Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

6e récit - 10 février - Aruba
 
ARUBA!  La belle Aruba !

Arriver ici est comme un vent de fraîcheur.  Calme, douceur de la mer, on se sent vraiment en vacances.  Tout est plus lent et ça fait du bien.
 
L''île d''Aruba est située dans la mer des Caraïbes à seulement 32 kilomètres du Venezuela. Population d''environ 110 000 habitants, on y parle particulièrement le néerlandais et le papiamento mais l''anglais reste la langue d''usage pour le tourisme.  L''île d''Aruba appartient aux Pays-Bas et c''est une toute petite île d''à peine 69 km en longueur.  La température sur l''île est de presque toujours 30 degrés, toute l’année durant avec un climat sec, sans aucune humidité.
En ce qui a trait à l''économie de l''île, celle-ci est essentiellement touristique.  Il fut jadis une époque où les compagnies pétrolières étaient présentes, une mine d''or aussi mais tout ça est désormais révolu.  Par contre on y retrouve une grande culture d''aloès qui y fabrique des produits dérivés.
 
Notre navire accostera vers 8 heures donc, assez tôt le matin.  Après un bon déjeuner, quelques personnes du groupe dont je fais partie, sortons du navire  pour se rendre sur le quai de Oranjestad, la capitale, où notre guide nous attendra pour une demi-journée d''excursion sur cette belle île.

Ce que nous observons tout de suite c''est la sécheresse de cette île et ses nombreux cactus. Assez impressionnant !  On utilise ceux-ci pour plusieurs choses comme pour en faire des clôtures et certaines espèces pour les manger.  Semble-t-il que c''est très protéiné et plein de vitamines.  Nous n’avons pas eu la chance d''y goûter malheureusement.

Il pleut très rarement ici sauf quelques jours sur un mois à l''automne.  Le reste de l''année c''est le soleil.  On apprend aussi que les îles d''Aruba, Curaçao et Bonaire sont à l''abri des ouragans de par leur situation géographique.  Ils sont ni plus ni moins dans un corridor de protection.  N''est-ce pas sécurisant pour ces habitants?
 
Nous débuterons notre visite avec un arrêt sur le Casibari Rock où nous pourrons, en escaladant quelques marches, y voir une vue panoramique de l''île.  Relief en général plat avec deux-trois collines et son mont le plus haut, le Jamonata avec ses 188 mètres.  La terre est sèche, des cactus à profusion, petits arbustes et ce magnifique arbre typique d''Aruba qu''on appelle le Divi Divi.  Nous y resterons le temps de prendre quelques photos.  Après notre descente nous repartons vers le centre de l''île où nous ferons un autre arrêt dans un village tout mignon avec ses nombreux bougainvilliers.  Tellement beau! Il y en a de toutes les couleurs. Ça pousse tout seul ici.  Chanceux!
 
Direction ensuite bord de mer côté nord de l''île où l''on peut observer des roches volcaniques, présence d''une autre époque.  Ici, le décor est lunaire, sorti de nulle part.  On en profitera pour voir les ruines de la mine d''or, tout juste à côté qui fut jadis très prospère.  Michel et moi, Louise, prenons le temps de faire notre petit inukshuk avec les roches à proximité et ce, en signe de protection et de chance.  Il y en a des milliers que les touristes et gens de l''île confectionnent à chaque jour.  Tout à côté, les vagues se brisent sur les rochers avec une telle puissance que notre regard reste figé sur celles-ci.  Quelle beauté de la nature!
 
Notre prochain arrêt sera le pont naturel en pierre qui fut, à l''époque, très prisé.  Par contre, l''érosion l’a fait s’effondrer.   Il ne reste que le petit pont naturel tout à côté.

On se laisse aller au gré du vent avec les photos.  La vue est encore tout aussi magnifique avec la mer aux eaux bleues cristallines et les vagues qui s''y fracassent.  Tout un spectacle!  Notre guide local en profitera pour aider Francine à s''avancer sur le petit pont rocailleux afin de voir les parois rocheuses, la mer et les vagues tout à côté.  Quelle courtoisie!
 
La route se poursuit, bien assis dans notre minibus, vers l''église Saint Anna.   On y fait ici un mini Compostelle.  Tout au long de la route, on peut apercevoir un chemin de croix. En empruntant ce chemin, on arrive à l''église Saint Anna.  Celle-ci est la seule ouverte toute la journée et à l''année.  On peut y allumer un lampion ou tout simplement s''y recueillir.  On y apprendra qu''elle fut la première église que les indiens de l''époque utilisaient.
 
Notre aventure continue ensuite vers le phare California qui est en ce moment en rénovation mais on peut tout de même y admirer la vue des hôtels sur la côte et le bleu turquoise de l''océan.  De toute beauté encore une fois.
 
Nous longerons tout de suite après, la côte et la région de High Rise Beach, là où plusieurs hôtels se trouvent.  Ce sera ensuite un arrêt à Palm Beach, une des plages les plus connues de l''île.  C''est avec ce dernier arrêt que nous terminerons ce beau tour de l''île d''Aruba.  Enrichissante journée!

En après-midi chacun découvrira Aruba à son rythme ou profitera du navire à sa guise pendant que 7-8 personnes du groupe iront patauger dans la mer à Eagle Beach, qu''on dit la plus belle des Caraïbes.  La mer est plus que rafraîchissante.  Danielle et moi y resterons une heure pendant que Linda, Danielle, Michel et Johanne iront marcher sur le bord de l''eau.  Quant à Laval et Francine, saucette dans l''eau et repos à l''ombre.  Deux heures de pur délice.  Eau émeraude, sable blanc farineux, soleil radieux… Que demander de mieux?  Je vous imagine déjà à la maison en pensée avec nous.

ce sera le retour au navire pour notre souper et belle soirée à bord.  On en profite Lek et moi pour aller voir Daniel pour le dessert puisque c’est son anniversaire aujourd''hui.  Bonne fête cher ami Daniel!
 
Demain matin Curaçao nous attend à son tour.

Bonne nuit tout le monde!

 
Lek et Louise

 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube