Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

14e récit – 20 septembre – Cracovie

Aujourd''hui, c''est sous une fine pluie qui durera toute la journée que nous avons commencé la découverte de la ville.

Cracovie est immanquablement l’une des vieilles, l’une des plus belles et l’une des plus fascinantes villes d''Europe.  Elle doit son caractère exceptionnel à une architecture admirable rappelant l''époque où Cracovie était la capitale de la Pologne avec son château Wawel, siège des rois polonais.  Mais la ville séduit aussi par l''atmosphère insolite du quartier juif.

Nous avons débuté la découverte  de cette ancienne capitale par le quartier juif, quartier qui revêt une grande importance à Cracovie.  On y retrouve des habitations, des cimetières et des synagogues.  Nous avons visité une des synagogues importantes de la ville jouxtant un cimetière.  La synagogue a des murs complètement dénudés de peintures ou fresques, on y retrouve un endroit où la Tora est entreposée entre chaque réunion de prières.

Autre incontournable de Cracovie, le château, face à la Vistule.  Après la visite du quartier nous avons marché jusqu''à celui-ci. 

Centre administratif et politique de la Pologne depuis 500 ans, le château ressemble à un magnifique Palais.  Il a servi de résidence aux souverains de l''époque à partir du XIe siècle jusqu''au XVIIe siècle.  On retrouve à l''intérieur une magnifique collection de tapisseries qui furent sauvés de la destruction et du vol pendant la Deuxième Guerre Mondiale en trouvant refuge au Canada.

Autre ensemble architectural que nous avons pu voir est l''université des Jagellons, c''est la plus ancienne université d''Europe Centrale, créée en 1364.  Parmi ses étudiants célèbres, on retrouve Nicolas Copernic.  Le pape Jean-Paul II y avait un doctorat honoris causis.

Avant et après le repas  du midi, on a visité la place du marché où on retrouve l''église-basilique Notre-Dame, qui fut construite entre le XIIIe siècle et le XVe siècle.  C''est un bel exemple d''architecture gothique polonaise.  La façade est ornée de 2 tours.  Depuis la plus haute (81 m), un air de trompette (le Hejnal) vient rythmer toutes les heures du jour et de la nuit.  Selon la légende, le hejnal aurait pour origine l''invasion mongole en 1241.  Lorsque le garde, du haut de sa tour, aperçut les Mongols qui s''apprêtent à attaquer la ville, il souffle dans sa trompette pour donner l''alerte.  Une flèche lui transperce la gorge et la sonnerie s''interrompt.  Mais depuis ce jour, sans exception, on perpétue la tradition.  Le hejnal est lancé en direction des 4 points cardinaux.

Sur la place du marché, on retrouve aussi la Hallé aux draps, symbole de la tradition marchande de la Cracovie médiévale.  On continue de poursuivre les activités commerciales à cet endroit.  La tradition se poursuit mais avec des touristes.  Les arcades abritent une quantité de petites boutiques où on peut acheter des souvenirs.

Cet après-midi, Joanna et moi avions réservé une surprise à nos voyageurs.  Vers la fin de l''après-midi, nous sommes allés déguster un cadeau au cabaret-resto Jama Michalka.  Ce café-cabaret existe depuis 1930, on y a souvent présenté du théâtre politique à l''aide de marionnettes.  Le gâteau que nous avons savouré était le gâteau préféré du pape Jean-Paul II.  Il s''agit d''une épaisse couche de crème, emprisonnée entre 2 feuillets de pâte feuilletée.  Paraît-il que le pape, lorsqu''il était étudiant, faisait des concours avec ses camarades à savoir qui en mangerait le plus.  Laissez-moi vous dire que ces gens devaient avoir un bon estomac car après un seul, nous étions repus.

Chaque voyageur a reçu un disque de musique de Frédéric Chopin en souvenir de notre passage dans son pays natal.  Ce sont des petites attentions offertes par Louise Drouin à ses voyageurs.  Merci Louise.

Pour le souper, nous sommes retournés dans le quartier juif au restaurant Ariel.

Les voyageurs ont e droit à un souper allez er i.e. un souper typiquement juif avec de la musique et des chants traditionnels juifs.  Au restaurant Ariel, qui jouit d''une grande réputation, on retrouve nappes de dentelle, vieux tableaux et objets inspirés de la vie d''une petite ville juive.  La salle à manger rappelle la salle à manger d''une maison juive.

L''ensemble musical était composé d''un joueur de contrebasse, d''un accordéoniste et d''une violoniste qui en plus de jouer du violon, a interprété plusieurs chansons en yiddish.  Ce fut une agréable soirée dont chacun-ne gardera un excellent souvenir.

On ne pouvait trouver mieux pour clore la visite de cette magnifique ville.  Nous nous sommes rendus rapidement compte que Cracovie ne se limite pas à ses monuments et à ses musées, elle est avant tout une ville vibrante de vie.  Une seule visite ne suffit pas pour découvrir et apprécier tous les joyaux de cette ville millénaire.  Il faudra donc revenir!
Il est temps d''aller au lit car demain nous réserve d''autres découvertes.

Merci de nous lire.

Raymond et ses voyageurs.

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube