Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

5e récit - 14 janvier - Buenos Aires / Ushuaia (Terre de Feu) & embarquement
 
Chers lecteurs voici un message de M. Guillet mon directeur qui m’avise d’un petit problème qui devrait se régler sous peu.

Madame Drouin, qui est actuellement en navigation vers l''Antarctique, nous a informés du problème pour les photographies qui sont floues.  Il s''agit d''un problème avec le fournisseur qui héberge nos photographies.  Le tout sera réglé dans les prochaines heures ou, dans le pire des cas, ce lundi en avant-midi. Donc n’hésitez pas à retourner visualiser les photos plus tard.

Merci de votre intérêt dans nos récits et de votre patience.

Christian Guillet

 
Un réveil très tôt car nous avons notre vol ce matin à 7h10 pour Ushuaia la ville du bout du monde!  Le nom d’Ushuaïa vient de la langue des indiens yaghanes ou yámanas, ses premiers habitants, et veut dire "baie qui pénètre vers le couchant".  Après donc une très courte nuit, nous voici tous au rendez-vous pour s’approcher de notre ultime but de ce voyage, l’Antarctique.

Nous sentons l’excitation parmi ce beau groupe de voyageurs.  Nous allons faire un grand pas vers l’inconnu quand nous monterons à bord de notre navire ce soir qui est déjà arrivé à Ushuaia avec le retour de son dernier groupe de passagers.

Nous sommes donc à l’aéroport comme prévu pour 5 heures du matin et tout se passe comme prévu.  Heureux surtout que nos petites valises ne soient pas pesées…  Il faut dire qu’on nous avait avisé d’une limite de seulement 5kg par valise de cabine et c’est peu quand on pense que l’on se dirige vers une région plus froide.  D’ailleurs, la prévision de la journée dans la ville la plus australe du monde était de 12 degrés Celsius, qui est une belle journée d’été là-bas.  On voit tout de même parfois une journée de plus de 20 degrés mais elles sont assez rares.  Eh oui, quelle belle journée nous attendait.  Les photos le prouveront….  Malgré les rigueurs du climat, Ushuaïa est un endroit paradisiaque.  C''est le Bout du Monde... et ce n''est pas rien... 
 
Notre charmante guide Rosa était au rendez-vous pour notre arrivée, dans le tout petit aéroport de la ville.  Tellement petit qu’il y atterrit un vol à la fois!  Nous récupérons nos valises, oui je remercie le ciel nous les avons toutes!!!!  Car je n’osais m’imaginer ne pas avoir sa valise pour une expédition de ce genre.  On ne parle pas de ne pas avoir sa valise sur une croisière dans les Caraïbes… que de souvenirs pour Lek et moi!!!  Bon, tout est donc parfait nous sommes prêts à partir à la découverte de la belle ville d’Ushuaia avec Rosa.  Un autobus privé pour notre groupe nous attendait et nous traversons la ville de 70 000 habitants, tout de même important comme nombre, et nous nous dirigeons vers notre restaurant situé hors de la ville dans la région des montagnes.  Un succulent repas nous a été servi, l’agneau cuit sur le feu dans la tradition locale était vraiment exceptionnel et pour ceux qui n’aimaient pas nous avions également du poulet.  Mais l’agneau valait le déplacement.

En route, nous avions pu admirer notre beau navire, le Lyrial, qui mouillait dans le port de la ville avant son départ pour l’Antarctique de ce soir.  Notre visite prévue était celle du Parc National de la Terre de Feu.

La Terre de Feu est appelée Terre du Bout du Monde et offre une quantité infinie de paysages : rivières, mer, montagne et végétation exubérante.  C’est ce que nous avions choisi de visiter durant notre arrêt dans la ville avant de partir sur notre navire vers l’Antarctique.

Située au sud du Détroit de Magellan, la Terre de Feu (Tierra del Fuego) est l''île principale d''un archipel.  Elle est séparée de la Patagonie tout en y faisant partie, mis à part son peuplement indigène.  Les premiers habitants de cette zone étaient des aborigènes Yánamas, des pêcheurs de mollusques qui habitaient des huttes dans la Baie Lapataia.

Ushuaia est la capitale de la Province de Terre de Feu, Antarctique et Iles de l''Atlantique Sud.  La température moyenne en hiver est de -2°, et en été le thermomètre peut atteindre les 26°.  Si en hiver les journées sont courtes à Ushuaia avec le soleil qui se lève un peu avant 10h00 pour se coucher à 17h00, en été les visiteurs disposent de longues journées puisque l''aube apparaît à 04h00 du matin et le crépuscule n''arrive qu''à 23h00.

Mais même en été, comme pour nous aujourd’hui, il ne faudra jamais se séparer de vêtements bien chauds et les habitants d''Ushuaia eux-mêmes vous diront que leur ville peut connaître en un seul jour d''été les quatre saisons, le climat variant tellement rapidement.  Nous étions prêts à parer à toute éventualité aujourd’hui mais il fait tellement beau que nos gants et tuques resteront dans le bus.  Qui n’a jamais rêvé de se sentir si loin et en même temps si près du bout du monde ?
Notre visite du Parc était signée sous le signe du soleil avec un ciel tout bleu !  De forme rectangulaire orientée nord-sud, le parc mesure quelque 50 km de longueur et entre 10 et 15 km de largeur.  Encore assez sauvage, la nature se dévoile à vous pour vous faire apprécier le bout du monde.  Belles photos encore une fois pour vous faire partager ma passion voyage.  Je sais vous aller dire que je prends plein de photos.  Je prends oui un peu de temps pour les recadrer mais je choisis volontairement de les conserver pour donner le choix à mes voyageurs pour qui premièrement je prends ces photos car tout comme moi, vous savez que l’on s’aime rarement sur des photos donc avec plus d’un choix pour eux c’est préférable.  Et deuxièmement je prends beaucoup de photos afin de vous faire suivre le déroulement de la journée en notre compagnie.

Le parc national Tierra del Fuego (en espagnol : Parque Nacional Tierra del Fuego) est un parc national d''Argentine créé en 1960, dans le but de sauvegarder et de préserver un milieu naturel, sa faune et sa flore d''un territoire montagneux de type subantarctique.  Le parc d’une superficie de 63 000 hectares, est situé au sud-ouest de la province argentine de Terre de Feu, Antarctique et Îles de l''Atlantique Sud, en Patagonie, à 10 kilomètres environ à l''ouest du centre-ville d''Ushuaia. C''est le parc national le plus austral d''Argentine.  Le relief est principalement montagneux et présente une partie côtière donnent sur le canal Beagle sur lequel nous avons fait notre sortie en soirée. Son point le plus haut culmine à 1 470 mètres. Ouvert au public sur seulement 2 000 hectares des 63,000 hectares que possède le parc, il accueille des milliers de visiteurs chaque année. Durant nos arrêts un des arrêts sur le bord du lac de Ferrazano nous en profitons pour faire étamper notre passeport avec l’étampe du bureau de poste de la fin du monde.  Beau souvenir que nous avons à jamais maintenant immortalisé dans notre passeport.

Nous terminons donc après plusieurs beaux arrêts dans le parc au port où nous sommes heureux de monter à bord. On sent la joie dans les sourires de tous mes voyageurs lorsque je les prends en photo tout en gravissant la passerelle vers le Lyrial.  Quel accueil digne d’un navire de luxe !  Je dois ajouter qu’avec seulement 200 passagers à bord on se sent chez-nous…  Même le charmant et beau capitaine Patrick Marchesseau était sur le pont pour nous souhaiter la bienvenue.  Je vous parlerai du navire demain dans mon récit car nous serons en mer.

Une superbe soirée nous attendait et que dire de la nourriture à la salle à manger à part dangereusement bonne !!!

Une nuit de sommeil nous attendait bercée par les vagues de plus en plus présentes vers les 5 heures du matin…. Je vous en parlerai demain également.

Merci de me suivre dans ce coin du monde !

Louise

 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube