Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

10e récit - 13 Février - Castries, Sainte-Lucie

 
Bonjour à nos lecteurs,
 
Tôt ce matin, nous arrivons au port de Sainte-Lucie.  À 9 h nous rejoignons nos chauffeurs-guides à l''extérieur du terminal pour notre excursion.  Nous partons dans deux confortables mini-bus Diesel de marque Toyota. 

Nous commençons par un tour de Castries, la capitale de Sainte-Lucie, île des petites Antilles, située dans la partie sud-est de la mer des Caraïbes.  Cité portuaire nichée au nord-ouest de l’île, Castries est la plus importante et la principale ville commerçante.  Son port est considéré comme l’un des plus beaux des Caraïbes.  Castries présente un mélange de maisons de bois et d’immeubles modernes.  Chaque matin, la ville vit au rythme de son marché très animé.  Les halles couvertes à l’architecture métallique et les rues voisines déploient de nombreux étals colorés proposant de nombreux fruits exotiques, objets artisanaux et bien entendu du rhum. L’église Saint-Joseph vaut le coup d’œil pour son architecture coloniale ainsi que la demeure du Gouverneur, de style victorien.
 
Sainte-Lucie ne ressemble à aucune des îles que nous avons vues jusqu''à maintenant. Montagneuse et ornée de végétation de toutes sortes, cette île s''étend sur 27 miles de long et 14 miles de large.  Beaucoup plus petite et circulaire que les autres qui étaient faites plus sur la longueur.  Aucune route au centre ou qui traverse le pays, beaucoup trop de montagnes : on utilisera donc la route qui longe la côte.  La route est très sinueuse et étroite.  Heureusement que nous avions des chauffeurs d’expérience.  Sainte-Lucie est une île volcanique et culmine à 950 m d''altitude au mont Gimie.  Deux autres montagnes, le Gros Piton et le Petit Piton, sont situés entre Soufrière et Choiseul sur la partie occidentale de l''île.  Ils font partie des sites inscrits au Patrimoine mondial de l''UNESCO.  Le tiers de la population du pays habite à Castries. Les autres grandes villes sont Soufrière, Gros Islet et Vieux-Fort.  Le climat
est tropical, modéré par les vents du nord-est, et possède une saison sèche de janvier à avril et une saison des pluies de mai à décembre.
 
Sainte-Lucie est située sur le bord oriental de la mer des Caraïbes.  Elle fait partie des îles du vent.  Elle est située entre, au sud, St-Vincent-et-les-Grenadines, au sud-est, la Barbade et au nord, la Martinique.  D''un côté de l''île il y a la mer des Caraïbes et de l''autre l''océan Atlantique.

Sainte-Lucie est une colonie anglaise et la langue parlée du pays est donc principalement l''anglais mais le créole est parlé par 81% des gens de l''île.  La population est d’environ 170 000 habitants dont 81% sont d''origine africaine.  Toutes les religions y sont représentées : catholique 70%,  pentecôtiste, Jéhovah, anglicans et bien d''autres.  Le tourisme constitue la première source de revenus du pays et la seconde est l''agriculture : les bananes à 80%, les mangues (plus de 30 variétés) et avocat.  On trouve dans l''île deux aéroports, un pour les avions locaux et l''autre pour l’international.
 
Le relief de Sainte-Lucie est très montagneux.  Tout en roulant, notre guide nous expliquera que les anglais et les français auront combattus 14 fois entre eux pour avoir l''île, principalement à cause de sa richesse en eau de source naturelle.
 
On poursuit ensuite notre route vers une plantation de bananiers pour avoir des explications sur la culture de bananes.  En nous rapprochant du littoral, nous croisons des villages de pêcheurs.
 
Par la suite nous allons vers le sud de l''île.  On croise Anse La Raye, Canaries et bien d''autres.  On voit ici l''influence jadis d''une colonie française.  Nous arrêterons voir un jardin botanique rempli de belles fleurs.  On y retrouve aussi plusieurs espèces d’arbres comme le cacaotier, l’acajou, le bambou et j''en passe.  Pour couronner le tout une chute naturelle de plusieurs mètres attire notre attention.
 
Nous repartons ensuite pour notre dernière visite, le volcan de la Soufrière.  On pourra y apercevoir des fumées du volcan encore actif, la boue en ébullition et l''odeur de soufre qui vient avec.  Une visite guidée qui durera une bonne trentaine de minutes.  C’est absolument à voir sur cette île.  Nous repartons ensuite pour retourner au navire sachant que nous serons sur la route pendant 90 minutes.  Nous sommes contents d’arriver au terminal et fiers d’avoir vécu cette expérience de découverte inédite.
 
Au plaisir de vous montrer nos photos à même le site de Voyage Louise Drouin

Diane et Michel

P.S.  Bonne fête à Olivier de Renée & Gilles

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube