Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

11e récit – 27 juin - Warnemunde, Allemagne

Ce matin, c’est en Allemagne que nous ouvrons les yeux…  Dame Nature nous a réservé un beau soleil encore pour nous accompagner aujourd’hui.  Nous sommes vraiment privilégiés! Cette fois, nous reprenons nos deux groupes d’origine, car nous n’avons pu obtenir que deux guides francophones.  Aucun problème, car on se connait bien maintenant tout le grand groupe! Nous partons donc tous à la conquête de l’Allemagne!

Le navire est à quai dans la ville de Warnemunde, une petite ville typiquement allemande, qui plaît à cause de son de son charme et de son authenticité.  Pour notre part, nos deux groupes vont faire l''itinéraire dans un sens opposé: ceux qui visitent Lübeck ce matin, visiterons Wismar en après-midi, et vice et versa.
Lübeck, la reine de la Hanse a été fondée en 1143.  Une ambiance médiévale et des curiosités historiques imprègnent encore aujourd’hui la cité et rappellent son passé de ville impériale et hanséatique.  La ville fait partie de la liste du patrimoine mondial de l''UNESCO, notamment pour son architecture de briques rouges.
La vieille ville entourée d''eau témoigne de 1 000 ans d''histoire vivante avec les sept clochers de ses cinq églises principales.  Ses monuments gothiques, Renaissance, baroques et classiques, ses ruelles et ses chemins, ses églises et ses monastères, ses maisons patriciennes et ses fortifications lui confèrent une unité unique en son genre.  L''église Sainte-Marie, le plus bel édifice religieux de Lübeck, est un véritable joyau du gothique de brique.  Environ 70 églises de la région de la Baltique ont pris modèle sur cette construction majeure d''un point de vue architectural, qui possède la voûte de brique la plus haute du monde.  Elle trône fièrement au point le plus élevé de la vieille ville.  Parmi les édifices importants de la vieille ville, on peut également citer l''ensemble de constructions entourant l''hôtel de ville, le « Burgkloster » (Monastère du château), le Koberg (un quartier entièrement conservé de la fin du XIIIe siècle) et l''église Saint-Jacob, l''« Heiligen-Geist-Hospital » (Hospice du Saint-Esprit) et les constructions à cheval entre les rues Glockengießerstraße et Aegidienstraße, le quartier abritant des maisons patriciennes majestueuses entre l''église Saint-Pierre et la cathédrale, la célèbre « Holstentor » (porte de Holstein), emblème de la ville, et le grenier à sel sur la rive gauche de la Trave.

Nous avons eu une très bonne guide parlant un excellent français pour cette visite.

Puis, départ pour Wismar, située à environ 60 km à l''est de Lübeck.  L’appel de l’estomac commençant à se faire sentir, nous nous sommes arrêtés à un restaurant local où un dîner typiquement allemand, incluant la choucroute bien sûr, nous a été servi. 

Notre guide de Wismar a été apprécié de tous.  Un joyeux retraité qui prenait plaisir à nous raconter de bonnes histoires et qui parlait un excellent français.  Wismar fut parmi les premières villes à signer le pacte de la Hanse en 1259.  Longtemps ville suédoise, elle ne fut rattachée définitivement au Mecklembourg qu''en 1903.   Encore aujourd''hui, les habitants fêtent chaque année la fête suédoise.  La ville historique de Wismar a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l''UNESCO en 2002 en tant qu''ensemble et exemple représentatif du patrimoine culturel de la Hanse.   La ville historique représente, de manière idéale et typique, la ville hanséatique à l''apogée de la ligue au 14ème siècle.   Wismar est la seule ville hanséatique de cette taille à être presque entièrement préservée.   Le centre historique de la ville a été plus ou moins épargné des bombardements pendant la Deuxième Guerre Mondiale et a presque entièrement conservé son plan médiéval.  Il témoigne de l''aménagement des villes de commerce maritime conformément au droit de Lübeck.  Les trois églises monumentales en briques offre une vision d''ensemble unique de la célèbre architecture sacrée des villes hanséatiques.  Le guide nous a bien fait rire avec "la rue du touche néné"!  Nous avons adoré cette charmante ville très paisible.  Notre promenade a été des plus agréables.
 
Nous avons ensuite repris la route pour nous rendre à Schwerin, ville qui compte environ 95 000 habitants.  Elle est, derrière Rostock, la deuxième ville de la région.  C’est la seule capitale régionale à compter moins de 100 000 habitants ce qui en fait la plus petite d’Allemagne.

La ville a pris naissance autour de son château, qui jusqu''en 1918 était la résidence princière des ducs et grands-ducs de Mecklembourg, et est depuis 1990 le siège du parlement régional.  Au fil du temps, Schwerin s''est développée le long des rives ouest et sud du lac de Schwerin, jusqu''à enserrer douze lacs à l''intérieur du périmètre communal. Dans ce magnifique décor parsemé de lacs comme le SchwerinerSee, un château fut érigé dès le 10ème siècle si on en croit un marchand qui en mentionne son existence en 973. Pendant plus de 1000 ans d’existence, le Château de Schwerin fut remanié maintes et maintes fois.  Le Château de Schwerin subit des transformations très importantes au 17ème siècle en suivant les instructions de l’architecte Ghert Evert Pilot (alias Joe Blo, dans le groupe de Martine!) qui lui donna un style de la Renaissance Hollandaise.

Une très belle journée de visite, comme vous pouvez le constater.  On ne s’ennuie pas! 

Retour sur notre beau navire pour profiter de tous ses luxes!

Le groupe de voyageurs est vraiment extraordinaire, très respectueux des autres et des horaires. Tout le monde apprécie beaucoup son voyage.

Merci encore de nous suivre dans nos belles aventures!

Céline, Pascale, Louise G, Martine, Louise D

 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube