Accompagné par
Villes visitées

Jour 6, le jeudi 21 juin 2012

Moscou et appareillage vers Ouglitch

Notre dernière journée à Moscou commence par un petit-déjeuner sur le navire et notre départ avec le groupe se fait à 9 h 00. Sous un ciel bleu, on nous annonce 25 degrés, ce matin nous quittons le port pour notre visite de la célèbre galerie Tretyakov qui renferme la plus importante collection de peintures médiévales russes. Ce magnifique musée relate l''histoire d''une collection peut-être moins connue que celle de l''Ermitage à Saint-Pétersbourg, mais qui renferme le trésor des beaux-arts russes. Épris de peinture, l''entrepreneur russe Pavel Mikhaïlovitch Trétiakov, collectionneur dans l’âme, concentra très vite son activité sur l’art russe. En découvrant les tableaux de genre de Pavel Fedotov, Trétiakov décida de faire par ailleurs l’acquisition de travaux contemporains. En 1856, il acheta deux toiles signées par de jeunes peintres : Nikolai Schilder et Vassili Khoudiakov. La galerie Trétiakov était née. Avec un flair indéniable, Trétiakov sut réunir dans sa galerie le meilleur de la peinture russe de la seconde moitié du XIXe siècle, avec une attention toute particulière portée aux tableaux réalistes. Mais à partir des années 1860, Trétiakov se tourna vers des œuvres antérieures, de la première moitié du XIXe et même du XVIIIe siècle, et quelques mois avant sa mort, il fit l’acquisition d’une soixantaine d’icônes. Par ailleurs, il commanda les portraits des plus illustres de ses contemporains peintres, compositeurs, artistes et savants, ce qui fait de sa galerie le précieux réceptacle de l’élite intellectuelle et artistique de son époque. Trétiakovka, comme l’appellent les Russes, est désormais un musée moderne, qui contient plus de 130 000 pièces qui vont des icônes du XIIe siècle à la "Composition VII" de Kandinsky, et qui procède à des échanges avec les plus grands musées du monde.

Nous avons quitté le musée pour nous rendre à notre dîner sur la rue piétonnière Arbat que l''on surnomme le "Montmartre moscovite" avec ses nombreuses boutiques et ses restaurants. Nous avons pris notre repas au Hard Rock Cafe et ensuite, nous avons fait une très belle promenade avec notre guide Sergiev pour découvrir cette rue typique de Moscou. Il est un excellent guide et il nous raconte plein d''histoires et de faits vécus. Nous nous dirigeons ensuite vers l''entrée du métro pour notre ballade et notre découverte des plus belles stations du plus beau métro au monde. Sergiev a planifié un itinéraire parfait pour nous faire visiter et ensuite reprendre l''autobus dans un endroit à l''extérieur des bouchons du centre-ville. Nous avons visité onze stations toutes aussi différentes les unes des autres. Nous sommes descendus à 180 pieds de profondeur mais nous n''étions pas dans la plus profonde des stations. Le métro est, après celui deTokyo, celui transportant le plus de passagers au monde: 2,4 milliards de passagers en 2009, soit quelques 6,5 millions par jour. Les tunnels du métro de Moscou sont très profonds et la plupart des stations sont riches en ornements avec de remarquables exemples de l''art de l''époque du réalisme socialiste, d''où leur appellation de "palais souterrains". Si par la taille le métro de Moscou se situe après ceux de New York, Londres, Madrid et Tokyo, il les surpasse tous par la beauté incroyable de ses stations, une beauté qui inciterait plutôt les voyageurs à laisser passer la première rame pour continuer à admirer le décor. Si l''une des stations émerveille avec ses 32 vitraux polychromes, une autre nous fait découvrir une représentation qui symbolise la réunification de la Russie avec l''Ukraine et l''amitié entre les deux peuples slaves, une troisième nous donne l''impression de nous promener entre les colonnes d''un palais tout en découvrant des mosaïques dédiées au peuple de Biélorussie et c''est ainsi d''une station à l''autre dans ce magnifique métro. Le métro moscovite compte 182 stations réparties sur 12 lignes, dont la première fut ouverte le 15 mai 1935,  et 301,2 kilomètres de voies. Sur toutes les lignes, les voyageurs peuvent déterminer la direction du train selon les annonces vocales. Sur les lignes radiales, une voix masculine indique un déplacement vers le centre tandis qu''une voix féminine indique un déplacmeent vers la périphérie. Astuce mnémonique: "votre patron vous appelle au travail et votre femme vous rappelle à la maison" !!!

Je dois vous dire que l''achat de mes audioguides personnels, pour mes clients, est une invention géniale qui nous a permis de faire cette balade sans stress dans un métro bondé de monde. Nous entendions toujours notre guide nous parler et nous renseigner quand sera la prochaine sortie et on l''entendait toujours nous dire "ça y est, tout le monde est entré". Quel soulagement, car visiter un métro avec un groupe de 25 personnes ce n''est pas toujours évident, mais ici tous les clients étaient enchantés et se sentaient en sécurité avec notre système. Quel bel achat et j''en suis fière. Sur le navire, personne ne possède notre système et on se fait remarquer surtout quand les guides marchent lentement et nous parlent tout au long du parcours sans devoir s''arrêter et écouter sans bouger. C''est génial et nous faisons l''envie de tous les autres passagers à bord!

Nous terminons notre visite du métro et Sergiev nous arrête dans une petite épicerie locale pour nous laisser acheter des provisions pour la croisière. De l''eau, de la vodka, des chips et du vin font partie des achats des clients. Le bateau quitte le port à 17 h 30 et la navigation débute. Il fait un temps splendide et nous sommes tous sur les ponts à admirer le paysage. Une présentation du personnel a eu lieu sur le pont soleil, avec un verre de champagne en signe de bienvenue. Un excellent souper et une bonne nuit de sommeil nous attendent. Après le souper, nous nous sommes dirigés pour voir le passage de notre première écluse à 21 h 30. Nous aurons 18 écluses à passer avant d''atteindre Saint-Pétersbourg.

À demain

Louise  

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube