Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

4e récit - 13 janvier - Buenos Aires

Un soleil radieux nous tire de notre sommeil ce matin à Buenos Aires.  Une très bonne nuit nous a permis de récupérer et d’être en pleine forme pour notre départ à 9 h 00 ce matin. 

Tous mes voyageurs sont heureux de continuer la découverte de cette belle ville.  Nous sommes très chanceux aux dires de notre guide car la ville est calme car les argentins, pour plusieurs en vacances d’été, sont partis à l’extérieur de la ville et la laissent pour nous tout seuls...

C’est une ville de 220km carrés donc, oui, assez étendue.  Nous parcourons tranquillement en autobus les différents quartiers que notre charmante guide Mabel nous commente avec un excellent français.  Il fait tellement beau et pas trop chaud en plus, probablement 26 degrés avec une légère brise pour ne pas sentir le soleil qui prend de la force. 

Nous avons fait un arrêt pour voir une belle sculpture qui représente la fleur emblématique de la ville.  Cette fleur a été offerte aux argentins par un riche argentin vivant au USA qui voulait leur offrir du réconfort quand le pays a plongé en grande récession au début des années 2000.  La fleur s’ouvre grâce à un mécanisme à 7h tous les matins et se referme à 19H00 tous les soirs.  Ce matin, il semble y avoir un petit problème car elle n’est pas ouverte. 

Notre deuxième arrêt fût pour une très belle balade dans un des nombreux parcs de la ville.  Cette ville est vraiment l’une de celles qui comptent le plus de parcs au sein de son centre.   Ce bel arrêt nous permet de faire de bien belles photos de la magnifique roseraie et aussi des beaux points d’eau.  Un pont amusant est au cœur de ce parc.  Une croyance veut que les couples qui le traversent ensemble continuent une belle vie à deux.  Pour les célibataires qui désirent rencontrer un futur conjoint ou conjointe bien là il faut le faire en marchant à reculons.  Plusieurs de mes bons amis voyageurs se sont bien amusés en me le faisant traverser donc en m’aidant à marcher de reculons…. On doit bien jouer le jeu et s’amuser.  J’ai d’ailleurs déjà rencontré, durant l’arrêt suivant, un prétendant argentin poète à ses heures et joueur de guitare…  Le seul petit inconvénient: il fêtait ses 82 ans… 

Notre ballade en ville nous fait découvrir les belles propriétés qui à l’origine étaient celles des riches argentins et qui maintenant sont devenues des ambassades pour la plupart.

Toujours sous un ciel très bleu nous nous arrêtons pour visiter l’église et le cimetière de Recoleta.  Le cimetière est un endroit très visité surtout pour y voir  le tombeau de la femme célèbre de l’Argentine, Evita Perón.  Notre guide nous parle de sa vie, de sa mort des personnes qui l’aimaient et aussi de celles qui ne l’appréciaient pas du tout.  Toujours intéressant de connaître ceux qui ont marqué le pays. Une très belle chanson chantée par Madonna nous avait appris un peu plus sur cette dame, « Don’t cry for me Argentina ».

Un superbe cimetière avec des tombeaux impressionnants et très bien entretenus.  Une belle découverte pour plusieurs voyageurs qui n’avaient jamais vu de cimetière de ce genre.  J’ai plusieurs photos qui vous les feront découvrir.

Déjà le temps d’aller manger et notre restaurant est dans un nouveau quartier réaménagé celui de Puerto Madero.  Un quartier branché avec plein de restaurants en bordure d’un superbe cours d’eau.  Un excellent repas servi dans une façade magnifique nous attendait.  Bien arrosé de vin argentin, nous avons profité de ce cadre exceptionnel et cela en agréable compagnie.  Déjà aujourd’hui on commence à connaître un peu plus les voyageurs et de bien beaux échanges et discussions sont partagées entre eux.  Du bonheur et des sourires.  Que c’est agréable de partager ces beaux moments en si bonne compagnie.  J’en profite pour porter un toast à ces voyageurs qui ont choisi de venir vivre, en ma compagnie, un voyage exceptionnel celui de l’Antarctique. Demain nous embarquerons sur notre navire, le Lyrial de la compagnie du PONANT.

En après-midi, nous continuons notre tour de ville et nous nous arrêtons voir l’église de St-Martin le patron de l’Argentine.  Ensuite nous photographions la Place de Mai, lieu culte de la ville pour y faire toutes les revendications en espérant être écouté…  Il faut dire que l’Argentine est un des pays avec le plus de corruption ce qui reflète une problématique de plusieurs pays d’Amérique Latine.

Nous revenons à notre hôtel et plusieurs en profitent pour marcher aux alentours puisqu’il est situé dans un super beau quartier.  Le magnifique centre commercial Galerias Pacifico est un des bâtiments que plusieurs sont allés photographier.  Beaucoup de richesses et de belles boutiques mais cela valait le détour surtout pour la belle construction et pour sa rotonde.

Déjà le temps de se rendre à notre souper, ici aussi les cuisines des restaurants ouvrent rarement avant 19h30, on ne peut oublier la colonisation européenne donc on doit accepter de manger un peu plus tard.  Nous partons donc à pied dans le quartier de Recoleta pour aller au restaurant italien recommandé par notre fournisseur local.  Nous y avons très bien mangé.  Tous s’entendent à merveille et la chimie est parfaite!  C’est le temps de profiter des quelques heures qui nous restent car demain on doit quitter l’hôtel à 4h20.  Nous n’avons pas trop le choix, c’est le vol réservé par la compagnie de croisière pour nous.  Nous sommes bien revenus de ce souper à pied c’était d’ailleurs une excellent idée pour brûler quelques calories!

Merci de nous lire, demain nous arriverons a la partie la plus excitante de notre voyage : notre départ pour la zone antarctique!

À demain

Louise

 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube