Accompagné par
Villes visitées

Jour 3, le lundi 18 juin 2012

Moscou

Après une bonne nuit de sommeil, tout le monde avait bien récupéré et nous étions d''attaque pour notre journée de découverte de la région de Moscou avec une belle température de 24 degrés et un petit vent. Quelle grande agglomération qu''est Moscou avec maintenant 14 millions d''habitants ! Après une histoire mouvementée, cette capitale est devenue l''une des villes les plus progressistes et les plus optimistes du monde. C''est une ville à la fois fascinante et énigmatique, perçue comme la principale vitrine de la Russie. La ville a connu d''innombrables changements, du régime des tsars à l''économie de marché en passant par le communisme. Située sur la Moskova, elle apparaît aujourd''hui comme une métropole internationale où règnent le luxe et l''abondance mais aussi des constrastes sociaux saisissants. Centre économique, culturel et religieux, c''est surtout en raison de ses nombreux édifices orthodoxes que Moscou demeure aux yeux du monde entier une ville riche de traditions, la ville des tsars et des popes. Aujourd''hui, Moscou est la plus grande ville d''Europe et compte de nombreuses écoles supérieures et techniques ainsi qu''un grand nombre d''églises, de théâtres, de musées et de galeries.

Nous avons quitté à 9 h 00 ce matin pour notre visite de Sergiev Posad. Cette ville magnifique est un décor non seulement de l’Anneau d’Or, mais c’est une place sainte pour les croyants. C’est ici que le célèbre thaumaturge russe Saint Sergi Radonejski a fondé le couvent. Avant la fondation du cloître sur cette place il y avait des forêts impénétrables. En 1337 sur la montagne Makovets, le moine Sergi s’est installé avec le frère Stéphane dans cette place cachée en construisant une église de la Trinité. La gloire de la vie d’ermite du père Sergi s’est répandue dans toutes les villes russes. Et les croyants ont commencé à venir et à s’installer non loin de cette place… Ainsi le Cloître de Trinité est apparu. Quand douze cellules ont été construites, le Vénérable les a entourées d’une palissade en bois. Peu à peu les paysans ont commencé à s’installer près du cloître, en fondant ainsi les villages. En 1782 les faubourgs et les villages  ont reçu le statut de bourg et le nom «Sergievskiy». Les habitants du bourg s’occupaient particulièrement du service des pèlerins. Non loin du cloître on a construit les hôtels de cloître, des asiles de vieillards, des boutiques, des maisons de marchands, etc. En 1919, la ville se nomme Sergiev et en 1931 elle a été renommée Zagorsk, en l’honneur du révolutionnaire V.M. Zagorski. Ce n''est qu''en 1991 que l''on a redonné à la ville son nom initial. Aujourd’hui, Sergiev Posad est une petite ville confortable en banlieue de Moscou. Des milliers de touristes viennent ici pour visiter la célèbre Trinité de la Laure de Sergiev.

Nous avons mangé dans une charmante "isba russe" et le menu était très typique de la Russie avec une soupe de betteraves et un pot au feu. Tous ont apprécié cette cuisine familiale et le beau restaurant. Par la suite, les clients se sont initiés aux vendeurs après la visite du monastère. Nous avons eu la chance d''avoir des vendeurs locaux et plusieurs ont déjà commencé leurs achats de poupées russes, foulards de vison, boîte en laque, etc....C''est un plaisir en Russie que de découvrir l''artisanat local avec les artisans. En après-midi, nous avons même fait notre apprentissage de la peinture des poupées russes. Nous avons appris que les poupées russes viennent de la région de Sergiev Posad et que cet art fait partie de la vie de ses habitants. Nous étions attendus chez une artiste locale et elle nous a appris à peindre une matriochka. On s''est bien amusé et plusieurs hommes avaient beaucoup de talent. Belle découverte remplie d''histoire et de plaisir pour tous. 

Un bref passage à l''hôtel pour nous changer et quitter ensuite pour aller manger au restaurant très connu de Moscou, le Café Pouchkine. Situé à quelques enjambées du Kremlin, sur le Tverskoï Boulevard, et à deux pas du restaurant Turandot, le fameux Café Pouchkine, du nom du plus grand poète russe, doit sa création « en forme d’hommage » en 1999 à Andrey Dellos. C''est apparamment l''un des meilleurs restaurants de la ville. Situé dans un manoir de style 19e siècle, c''est à la fois une attraction touristique et un restaurant de bonne facture servant une cuisine russe de qualité. S''il date des années 90, le Café Pouchkine a pourtant de chaleureuses allures d''antan avec ses boiseries, sa bibliothèque et ses garçons de café. Les fastes impériaux sont recréés avec bonheur et le menu est même présenté comme une vieille gazette. Déployé sur trois étages plus on monte, plus c''est cher. De nombreuses personnalités politiques et artistiques ont signé son livre d''or dont notamment, Angelina Jolie, Meryl Streep, Bill Clinton et Nicolas Sarkozy. Le repas fut excellent et surtout le dessert pour les amateurs de crêpes aux fruits!

Un magnifique tour de Moscou la nuit nous a comblés et nous sommes rentrés nous coucher en prévision d''une autre belle journée demain.

Louise 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube