Villes visitées
Jours 17 et 18, les jeudi 8 et vendredi 9 mars 2012

Jeudi 8 mars - Valparaiso et Vina del Mar

Nous sommes arrivés le mercredi soir après notre traversée de la cordillère des Andes et nous nous sommes installés à notre hôtel. Notre premier souper en terre chilienne fut à la hauteur. Ils savent recevoir ces chiliens et quelle bonne bouffe ! Les photos vous donneront le goût de venir essayer aussi, par contre...c''est un peu loin !!

Une bonne nuit de sommeil et, ce matin, on nous annonce une autre belle journée ensoleillée avec un beau 30 degrés en après-midi pour continuer en beauté notre voyage sous le signe du soleil. Nous avons quitté avec notre charmant guide, Dariel, pour la région sud de Santiago, plus particulièrement Valparaiso et Vina del Mar.

Notre guide chilien a aussi la nationalité belge et il est vraiment amusant. Nous avons l''impression d''apprendre plein de choses avec lui.

La route entre Valparaiso et Santiago prend environ une heure et quinze minutes. En route vers le Pacifique, Dariel nous explique que nous traversons trois microclimats. Les champs sont bien verts grâce à de belles cultures: des avocats, des oliviers, des orangers, des citronniers et aussi beaucoup de vignes. Du foin pour le fourrage des animaux est aussi cultivé dans cette belle région chilienne. Il faut dire que la qualité des fruits est exceptionnelle au Chili à cause du soleil et du peu de pluie. En route pour le vignoble Émiliana, nous avons fait un arrêt technique. C''est un vignoble biodynamique, une nouveauté pour notre groupe, et Dariel nous a expliqué ce qui est en train de se passer au Chili pour cette culture des vignes de plus en plus populaire. Magnifique vignoble où tout sent la détente, les poules qui se promènent et qui engraissent le sol, même chose pour les petits moutons donc on ajoute aucun engrais au terroir. Les poules mangent les insectes et, comme cela, aucun pesticide n''est utilisé contre les insectes dans la protection des vignes. Nous étions aussi contents d''apprendre que le Chili n''a pas, dans la région que nous visiterons, de serpents venimeux ou d''autres insectes dangereux. Tant mieux !!!

Vous vous demandez sans doute ce qu''est la biodynamique ? C''est une méthode d''agriculture biologique mélangée à quelques extras étranges. Ces méthodes supplémentaires comprennent la prise en compte des cycles de la lune et les positions relatives des constellations zodiacales lors de la culture, tout autant que l''application de différentes sortes de "préparations" homéopathiques et ésotériques pour le sol du vignoble. Ces prétentions et d''autres du même genre, sont préparées dans un arrière-fond "cosmogonique" complexe qui rend le processus pas très éloigné de celui d''un mouvement quasi religieux intéressant à découvrir et nous avons eu cet après-midi une visite plus détaillée de cette nouvelle culture et de la fabrication du vin chilien.

Nous sommes arrivés à Valparaiso, qui a encore plusieurs marques du dernier tremblement de terre qui a eu lieu le 27 février 2010. Valparaiso, la deuxième ville du Chili, offre un témoignage exceptionnel d''une phase précoce de globalisation de la fin du XIXe siècle.

Située sur la côte du Pacifique, à quelques 100 kilomètres de Santiago au centre du pays, elle est formée d''une baie, d''une étroite plaine côtière et d''une série de collines. Le site, classé sur la liste du patrimoine mondial, se trouve entre l''océan et la terrasse, dans la zone que la ville occupa à ses débuts. Il comporte une partie de la plaine et des collines environnantes et se compose de cinq quartiers reliés les uns aux autres. Valparaiso eut jusqu''à trente funiculaires dont le plus ancien, le Conception, fut inauguré en 1883. Ils comportent généralement deux voitures en bois ou en métal qui se déplacent simultanément dans les deux directions opposées et sont montés sur une plate-forme à laquelle sont fixées les roues. Nous en avons essayé deux des plus typiques pour monter et descendre dans la ville historique.

Après un tremblement de terre de 8,8 à l''échelle Richter, la ville de Valparaiso, qui était un peu plus loin de l''épicentre, a subit une secousse de 6, assez pour endommager certains bâtiments historiques. Bien qu''aucun bâtiment ne se soit totalement effondré, deux constructions présentent de sérieux dommages structurels: l''église de La Matriz et la place du marché du port. Tous les bâtiments du site, dont les édifices historiques, présentent des dommages légers sur leur façade, principalement des détachements d''éléments décoratifs. Une inspection de l''intérieur des bâtiments menée par une équipe interinstitutionnelle est prévue rapidement. Dans les cas prioritaires, des évaluations de certains intérieurs ont déjà été menées, mais les inspections plus poussées doivent être faites notamment sur les structures. Aucun funiculaire ne semble avoir subi de dégâts à l''exception du funiculaire de San Augustin, dont l''état était déjà préoccupant avant le séisme. Certains des édifices historiques touchés sont déjà inclus dans les projets de restauration en cours d''étude.

Nous avons quitté Valparaiso après nous y être promené tous ensemble et nous avons repris l''autobus pour aller vers Vina del Mar. Cette cité balnéaire importante du Chili est juste voisine de Valparaiso. Plusieurs chiliens qui habitent à Santiago y ont une résidence secondaire sur le bord de l''océan. Belle plage, quoique la température de l''eau en a refroidi quelques-uns de notre groupe avec seulement 16 degrés en été. Pas chaude leur eau à cause du courant de Humboldt qui refroidit la côte. Nous avons fait un arrêt à leur belle horloge en fleurs et ensuite, nous avons continué notre route vers un vignoble dont le personnel nous attendait pour le dîner. Magnifique endroit encore une fois et excellent repas bien arrosé ! C''est au vignoble Matetic que nous avons appris plus sur la culture biodynamique et que même jeune, ce vignoble a déjà fait sa place sur le marché mondial. Vina Matetic est sûrement le domaine qui a permis à la vallée de San Antonio de prendre ses lettres de noblesse en si peu de temps.

Domaine base, dans le lieu dit de Rosario, à 20 kilomètres de l''océan Pacifique, Matetic a commencé à planter des vignes en 1999. Trente-trois hectares pour être précis, même si treize supplémentaires devraient s''ajouter sous peu. Les cépages actuels sont: chardonnay, sauvignon blanc, pinot noir, syrah, merlot, cabernet sauvignon et malbec. Le sol est principalement d''argile avec une faible fertilité mais avec une perméabilité suffisante. Les vignes sont orientées nord-ouest et bénéficient en même temps du soleil de l''après-midi et des brises marines. Rappelons que San Antonio, tout comme son voisin Casablanca, est une vallée froide avec des gelées possibles et une forte oscillation thermique entre le jour et la nuit.

Belle dégustation et tous les vins dégustés étaient sublimes. Notre meilleure visite à date pour la qualité des vins. Mais je dois vous dire que toutes nos visites furent différentes et qu''à chacune nous avons appris plein de choses différentes sur les vins.

De retour vers notre hôtel pour nous reposer avant notre sortie de ce soir au Buenos Muchachos, un restaurant offrant en spectacle des danses du pays. Il faut dire que les toilettes ont, elles aussi, été très populaires, photos à l''appui.....

Vendredi 9 mars - Visite de la ville de Santiago

Nous avons eu droit à un peu de repos ce matin car nous quittions à 9 h 45 pour la découverte de la ville avec Dariel. Santiago est une très belle ville et nous l''avons bien appréciée. Chanceux, nous avons eu droit à la relève de la garde, une des plus belles relèves que j''ai eu la chance de voir avec chevaux et musiciens. Ensuite, promenade en ville, dîner de poisson dans un charmant restaurant dans le vieux marché et un peu de magasinage pour le plaisir de tous.

Santiago est située au départ d''une longue vallée fertile de 600 kilomètres, appelée "valle cenral" et qui serpente sur la partie sud du pays, entre la cordillère des Andes à l''est et la cordillère de la Costa à l''ouest. La ville dispose d''un climat méditerranéen, les étés sont secs et chauds et les hivers doux et légèrement pluvieux. La capitale du Chili abrite aujourd''hui près de 6 millions d''habitants, ce qui représente un tiers de la population chilienne. Malgré une tentative de décentralisation, en particulier sur Valparaiso, pratiquement toutes les administrations, les universités et les sièges des entreprises se trouvent dans la capitale. Il faut savoir que l''économie du Chili est une des plus actives d''Amérique du Sud. Santiago est confrontée à la pollution de l''environnement et depuis peu à une saturation des transports publics. L''industrie et la circulation automobile contribue fortement à nuire à la qualité de l''air, mais la ville se trouve dans une situation géographique défavorable à la dispersion des polluants atmosphériques et régulièrement un épais nuage gris (smog) recouvre la capitale. D''après de récentes études, Santiago est la 5e ville la plus riche d''Amérique latine et la 3e en terme de qualité de vie.

Le cadre montagneux exceptionnel offre à la ville des activités très variées sur plusieurs sites dont Santiago est reliée par des routes en très bon état. Dans une même journée, on peut pratiquer le ski, le trekking, l''andinisme ou bien se rendre sur la côte pacifique pour se détendre sur une plage ou se baigner.

Bien que très étendue, environ 35 kilomètres sur 40 kilomètres, les intérêts touristiques sont concentrés surtout dans le centre historique de Santiago, mais aussi dans les communes chics situées à l''est: Providencia et Las Condes. La fameuse place des armes est située au coeur du centre historique de la capitale chilienne et ce fut d''ailleurs le point de départ des tracés de la ville lors de la fondation de Santiago en 1541. Autour de la place, il y a la poste nationale qui se trouve à l''endroit où fut construite la première maison de la ville...celle de son fondateur Pedro de Valdivia. Le bâtiment à ses côtés est le Palacio de la Real Audiencia qui abrite aujourd''hui le Museo Historico Nacional. La municipalité de Santiago se trouve à l''endroit même où existait une prison durant la fondation de Santiago. Construite entre 1769 et 1779, la Casa Colorada est la première maison particulière de deux étages. Le Museo Précolombino de Santiago propose une très grande collection d''objets précolombiens. De l''autre côté de la rue, le Palais des tribunaux de justice, Palacio de los Tribunales de Justicia, où règne la cour suprême et plus loin, l''ex-congrès construit en 1860. Dans son jardin, une sculpture représentant une jeune femme, en mémoire aux victimes de l''incendie de l''église de la compagnie de Jésus.

Le long d''Alameda, la plus longue avenue de Santiago, se trouvent l''église San Francisco (1628), qui propose un musée. Puis le charmant petit quartier Paris-Londres, la bibliothèque nationale (1924) et la colline de Santa Lucia aménagée en 1875.

La fontaine allemande, est l''un des monuments de Santiago qui marque le développement dans l''histoire de la ville. Elle fut offerte en 1910 par la colonie allemande vivant au Chili, dans le cadre de la célébration du centenaire de l''indépendance. On peut y voir un condor, qui fait partie des symboles du pays et qui se trouve sur la cordillère, prêt à prendre son envol.  Elle est faite de bronze et de roches. Elle symbolise la liberté et l''indépendance. La république est représentée par une femme, l''abondance est représentée par une autre femme et le travail par un mineur, le minerai étant la richesse du pays. On peut voir également Mercure le dieu du commerce et Neptune le dieu de la mer. Le Chili a 4 000 kilomètres de côtes.

Ce soir, nous sortirons à nouveau dans un autre charmant restaurant chilien. Les clients adorent le Chili et on s''amuse beaucoup tous ensemble. Dommage, c''est notre dernière soirée tous ensemble, car demain six personnes nous quitteront pour le désert d''Atacama où elles séjourneront quatre autres journées tandis que le reste du groupe prendra l''avion demain soir pour le Québec.

Louise

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube