces circonstances exceptionnelles et tragiques est née une cité résolument contemporaine. Son architecture toute de béton n'étouffe pas ses habitants mais insuffle de manière remarquable une atmosphère de dynamisme et de liberté, tournée vers l'océan. De nombreux bâtiments de la ville sont classés "monuments historiques", mais les années 2000 marquent la véritable reconnaissance du patrimoine architectural havrais. La ville obtient le label "Ville d'Art et d'Histoire" en 2001 puis, en 2005, l'UNESCO a inscrit le centre-ville du Havre au patrimoine mondial de l'humanité. Les bâtiments du 19e siècle témoignent de la vocation maritime et militaire de la cité. Enfin, la reconversion de nombreux qartiers du Havre font de la ville une vitrine pour l'architecture du 21e siècle. Avec près de 750 hectares d'espaces verts, comptant 96 parcs, jardins et squares, le Havre est l'une des villes les plus vertes de France. Quant au port lui-même, il occupe la rive nord de l'estuaire de la Seine sur la Manche. Sa situation est favorable pour plusieurs raisons, il se trouve sur la mer la plus fréquentée du globe. Il est le premier et le dernier port du "Range nord-européen", la façade la plus importante d'Europe qui concentre un quart de tous les échanges maritimes mondiaux. Port en eau profonde, il est accessible à tous les types de navires et quelle que soit leur taille. Depuis sa fondation en 1517, le port du Havre n'a cessé de se développer. Aujourd'hui, il mesure 27 km d'est en ouest, sur 5 km maximum du nord au sud pour une superficie de 10 000 hectares. 

Par la suite, nous avons suivi la Seine vers la belle ville de Honfleur. Pour y arriver nous avons traversé le célèbre pont de la Normandie construit en 1995 et qui est unique en son genre. C'est un pont à péage et malgré les frais, de plus de 5 euros par voiture, il est très utilisé. Le pont de Normandie est un pont à haubans enjambant l'estuaire de la Seine qui relie le Havre à Honfleur. Sa longueur totale est de 2 141,25 mètres dont 856 mètres de travée centrale mesurée entre les deux pylônes hauts de 214,75 mètres.

Nous sommes arrivés dans la magnifique ville de Honfleur où notre ballade en petit train touristique nous attendait. Avec ce beau moyen de transport, nous avons découvert la ville et ses environs sans avoir à marcher. Super car comme nous avions 2 heures de temps libre à la suite de la visite, nous pouvions nous familiariser avec la ville grâce à cette ballade et ensuite retourner aux endroits qui avaient attiré notre attention. Il faut dire que la ville est splendide. Honfleur est une ville que les documents mentionnent dès le 11e siècle où elle figure alors parmi les importantes bourgades du duché de Normandie. Sa situation géographique privilégiée, de port d’estuaire et de port de mer lui confère, en effet, de nombreux avantages et détermine sa double vocation : la défense du fleuve royal et le départ des grandes aventures sur la mer. Ville fortifiée par Charles V au 14e siècle, elle joue un rôle défensif important contre les Anglais pendant la Guerre de Cent Ans puis participe activement aux voyages de découverte entrepris aux 16e et 17e siècles, dont la célèbre expédition de Samuel de Champlain, en 1608, qui aboutit à la fondation de Québec. Nous pouvons aussi y admirer une plaque commémorative donnée par la ville de Québec à la ville de Honfleur en l'honneur de Samuel de Champlain. La visite des vieux quartiers nous amène à la découverte des monuments de la ville, véritables témoins du passé historique de Honfleur. En flânant dans le vieux Honfleur, à travers les rues pavées et les vieilles rues fleuries pleines de charme qui nous mènent vers l'étonnante église Sainte-Catherine à deux nefs ou en s'arrêtant devant le chevalet d'un peintre, cette ville sait nous charmer.  

La charmante petite église située tout  en haut de la ville était bien intéressante avec ses plaques commémoratives parlant des nombreux normands qui sont venus s'établir au Québec et ses environs. Il faisait très beau et ce fut un plaisir que de profiter d'une des belles terrasses sur le bord de l'eau pour y manger une spécialité locale. Une charmante petite ville de moins de 9 000 habitants.

Après le dîner, nous avons fait route vers la belle ville de Deauville, bien connue pour ses haras et l'élevage des chevaux. Nous avons vu de très belles fermes d'élevage en route vers la ville. À notre arrivée nous avons découvert l'hippodrome célèbre de la ville et l'endroit où l'on fait la vente aux enchères des jeunes poulains. D'après notre guide, un jeune poulain pur-sang va chercher dans les 200 000 euros donc près de 270 000 $ canadiens, et on parle des moins chers.... Pour compléter son rôle de pivot de la filière équine bas-normande, Deauville s'est équipée en 2010 d'un complexe équestre multifonctions et de haute qualité. Ce dernier offre aux professionnels des équipements inédits pour l'organisation de compétitions et de spectacles : jumping, dressage,paddock-polo, horse-ball…Les manifestations réunissent aussi bien les amateurs qui pratiquent le concours par passion que les meilleurs cavaliers mondiaux. Il permet aussi : la formation aux métiers de la filière équine ; la pension de chevaux ; l'apprentissage et le perfectionnement de l'équitation pour adultes et enfants. Des spectacles équestres y sont régulièrement organisés.

Nous sommes arrivés à Deauville, magnifique ville sur le bord de la mer et cette fois-ci avec du beau sable et non des galets comme au Havre. Un beau casino et 3 hôtels de luxe font la réputation de cette ville du jet set. Depuis sa fondation en 1860 et sa renaissance en 1912, Deauville n’a cessé d’accueillir les artistes et les créateurs, inspirés ou apaisés par la ville, sa qualité d’accueil, ses activités et ses populations. Au coeur de son identité, la ville a choisi de faire du thème de la création son fil rouge événementiel pour 2013. Tout au long de l’année, elle met en lumière les résidences développées dans le cadre de sa politique culturelle et en favorisera de nouvelles, et propose des expositions, rencontres, visites...La qualité urbanistique de la ville, sa situation géographique, sa notoriété, ses infrastructures d’accueil, le développement du tourisme d’affaires, et évidemment les actions de plus en plus nombreuses n’en font pas une ville comme les autres. Deauville est devenue, ces dernières années, un lieu où le monde et les cultures se rencontrent. À Deauville, on peut marcher sur les célèbres « Planches » en bord de mer, écouter les mouettes au petit matin, découvrir l’architecture de villégiature, aujourd’hui protégée, dans une station ou tout est accessible à pied ou en vélo, assister au spectacle des courses de voilier, entendre le bruit du sabot du cheval sur le macadam, jouer sur les golfs, regarder scintiller les lumières du casino, assister au spectacle fascinant d’une course de chevaux ou celui de la vente de yearling, mais aussi déambuler dans les allées animées des marchés du Pays d’Auge, visiter la cave d’un producteur de Calvados, déguster les produits d’un terroir d’excellence ou simplement assister à une rencontre culturelle. Deauville propose une qualité de vie, tant par son environnement que par son offre sportive et culturelle.

Vous verrez les photos sont splendides sur ces belles villes visitées aujourd'hui.

Nous sommes revenus au navire pour la fin de l'après-midi et enfin demain un peu de répit avec une visite vers midi.

Merci encore de nous suivre.

Louise


 

 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube