Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

17e récit - 6 mars - Hué (Danang), Vietnam

Au programme aujourd’ui, la visite de la cité Impériale.  Sa découverte débute avec le mausolée de l’empereur Tu Duc est situé à 7 km au sud-ouest de Hué, sur la rive droite de la rivière des Parfums.  Cet ensemble funéraire évoque un palais miniature.  Passé l''imposante porte d''entrée, une allée conduit au bord du lac Luu Khiem, dans lequel se mirent deux pavillons d''agrément où le souverain venait se reposer ou composer des poèmes en compagnie de ses courtisans.  Du lac, l''allée mène au pied d''un escalier monumental au sommet duquel s''ouvre le Palais de la Modestie.  Cet édifice servit de pavillon de repos avant d''être transformé en temple du Culte.  Derrière ce sanctuaire s''élève le théâtre impérial où Tu Duc assistait à des représentations de tuong.

En reprenant l’allée qui longe le lac, on débouche sur la cour d’Honneur.  Au bout de la voie des Esprits, gardée par les traditionnelles statues d''éléphants, de chevaux, de mandarins civils et militaires, se dresse le pavillon de la Stèle, qui abrite un massif bloc de pierre de 20 tonnes sur lequel Tu Duc inscrivit lui-même les faits marquants de son règne.  Derrière ce bâtiment se dressent deux fûts de pierre symbolisant la puissance du Souverain.  L’empereur est enterré
dans une pinède avoisinante, en un lieu tenu secret.

Dès l’entrée dans la Cité impériale, s’élève la tour du Drapeau, haute de 17 m.  De part et d’autre de ce bastion de brique sont installés neuf canons symbolisant les seigneurs Nguyen, gardiens tutélaires de la cité; d’un côté, cinq canons représentent les cinq éléments (le métal, l’eau, le bois, le feu et la terre), tandis que les quatre autres symbolisent les saisons.  Chacun d’entre eux pèse 12 tonnes.  L’enceinte Jaune de la cité impériale est percée de quatre portes richement décorées dont la principale (Ngo Mon) construite en granit, était réservée au souverain.  Passé la porte du Midi, le pont de la Voie céleste enjambe les Eaux dorées pour mener à l’esplanade des Grandes Salutations puis au palais de la Paix suprême.  C’est dans cette salle du trône que les empereurs recevaient les ambassadeurs étrangers, les princes et hauts dignitaires lors des audiences et grandes cérémonies rituelles.  Son beau plafond est soutenu par quatre-vingt colonnes sculptées, laquées de rouge et rehaussées d’incrustations d’or.  L’empereur venait se reposer ou se préparer avant les cérémonies dans le palais de la Grand-Mère, lire les classiques dans le palais Van ou dans le jardin Co Ha.  La Cité impériale abrite plusieurs temples dédiés aux différents seigneurs Nguyen, plus ou moins endommagés
par la guerre et les intempéries.

Devant le pavillon de la Splendeur sont alignées neuf urnes dynastiques fondues en 1835 et symbolisant chacune un seigneur Nguyen.  Elles sont décorées de motifs représentant le soleil, la lune, des dragons, des paysages, des événements historiques ainsi que des scènes de la vie quotidienne.  Hautes de près de 2 m, elles pèsent entre 1 900 et 2 500 kilos.

Cette fantastique odyssée dans le passé impérial est entrecoupée d''une petite virée en cyclo-pousse dans les vieux quartiers de Hué.  Moment privilégié pour sentir le pouls d’une population qui fourmille d’activités.


 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube