Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

6e récit - 23 février - Carthagène, Colombie


Bonjour à tous,

Aujourd’hui, c’est encore une magnifique journée ensoleillée avec un beau 32 degrés Celsius.  Une fois à l’extérieur du navire, nous rejoignons rapidement notre guide, Fernando, pour notre tour de ville.  Nous sentons déjà que la journée va être chaude, mais une petite pensée pour nos amis du Québec et nous voilà rafraîchis, du moins un peu!  Nous partons donc dans notre autobus climatisé pour faire l’exploration de la magnifique ville de Carthagène.

Les premiers Européens apparurent au début du 16e siècle mais, la cité coloniale espagnole de Carthagène fut fondée en 1533 par Pedro de Heredia.  Elle était alors connue sous le nom de Cartagène des Indes.  La croissance rapide et prospère de la ville en fit une cible attirante pour les pirates.  La ville renforça ses défenses en s’entourant d’un mur et de châteaux.  Ce qui ne découragea pas les pirates qui tentèrent quelques pillages avec succès.

Depuis ces dernières années, Carthagène est devenue un centre important des activités économiques des Caraïbes et une destination touristique très populaire.  Une géographie unique sépare Carthagène en deux parties : la cité coloniale emmurée qui est un site du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1984, est remplie de bons restaurants, clubs et hôtels et le secteur de Bocagrande et El Laguito qui sont une longue bande de tours en condos, hôtels, restaurants et magasins situés le long de la plage.  La ville offre un mélange parfait de soleil, de sable et de charme colonial.  Les archéologues ont trouvé dans la région, des objets en céramique parmi les plus anciens d’Amérique, datant de 4000 ans avant J.-C.  Autour de 1500, la région était habitée par différentes tribus de la famille des Karibes.
C''est une ville qui conserve aussi des secrets historiques dans ses fortifications et ses balcons, dans son architecture et ses étroites rues pavées.  La magie de Carthagène naît des fondations de ses fortifications, de ses habitants chaleureux, de la richesse de son architecture et des nombreuses manifestations culturelles héritées d’un peuple aguerri et valeureux.  Sous le soleil, Carthagène voit vibrer ses façades colorées alors que la brise venue de la mer apporte sa fraîcheur dans les ruelles du centre historique.  Les journées peuvent être chaudes et les soirées sont tempérées par une brise rafraîchissante.  La température annuelle moyenne tourne autour de 28°C.  Carthagène est rarement touchée par les ouragans qui déciment les autres destinations des Caraïbes.

Notre premier arrêt est le «Couvent de Notre-Dame de La Candelaria», qui fut utilisé comme caserne et comme forteresse à l’époque de l’Indépendance et pendant les guerres civiles du 19e siècle.  Construit au début du 17e siècle sous la direction du frère Alonso de La Cruz, ce bâtiment imposant, toujours habité par des moines, a maintes fois servi de place-forte à cause de son emplacement stratégique.  Il abrite un musée colonial et une chapelle consacrée à la Vierge de La Candelaria, la patronne de Carthagène.  Le Sanctuaire de La Popa est le point le plus élevé de la ville et c’est une sorte de gardien éternel qui veille sur cette Carthagène pleine de contrastes et de magie.  C’est l’un des sites touristiques les plus visités de la ville situé sur la colline de la Popa, c’est là que Fernando nous montre les différents quartiers de la ville, la vue y est imprenable.

Notre autre arrêt est la forteresse San Felipe.  C’est la plus grande forteresse construite par les Espagnols pendant leur période coloniale.  Le premier fort date de 1536, portant alors le nom de château de Saint-Lazare, il fut reconstruit en 1657 et renforcé au milieu du 18e siècle.  La forteresse est située au sommet de la colline de Saint-Lazare, une place stratégique puisqu''on y aperçoit tous les chemins pouvant mener à une invasion de la ville de Carthagène par la terre ou par la baie donnant sur la mer des Caraïbes.  Le château est protégé par des récifs du côté
de la mer et par des fossés côté terre.  Nous avons la chance d’y faire quelques photos avec deux dames du pays portant de jolies robes colorées et, fièrement sur leur tête, un bol rempli de fruits frais.

Ensuite, nous allons vers la vieille ville fortifiée, pour faire une promenade. Nous arrêtons dans une bijouterie où les émeraudes sont les vedettes puisqu''en Colombie il y a des mines d''émeraudes.  Certaines de nos voyageuses porteront un beau bijou en souvenir de cette escale.  Nous poursuivons notre tour guidé devant l’hôtel de ville à la Plaza Bolivar.  Tout au long de notre visite, nous admirons de très jolis balcons avec des rampes de différents styles.  Nous avons pu regarder ou magasiner des pièces d''artisanat du pays.  Notre guide nous amène au cœur de la vielle ville en passant par le Palais de l’Inquisition, l’église San Pedro Claver et ses superbes jardins.  Ensuite, notre balade nous mène à la Place de la Douane.  Son nom vient du fait qu’on y faisait le contrôle des biens entrant dans le port au temps de la royauté.

Au retour, nous passons un peu de temps à contempler les nombreux oiseaux exotiques, paons, flamants roses et perroquets. Il y a aussi des iguanes, des singes et de nombreuses fleurs tropicales.  Nous retournons lentement au navire afin de savourer un petit lunch et un «drink» autour de la piscine.

Ce soir, nous allons souper au Restaurant Tuscan Grill avec tous nos voyageurs. Toutes et tous sont contents de vivre une autre belle expérience culinaire.  On nous propose des mets plus succulents les uns des autres.  Les voyageurs ont tout simplement adoré!

Nous avons vraiment un bon groupe de voyageurs : ils sont toujours à l’heure, respectueux et ils s’amusent beaucoup.  Nous sommes vraiment chanceux de pouvoir être vos accompagnateurs, vous êtes vraiment de bonnes personnes.


Au plaisir,


Diane et Michel

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube