Villes visitées
Jours 17, 18 et 19, les mercredi 29 février, jeudi 1er mars et vendredi 2 mars 2012

Phom Penh- Siem Reap- Bangkok

Connaître de près les temples d''Angkor est un moment important pour tout voyageur avide des grandes civilisations et des monuments qui peuplent notre planète. En s''approchant du site, on peut apercevoir certaines tours qui se détachent de la forêt cambodgienne et on ne peut que penser que ceux qui, à la fin du XIXe siècle, ont découvert ces merveilles ne pouvaient qu''être ébahis par la splendeur de ceux-ci.

Notre première approche fut le temple de Bayone aux figures imposantes, gravées dans le grès de la région, puis celui d''Angkor Tom. Tout d''abord, une photo de l''ensemble puis poursuite à l''intérieur où nous avons pu découvrir ces tours avec des silhouettes et visages de ces gens qui, on s''imagine, devaient y vivre il y a de ça plus de 8 siècles. Il faut être prudent lorsqu''on visite ces sites car certaines parties sont toujours en ruine, ce qui leur confère un cachet particulier et surtout nous donne l''impression d''être les premiers explorateurs qui marchent sur ces pierres brunies par le soleil et la pluie des moussons. Le passage de temple en temple se fait à travers la flore cambodgienne, arbres gigantesques distribués d''une façon uniforme qui nous font penser que, peut-être, était-ce une première forme d''urbanisation de cette civilisation. Le second temple nous mène à 45 mètres de hauteur après une ascension vertigineuse par des escaliers à angles presque impossibles à gravir. Mais, quelle vue et quelle sensation de se retrouver sur la cime d''un temple d''Angkor ! On se sent presqu''un dieu !! On peut voir des macaques assis sur le sol poussiéreux qui nous regardent, comme on les regarde, et qui attendent passivement les photographes qui déambulent devant eux. Voir aussi des escaliers monumentaux où les éléphants venaient déposer, à la hauteur de leurs épaules la royauté de l''époque, nous remplit la tête d''images et on ne peut que penser que le défilé de ces animaux aux portes de ces temples devait être un pur spectacle à l''époque. Nous,  il nous reste notre imagination et en voyant toute la beauté et la grandeur de cette architecture, rien de plus facile à imaginer.

Notre hôtel, spectaculaire et en harmonie avec l''architecture locale, nous offre le cadre idéal pour savourer toute l''atmosphère des temples d''Angkor.

La deuxième journée d''exploration, nous conduit au temple principal, soit Angkor Wat. Notre entrée, par la porte de l''est, nous laisse à peine entrevoir ce qui se cache derrière cette impressionnante construction. Ce temple géométrique aux angles droits de plus de 60 et quelques mètres impose une silhouette en parfaite harmonie avec les lois mathématiques. Tout semble pensé pour l''usage et le plaisir de vivre à l''intérieur de ses murs. Tout au long de notre parcours, nous avons pu découvrir de magnifiques murales historiques et sculptées représentant la vie de cette ancienne civilisation. Des bouddhas et des moines qui vénèrent ces temples offrent aux touristes un petit rituel et des bracelets colorés, rouges ou bleus, en échange de quelques billets. Une belle expérience à vivre. Définitivement, ce site mérite bien son titre de "une des sept merveilles du monde". Après notre repas, où il faisait bon se cacher des 45-47 degrés, nous avons poursuivi au temple peut-être le plus surprenant. Gigantesques racines, lianes et arbres ont décidé de reprendre leur place, là où un temple fut construit. La nature s''est imposée là où l''homme croyait être le doyen du territoire et aujourd''hui nous sommes témoins de ces deux beautés qui se sont ralliées en parfaite symbiose et avec cohésion. Une oeuvre d''art qui pourrait s''intituler "homonatura".

Le jour de notre départ du Cambodge nous a laissé une belle surprise lors de notre balade en bateau au village des maisons flottantes sur pilotis. Un mélange de transition ancestrale, tant au niveau de la construction de ces maisons que de leur mode de vie. Pêche artisanale sur de jolies barques de bois qui, quelques fois propulsées par de puissants moteurs, nous faisaient plutôt penser à des bateaux de rallye. Il y avait également des gens qui vivaient dans des maisons flottantes où les jeunes et les moins jeunes semblaient pratiquer leur passe-temps favori...."se balancer dans les hamacs".

Une chose particulière, tant au Vietnam qu''au Cambodge, est le sourire des enfants...qui, malgré leur apparente pauvreté, semblent s''amuser et profiter de chaque instant de leur vie. Une belle leçon pour nous les occidentaux qui, quelques fois, nous plaignons le ventre plein....

Notre bref passage à Bangkok a laissé un désir d''une prochaine aventure en Asie pour quelques-uns d''entre nous......espérons que notre prochaine visite sera tout aussi fascinante, riche en expérience et surtout laissera une saveur douce et une sensation agréable à nos cinq sens. Vietnam et Cambodge, peuples accueillants, souriants et qui à chaque moment enrichissent notre voyage. Définitivement à part...

Au revoir et merci à ceux qui nous ont suivis dans cette belle aventure.

Patrick Simard

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube