Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

7e récit - 10 Février - Oranjestad, Aruba - Jour 1

 
Bonjour de la belle Aruba,
 
Tôt ce matin, nous arrivons à Aruba pour y séjourner deux jours.  Il fait un soleil resplendissant et la température sera encore très chaude.  Nous avons hâte de faire découvrir cette île volcanique à nos voyageurs.  Certains d’entre nous sont déjà venus et sommes contents d’être de nouveau de retour.
 
Aruba est située dans les Antilles, à quelques kilomètres des côtes vénézuéliennes.  Elle possède peu de végétation tropicale mais est bordée de plages de sable blanc qui font sa renommée auprès des touristes.  Aruba est un pays plat dont le point culminant est le mont Jamanota à 188 mètres.  Sa superficie est de 193 km² tandis que son littoral a une longueur de 69 km.  Le climat est tropical, chaud et très sec, voire semi-désertique.  Les vents de l''Atlantique rafraîchissent quelque peu le climat.  L''île reçoit très peu de pluie annuellement.  Les mois d''avril et mai ne comptent habituellement aucune journée pluvieuse.  C’est la raison pourquoi la végétation n''est pas très développée.
 
Oranjestad est la ville principale de l’île d’Aruba, dans la mer des Caraïbes, à une centaine de kilomètres au nord des côtes vénézuéliennes.  La ville est réputée pour ses maisons à façade orange, qui lui ont donné ce nom.  L’île d’Aruba, qui s’est d’abord développée grâce à la découverte de l’or au 19e siècle, puis du pétrole au 20e siècle, se tourne à présent vers le développement du tourisme.  Elle est ainsi devenue une destination prisée des touristes, réputée pour ses grandes plages de sable fin.  De par les peuples qui se sont succédé sur l’île (indiens, espagnols, néerlandais, britanniques et français), Aruba présente un patrimoine culturel et architectural très riche et diversifié.  Aujourd’hui, c’est une station balnéaire bien connue attirant des visiteurs pour ses plages pittoresques et ses paysages naturels.
 
Ce matin, à notre sortie du navire, nous nous rendons sur le quai de Oranjestad, la capitale, où notre guide Ato vient à notre rencontre pour une demi-journée d''excursion sur cette belle île.
 
Ato ne parle pas le français.  C’est Michel qui fera la traduction.  Nous voilà donc partis pour une excursion de plus de 5 heures.  Ato veut nous faire voir tous les sites incontournables d’Aruba en nous partageant l’histoire de ceux-ci.  Il est très dynamique et connaissant.
 
Ce que nous observons rapidement, c''est la sécheresse sur cette île et ses nombreux cactus. Assez impressionnant!  On utilise ceux-ci pour en faire des clôtures.
 
Nous débutons notre excursion par la visite d’une ferme de production de produits dérivés à l’aloès. On nous explique comment le cœur de la plante est extrait et transformé en une grande variété de produits.  Le pouvoir médicinal de cette plante est très grand.
 
Nous continuons notre périple vers le phare California pour y admirer la vue de la région et le bleu turquoise de l’océan.  Pour nous y rendre, nous longeons la rue des grands hôtels situées en face de la plage Palm Beach.
 
Nous prenons la route vers l''église St-Anna.  Tout au long de la route, on peut apercevoir un chemin de croix.  En empruntant ce chemin, on arrive à l''église St-Anna.   Celle-ci est la seule ouverte toute la journée et à l''année.  On peut y allumer un lampion ou tout simplement s''y recueillir.  On y apprendra qu''elle fut la première église que les indiens de l''époque utilisaient.
 
Notre visite se poursuit avec un arrêt au Casibari Rock où nous pouvons, en escaladant quelques marches, y voir une vue panoramique de l''île.  La terre est sèche, des cactus à profusion, petits arbustes et ce magnifique arbre typique d''Aruba qu''on appelle le Divi Divi.  Nous y resterons le temps de prendre quelques photos.
 
Nous allons ensuite au bord de la mer du côté nord de l''île où l''on peut observer des roches volcaniques.  Ici, le décor est lunaire, sorti de nulle part.  On en profitera pour voir les ruines d’une ancienne installation autrefois utilisés pour faire des lingots d’or.  Nous arrêtons au pont naturel fait de pierre volcanique.  Cet endroit fut très populaire dans le passé.  L''érosion a fait s’effondrer le grand pont naturel il y a quelques années.  Il ne reste que le petit pont naturel tout à côté.  Nous prenons le temps de faire notre petit inukshuk avec les roches à proximité et ce, en signe de protection et de chance.  Il y en a des milliers que les touristes et gens de l''île confectionnent à chaque jour.   Tout à
côté, les vagues se brisent sur les rochers avec une telle puissance que notre regard reste figé sur celles-ci.

Nous revenons au navire en milieu d’après-midi, juste à temps pour passer par le buffet du 14ième étage…
 
Au plaisir de vous donner d’autres nouvelles demain,

Diane et Michel
 
Nos voyageurs Francine & Nelson souhaitent Bonne Fête à Alice.

Un bonjour spécial et le mot suivant est pour Clémence de la part de Dianne, Johanne et Michel: « Bonjour Clémence, nous faisons une croisière de rêve et pensons à toi en espérant que tu vas bien.  Note personnelle : Tu aurais pu venir te prélasser sur notre balcon sans crainte… tu me comprends!  À bientôt ma chouette, Dianne ».


 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube