Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

4e récit - 9 mai - Olympie

Bonjour amis, famille et voyageurs de Voyage Louise Drouin!

Il fait encore beau soleil et chaud pour continuer notre traversée du Péloponnèse.  Nous sommes bien chanceux car on annonçait de la pluie pour cette semaine.  On s’en sauve très bien!  Aujourd’hui, nous poursuivrons notre route vers une destination rêvée par plusieurs de nos voyageurs: Olympie, le berceau des Jeux Olympiques.  Nous avons environ 2h30 e route à faire pour y arriver.  De belles routes de campagne ainsi qu’un bout d’autoroute (sans aucun cône orange!) nous mènent à Olympie.  Dès notre arrivée, on se dirige vers le restaurant où nous prenons notre dîner.  Et quel dîner!  Ce fût succulent!  Le proprio nous a offert en entrée un feuilleté au fromage vraiment sublime, suivi d’une salade aux tomates avec olives.  Le porc servi comme plat de résistance était cuit à la perfection!  Et puis, pour le bonheur de tous, nous avons mangé le meilleur baklava jusqu’à présent.  Le tout arrosé d’une bonne bière grecque.

Pyeongchang, Rio de Janeiro, Sotchi, Londres, Vancouver, Pékin, Athènes...  En remontant l’histoire des Jeux Olympiques, nous nous retrouvons ici-même, là où tout a commencé, dans le Péloponnèse et dans la vallée magnifique du fleuve Alphée, avec le sanctuaire le plus célèbre de Grèce, dédié au dieu des dieux: Zeus.  En son hommage, une tradition panhellénique avait lieu tous les quatre ans: les Jeux Olympiques, les jeux les plus importants de la Grèce antique. Vénérations, concours et compétitions légendaires, athlètes d’élite et victoires glorieuses se perdent dans l’abysse des siècles passés.  Néanmoins, leur influence est toujours présente de nos jours dans le monde entier.

Le stade antique, l’un des sites archéologiques les plus remarquables, est le lieu où se déroulaient les Jeux Olympiques dans l’antiquité et les concours Héraia, dédiés à la déesse Héra. Le stade a adopté sa forme actuelle au début du Ve siècle av. J.-C., quand le temple de Zeus a été construit.  La région comprend des bâtiments abritant des bains et des villas, comme la villa construite par Néron quand il résidait à Olympie afin de participer aux Jeux.  Quand le christianisme fut décrété religion officielle de l’empire romain, les Jeux Olympiques ont progressivement perdu de leur importance car désormais considérés comme une fête païenne. Finalement, en 393 après J.-C., l’empereur les interdit.  Depuis, le site d’Olympie n’a jamais retrouvé la grandeur et la gloire dont il bénéficiait lors de l’organisation des Jeux Olympiques.

Le 18 août 2004, le stade antique d’Olympie a pu revivre, 1611 ans plus tard, des moments de splendeur: il y fut en effet organisé l’épreuve du lancer de poids dans les catégories hommes et – pour la première fois dans l’histoire du lieu – femmes, dans le cadre des Jeux Olympiques de 2004 organisés à Athènes.  Et puis Danielle, Huguette et moi avons fait une course dans le stade, acclamé par des… en fait, une dizaine de spectateurs!  Beaucoup de rires et de bonheur pour nous grandes fans des jeux.

Après cette visite très inspirante, nous avons repris la route vers Delphes cette fois.

Une belle route avec des décors toujours changeants.  Des champs cultivés, la mer, les montagnes, les côtes escarpées, les petits villages, nous en avions plein les yeux.

Sur la route, notre guide nous informe du mode de vie des grecs.  Il nous apprend entre autre, que le pays est en situation de crise économique depuis 10 ans.  La TVA est de 24%, le taux de chômage chez les jeunes de 50% et en général de 30%.  L’éducation est gratuite pour tous, université comprise.  L’âge de la retraite est de 67 ans.  Lorsqu’ils prennent leur retraite, les rentiers reçoivent d’abord un montant de 5000 euros et doivent patienter ensuite 4 ans avant de recevoir une rente mensuelle.  Le système de santé est aussi gratuit.  Le salaire moyen d’un médecin à l’hôpital est de 1200 euros par mois.  Un appartement coûte environ 400 euros par mois.  Leur économie principale est basée sur les navires (60% de la flotte mondiale appartient aux grecs), le tourisme et l’agriculture.  Leur salaire étant coupé de moitié, beaucoup de grecs ont de la difficulté à arriver financièrement.  Donc, nous encourageons leur économie en les visitant!

Puis on se rend à notre deuxième hôtel de la chaîne Amalia.  Le buffet nous offre beaucoup de choix.  Puis on se retire à nos chambres pour nous reposer de cette belle journée.


À demain chers lecteurs!

Martine

PS Notez que j''éprouve quelques difficultés avec le transfert des photos....l''album devrait être complété dans les prochaines heures.  Merci!

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube