Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

2e récit – 11 janvier – Montréal vers Buenos Aires

Bonjour à toutes et à tous!

J’espère que vous vous portez bien et que le début d’année est bon pour vous. 

Pour ma part, le jour tant attendu est enfin arrivé!  C’est aujourd’hui qu’a lieu mon départ pour ce magnifique bout de planète qu’est l’Antarctique…  Non pas que les autres départs ne me réjouissent pas!  Mais celui-ci a quelque chose de particulier puisque nous y travaillons depuis un bon bout de temps déjà!

Mon nom est Louise Drouin et j’ai le bonheur d’être celle qui accompagne un super groupe d’aventuriers-voyageurs au cœur du voyage d’une vie : l’Antarctique!

Continent encore très peu connu et non habité de façon permanente par l’humain, c’est un endroit quasi mystique que nous nous apprêtons à visiter…  Le rêve de chacun de nous prend forme : nous poserons pied au milieu des glaces, avec pour compagnons manchots, otaries, baleine, dauphins, phoques et rorquals pour ne nommer que ceux-là!! 

Je vous laisse sur quelques informations intéressantes relatives à ce merveilleux endroit.  Tout au long de notre aventure, c’est avec joie que je vous ferai part du déroulement de nos journées, de nos découvertes et de notre émerveillement…  Espérons qu’Internet collaborera bien!  

Je souhaite de tout cœur que votre imaginaire se régale des récits de nos découvertes et que vos yeux soient tout aussi émerveillés que les nôtres!

À tout de suite pour le début de ces merveilleux moments.  C’est l’Argentine qui nous accueille en premier au son de ses tangos enflammés… 

Merci de me lire

Louise


Infos pratiques :

L''Antarctique, parfois appelé continent austral ou continent blanc, est le continent le plus méridional de la Terre.  Situé autour du pôle Sud, il est entouré de l''océan Austral et bordé par les mers de Ross et de Weddell.

Avec une superficie de 14 millions de kilomètres carrés, l''Antarctique est plus petit que l''Asie, l''Afrique ou l''Amérique ; seules l''Europe et l''Océanie sont plus petites que lui.  Quelque 98 % de sa surface sont recouverts d''une couche de glace d''une épaisseur moyenne d''1,6 km.  C''est pourquoi la morphologie du sous-sol antarctique reste encore peu connue voire inconnue, alors que petit à petit se dévoile la présence de lacs subglaciaires et de chaînes de montagnes subglaciaires comme celle de Gamburtsev.

L''Antarctique est le continent le plus froid, le plus sec et le plus venteux.  C''est également, de tous les continents celui qui a l''altitude moyenne la plus élevée.  Puisqu''il n''y tombe que peu de précipitations, excepté sur ses parties côtières où elles sont de l''ordre de 200 mm par an, l''intérieur du continent constitue techniquement le plus grand désert du monde.  Il n''y a pas d''habitat humain permanent et l''Antarctique n''a jamais connu de population indigène.  Seuls des plantes et des animaux adaptés au froid, au manque de lumière et à l''aridité y survivent, comme des manchots, des phoques, des poissons, des crustacés, des mousses, des lichens et de nombreux types d''algues.

Bien que des mythes et des spéculations concernant une Terra Australis (« Terre Australe ») remontent à l''Antiquité, le continent ne sera aperçu pour la première fois qu''en 1820 par l''expédition russe de Mikhaïl Lazarev et Fabian Gottlieb von Bellingshausen.  Cependant le continent suscita peu d''intérêt jusqu''à la fin du XIXe siècle, principalement en raison de son environnement hostile, de son manque supposé de ressources naturelles et de son isolement géographique.

Relativement à la faune, peu d''invertébrés terrestres sont présents en Antarctique.  Toutefois on y trouve des acariens microscopiques comme des poux, des nématodes, des tardigrades, des rotifères, du krill et des collemboles.  Récemment, des écosystèmes antédiluviens, constitués de plusieurs types de bactéries, ont été retrouvés vivants, emprisonnés sous des glaciers.  L''espèce de mouche Belgica antarctica qui mesure seulement 12 mm est, à proprement parler, le plus grand animal terrestre d''Antarctique.  On compte 40 espèces d''oiseaux pour une population totale estimée à 200 millions d''individus ; les plus représentés sont les sternes, les skuas, les pétrels et les manchots80.  Le pétrel des neiges est l''une des trois espèces d''oiseaux qui se reproduisent exclusivement sur ce continent.  Les cormorans et les fulmars fréquentent les côtes et les îles proches du continent.  Les oiseaux charognards comme le chionis blanc, le skua, le pétrel géant ou bien le pétrel de Hall peuplent parmi les colonies de manchots à l''affût de nourriture.  En Antarctique, la vie marine peuplée par 300 espèces de poissons, comprend également des manchots, des cétacés comme la baleine bleue ou la baleine franche australe, l''orque, des dauphins, des cachalots, des pinnipèdes comme les otaries à fourrure et les éléphants de mer du sud, et dans les eaux profondes on note la présence du calmar colossal.  Le manchot empereur dont le nombre est estimé à 200 000 individus, est le seul manchot qui se reproduit en Antarctique pendant l''hiver austral.  De toutes les espèces de manchots, elle est celle qui se reproduit le plus au sud.  Avec le manchot Adélie, ils sont les deux espèces dont l''aire de distribution se limite au continent.  D''autres comme le manchot royal, le manchot à jugulaire ou le manchot papou ne se reproduisent pas uniquement en Antarctique mais leurs colonies y sont importantes et denses.  Le manchot à aigrettes qui possède des plumes autour des yeux comme de longs sourcils, se reproduit quant à lui sur la péninsule antarctique et les îles sub-antarctiques telles la Géorgie du Sud.  Bien que concentrée sur les parties côtières du continent et de ses îles environnantes, la population de manchots et de gorfous est estimée à 20 millions de couples.

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube