Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

4e récit - 11 Janvier – Îles Caimans

Ils ont annoncé du mauvais temps, ce pourquoi ils ont annulé la sortie pour nager avec les raies et les tortues.  Dommage pour Michèle et Philippe!  Je crois qu’ils doivent avoir la même machine que Météo Média au Québec…  Ils se trompent tout le temps!  Quelques nuages étaient présents dans le ciel.  Tout de même pas mal de vent mais quand même, le soleil fait partie de notre environnement.

Ici, nous ne pouvons accoster à un quai dû à la présence de la barrière de corail.  Donc nous devons prendre un petit bateau-navette pour rejoindre l’île.  Louise-Gilles, Michèle-Philippe, Gisèle-Gérard, Lise-Gaétane et moi-même décidons d’aller explorer l’Île.  Arrivés sur la terre ferme, nous faisons la connaissance d’Enrique, un chauffeur de bus qui nous amène pour un prix des plus abordables faire un tour de son coin de pays, en prenant le temps de nous expliquer les grandes lignes des attraits à découvrir.  Les îles Caimans est un archipel de 3 îles, dont celle-ci qui est la plus grande (22mi x 8 mi) avec Georgetown comme capitale.  Le principal moteur économique est la présence de plus
de 800 banques (Offshore) qui offrent des avantages fiscaux internationaux des plus intéressants…pour ces gens riches et célèbres.  D’ailleurs, nous passons devant les prestigieuses installations de condos où Bill Gates, Tiger Wood, Oprah séjournent!!! (ceux que ça intéresse, il y en a un à vendre à 5 millions$$).  Le principal revenu des îles sont les banques et le tourisme en deuxième. 

Quelques informations générales : l’électricité est produite par des génératrices au diesel. Bizarre, on ne voit aucune installation solaire…  Il n’y a pas beaucoup d’eau potable, donc ça leur prend une usine de désalinisation.  Ce sont des îles britanniques, donc nous passons devant la résidence du gouverneur qui est remplacé par la reine à tous les 4 ans.  La conduite se fait à gauche comme en Angleterre.  L’essence est tout de même assez chère à 5.50 $ USD/gallon. Nous passons près des résidences luxueuses bordées par des canaux qui relient la mer où de nombreux gros yachts sont garés!  Et dans le contraste de notre monde moderne et avide de pouvoir, nous visitons aussi le quartier des gens locaux; avec de petites maisons relativement simples.  Nous passons devant une maison de plus de 150 ans, qui a été préservée par Dame Nature, car l’île a été balayée par l’ouragan  Ivan (vents à 280 km/h) en 2004.

Nous visitons le Hell (l''Enfer); lieu étrange hérissé de pointes de calcaire érodées par les intempéries et aux couleurs de l’enfer.  On y aperçoit aussi plein de poules en liberté et un iguane dans le haut d’un amandier.   Puis, on fait un arrêt à la maison du rhum, où nous dégustons avec grand plaisir les saveurs qui agrémentent notre gosier.  Voisin de la ferme de tortues et d’un aquarium où l’on peut nager avec les dauphins.  Michèle se permet un brin d’infidélité avec le forfait du ‘’ tendre’’ baiser d’un dauphin. (Je profite de la visite de la maison du rhum pour me libérer de mes 2 fameuses valises (ne vous inquiétez pas, elles ne sont pas rouges!).   Ça commence à être lourd à porter à la longue tout cet $$.  Et il fait chaud avec ce 26 degrés!

Une fois l’excursion terminée, nous longeons la route bordée parfois par la végétation sauvage mais surtout par plusieurs grandes chaines d’hôtels luxueux, avec des devantures ornées de magnifiques jardins floraux…  On lui demande de nous laisser à la fameuse plage Seven Miles Beach,  une magnifique plage de sable blanc, bordée par des récifs de corail pour qu’on puisse prendre quelques heures.  Rien de mieux qu’un bain de soleil et se rafraîchir dans cette eau cristalline.  Ah! La mer et tous ses bienfaits!  On se prend une petite bière et un repas léger dans l’un des restaurants au bord l’eau.

Nous avons passé une superbe journée, en fin de compte chaude et ensoleillé pour le plaisir de tous.

De retour au navire, notre traditionnel apéro au Martini Bar pour échanger tous ensemble et puis chacun part souper.

Ce soir, spectacle de magicien au grand théâtre…   J’adore ce genre de spectacle, et pour satisfaire ma curiosité de surprendre ses trucs, je me suis assis dans la première rangée en avant… Ouais quel choix d’aller se planquer en avant…  Donc j’ai été choisi pour l’accompagner pour faire un de ses tours : deviner une carte que j’ai choisi au hasard dans un jeu de cartes neuf où elles étaient toutes différentes.  C’est à n’y rien comprendre, il a réussi à deviner dans ma tête!  Ah! La magie!!!

Tout le monde est ravi de cette belle journée!

On se dit, à demain !  Grasse matinée en vue mon capitaine; une autre journée en mer nous attend, car nous sommes en direction de la Colombie!  Plus de 600 mi nautiques à parcourir.

Martin


 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube