Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

7e récit - 24 février - Oranjestad, Aruba


Bonjour de la belle Aruba,

Cet après-midi, nous arrivons à Aruba pour y séjourner deux jours.  Il fait un soleil resplendissant et la température est encore très chaude.  Nous avons hâte de faire découvrir cette île volcanique à nos voyageurs. Certains d’entre nous sont déjà venus ici et ils sont contents d’y être de retour.

Les bateaux accostent directement au port d’Oranjestad, dont les trois terminaux modernes sont entre autres dotés d’un bureau d’information touristique pour l’accueil des passagers.  Les boutiques sont facilement accessibles à pied.  Nous pouvons également profiter d’une ligne de tramways gratuite depuis l’entrée principale du port jusqu’à la rue principale du centre-ville.  Oranjestad demeure l’endroit idéal pour faire ses emplettes.  On y trouve, entre autres souvenirs, de nombreux produits d’artisanat local.

L’île possède peu de végétation tropicale mais est bordée de plages de sable blanc qui font sa renommée auprès des touristes.  Aruba est un pays plat dont le point culminant est le mont Jamanota à 188 mètres.  Sa superficie est de 193 km² tandis que son littoral a une longueur de 69 km. Le climat est tropical, chaud et très sec, voire semi-désertique.  Les vents de l''Atlantique rafraîchissent quelque peu le climat.  L''île reçoit très peu de pluie annuellement.  Les mois d''avril et mai ne comptent habituellement aucune journée pluvieuse.  C’est la raison pourquoi la végétation n''est pas très développée.

Oranjestad est la ville principale de l’île d’Aruba, dans la mer des Caraïbes, à une centaine de kilomètres au nord des côtes vénézuéliennes.  La ville est réputée pour ses maisons à façade orange, qui lui ont donné ce nom.  L’île d’Aruba, qui s’est d’abord développée grâce à la découverte de l’or au 19ème siècle, puis du pétrole au 20ème siècle, se tourne à présent vers le développement du tourisme.  Elle est ainsi devenue une destination prisée des touristes, réputée pour ses grandes plages de sable fin.  De par les peuples qui se sont succédé sur l’île (indiens, espagnols, néerlandais, britanniques et français), Aruba présente un patrimoine culturel et architectural très riche et diversifié.  C’est une station balnéaire bien connue attirant des visiteurs pour ses plages pittoresques et ses paysages naturels.  Aujourd’hui, la culture d''Aruba est un mélange de 40 nationalités distinctes, de l''Amérique du Sud, de l''Amérique du Nord, de l''Europe et de l’Asie.  Les natifs d''Aruba sont issus des Hollandais, des Espagnols et des indiens ancestraux.

Dès notre arrivée, nous partons à pied pour visiter la ville d’Oranjestad. Nous apprécions la tranquillité et le calme de l’endroit.  Nous allons au marché local et à notre grande surprise, il n’y a aucune sollicitation de la part des vendeurs.  Au cours de notre visite, nous avons vu des pêcheurs, dans la marina, affairés à préparer leurs poissons.  Nous en profitons pour faire quelques photos de leurs belles prises.

Cette petite île est un vrai bijou pour les touristes qui recherchent une destination tropicale avec un accent européen.  Même si plusieurs nationalités ont formé la culture, l''influence des Hollandais est particulièrement présente dans la langue, l''architecture et son moulin à vent converti en restaurant.  Aruba a une merveilleuse réputation culinaire et une vie nocturne palpitante et bien remplie avec de nombreux clubs, des spectacles et des casinos.

La salle à manger Opus du Reflection est beaucoup moins occupée ce soir considérant que plusieurs voyageurs ont choisi de passer leur soirée dans la ville puisque le navire demeure à quai pour une autre journée.  Pour les autres, un spectacle d’un comédien-jongleur vient agrémenter notre soirée.

Au plaisir de vous donner d’autres nouvelles demain,


Diane et Michel

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube