Accompagné par
Villes visitées

Jour 7, le vendredi 22 juin 2012

Navigation vers Ouglitch

Quelle bonne nuit de sommeil et surtout une matinée libre pour dormir un peu plus. Ce fut bien apprécié de tout le monde. Pour ceux qui étaient debout, ils ont eu droit à une belle présentation de l''artisanat russe par notre guide. Encore aujourd''hui, il fait un temps magnifique et probablement une température de 24 ou 25 degrés. La Volga est d’un calme et les paysages très reposants. On se laisse chauffer par le soleil et on profite de ce beau repos après avoir visité la ville de Moscou durant les 4 dernières journées.

Exercice de sauvetage pour tout le monde suivi de notre dîner à bord. Nous arrivons dans la charmante petite ville de Ouglitch avec seulement 37 000 habitants. Notre guide Vera nous attend sur le quai et elle parle un français excellent. Passage d’une zone dangereuse....avec des commerçants de chaque côté. Les clients ont déjà hâte d’y revenir en promenade libre. Nous suivons Vera dans ce beau petit village vers les belles églises de Saint-Dimitri-sur-le-Sang-Versé et la cathédrale de la Transfiguration-du-Sauveur d''Ouglitch.

Située le long de la Volga, l’église majestueuse de Saint-Dimitri-sur-le-Sang-Versé, bâtie en 1690, fascine tous les visiteurs de passage. Pourtant, comme son nom l’indique, c’est dans la douleur qu’est née cette église. Les murs peints en rouge de l''église évoquent le sang versé en ces lieux en l''an 1591. Dans la nef, une fresque relate le crime qui y fut perpétré, celui du tsarévitch Dimitri, fils du turbulent Ivan le Terrible. À l''intérieur de l''église, se trouve la plus ancienne icône de l''iconostase, celle de la Vierge de Smolensk datant du XVIIe siècle et offerte par les Romanov.

La cathédrale de la Transfiguration-du-Sauveur d''Ouglitch, aux bulbes verts et datant du XVIIIe siècle, n''est ouverte au culte que lors des fêtes religieuses. La majorité du temps, c''est en quelque sorte un musée apprécié pour ses nombreuses icônes. On décèle dans les ornementations intérieures l''influence de la Renaissance italienne. Fresques d''inspiration italienne et voûte et pilastres en trompe-l''oeil, ce procédé, qui donne de la dimension aux salles où ils sont réalisés, semble avoir été très souvent utilisé dans l''architecture russe du XVIIIe siècle, notamment sous le règne de Catherine II. La construction de la cathédrale fut ordonnée par Pierre le Grand. Haute de 20 mètres, des pots en céramique insérés dans les murs lui donnent une acoustique parfaite. 

Le temps libre est bien apprécié de tous et on continue notre belle découverte de l’artisanat russe. Notre navire quitte le port à 20 h 00 et c’est déjà l’heure de prendre notre souper. La nourriture est excellente, le service attentionné et tout se passe bien. Pour une fois, je peux dire que les groupes à bord parlent plus fort que nous. On retrouve des espagnols, des français, des chinois, des anglais et des turcs et certains sont assez bruyants mais....on s’habitue!

Le soir concert de piano, danse et spectacle sont à l’honneur.

Tout le monde s’amuse et profite bien de ce beau voyage!

Louise 

 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube