Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

14e récit – 18 septembre – Belfast

Bonjour!

Eh bien oui, c''est ce matin que nous quittons la merveilleuse terre d''Écosse que nous avons bien aimé.  C''est assez nuageux mais pas très froid, environ 16 degrés comme les autres jours.  Valérie vient nous dire au revoir en partant de l''hôtel.  Je crois qu''elle va se souvenir longtemps de son groupe québécois qui a eu autant de plaisir à rigoler!

Nous partons donc vers Cairnryan où nous prenons le traversier vers Belfast.  Nous traversons le détroit du Nord, sur la mer d''Irlande, d''une largeur de 71 km pour rejoindre l''Irlande (Cairnryan-Belfast).  La traversée prend environ 2h30  sur une mer calme et nous en avons profité pour casser la croûte. (Dans une belle salle réservée aux voyageurs de Voyage Louise Drouin bien sûr!).

Bien que nous sommes encore au Royaume-Uni (l’Irlande du Nord étant une nation constitutive du Royaume-Uni comme nous avons déjà dit), nous arrivons sur l’Ile d’Irlande, constituée de l’Irlande du Nord (où nous sommes) et de la république d’Irlande.

Voici quelques informations sur notre nouvelle terre d’accueil, l’Irlande.  Au 6e siècle, les Vikings fondent Dublin.  Les Anglais arrivent en 1169 et commencent leur colonisation.  En 1532, Henri VIII rompt avec l''église catholique.  Les forces catholiques affrontent les forces de la couronne britannique.  En 1695, il y a instauration des lois interdisant aux catholiques d''acheter des terres et d''élever leurs enfants dans la religion catholique.  Toute culture irlandaise est prohibée.  Deux autres dates revêtent une grande importance dans l''histoire irlandaise soit 1845 et 1851.  Deux grandes famines frappent le pays.  Un champignon, le mildiou, a ravagé les champs de culture de pommes de terre.  Deux millions de personnes meurent et un million s''expatrient en Amérique.  En 1921,  il y a signature du traité anglo-irlandais qui accorde l''Indépendance à 26 comtés (l’Irlande) tout en permettant à 6 autres comtés (Irlande du
Nord), majoritairement protestants, de rester liés au Royaume-Uni.  En 1948, le Sud se déclare République.  Durant les années 60, c''est l''apogée des affrontements entre le Nord et le Sud, c''est la période appelée « Les troubles ».  En 1998, un cessez-le-feu est instauré et le Sud cesse ses revendications territoriales sur le Nord.

Notre bateau s''est amarré à Belfast.  En quelques minutes nous étions au centre-ville où nous avons fait la connaissance de notre nouveau guide pour l''île d''Irlande, William.  Nous serons en sa compagnie pour les 3 prochains jours.  Nous partons donc tous ensemble faire un tour panoramique de la ville de Belfast.  En Irlande du Nord, la population est d''environ 1.8 million de personnes.  Belfast compte à elle seule 290 000 habitants et avec l''agglomération on atteint le nombre de 580 000 habitants.  Il y a une assemblée constitutionnelle de 108 députés qui donne à l''Irlande du Nord une certaine autonomie.

Parmi les monuments intéressants, on retrouve l''hôtel de ville (City Hall), œuvre d’Alfred Brunwell Thomas, qui date de 1903.  Le bâtiment fut achevé sous  le commandement de la reine Victoria qui souhaitait récompenser la ville pour son dynamisme et l''essor de son ingénierie.  De style victorien, sa construction aurait coûté près de 600 000 dollars.  Il y a  beaucoup d''autres constructions de style victorien ou édouardien qui sont ornés de statues.  Et imaginez-vous
que notre hôtel est situé juste à côté de ce magnifique bâtiment, en plein centre-ville!  Je reviendrai sur notre hôtel un peu plus loin...

À Belfast, l''histoire se lit sur les murs : les épisodes de la guerre civile sont représentés par des murales.  Ces fresques recouvrent les façades des maisons ou les murs qui séparent les quartiers. Sur certains murs, les fresques changent en fonction de l''actualité.  William nous amène ensuite voir le mur qui séparait le Belfast catholique des protestants.  Un peu comme le mur de Berlin.  Heureusement aujourd''hui tous ces affrontements ont cessé et toute la communauté vit en harmonie.  On poursuit notre tour avec un arrêt photo à la très belle université de Belfast: un chef d''œuvre
d''architecture.

Belfast est reconnue pour la construction navale.  La ville se trouve à l''embouchure de la Lagan, faisant de ce site un emplacement privilégié pour l''établissement d''une industrie de construction navale.  Quand le TItanic est construit en 1909-1911, Harland & Wolf est le plus grand chantier naval au monde.  Il va de soi que nous visitons l''emblème de la ville, soit le « Titanic Belfast Experience », un musée qui redonne vie au Titanic, de sa construction jusqu''aux
circonstances tragiques de son naufrage.  Le Titanic fut le plus gros paquebot jamais construit.  Plus de 3 millions de rivets ont été utilisés pour la coque du navire.  15 000 ouvriers ont travaillé pendant 2 ans.  En 1912, le coût de la construction avoisinait les 7.5 millions de dollars, soit près de 400 millions de dollars actuels.

Le Titanic fut lancé le 31 mai 1911 et coula entre le 14 avril et le 15 avril 1912 lors de son voyage inaugural.  Il pouvait accueillir 3 344 passagers!  Plus de 1500 personnes perdirent la vie lors de son naufrage.  C''est en heurtant un iceberg, au large de Terre-Neuve, que le Titanic sombra après l''échancrure de sa coque.

Après la visite de cette intéressante exposition qui ravive les souvenirs et les émotions, nous nous installons à notre hôtel.  Wow!!!  Quel hôtel!  Nos chambres sont magnifiques!!!  On se croirait dans un palace.  Les plafonds hauts, la décoration soignée, la grande salle de bain, et tout le luxe qu''on y retrouve sont incroyables!  Nous sommes vraiment choyés.

Merci de nous lire et à demain!

Martine et ses joyeux lurons!

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube