Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

12e récit - mercredi le 18 mars - Arica, Chili

Il fait un peu nuageux ce matin mais comme nos guides nous mentionnent, c’est tout à fait anormal car nous sommes dans le désert et il ne pleut jamais…. Donc tout va changer nous en sommes certains.  Comme nous avons deux activités proposées pour nos voyageurs, Lek et moi partiront sur deux tours différents.  Nous avions prévu cela car l’activité la plus visitée ici est l’ascension sur le plateau de l’Altiplano mais qui se trouve à 4500 mètres (presque 15,000 pieds) d’élévation et que nous atteignons en 3h30 de route.  Ce n’est pas si facile pour notre corps et non recommandé pour plusieurs personnes d’aller en si haute altitude.  Moi je suis heureuse de faire le test car dans moins d’un mois je serai sur le plateau tibétain et nous irons au camp de base de l’Everest qui sera à 5200 mètres (presque 17,000 pieds).

Nous avons quitté très tôt, moi et ceux qui m’accompagnent, pour cette sortie réservée sur le navire.  Nous n’avions pas le choix comme l’activité était très longue en temps et distance nous ne pouvions prendre de chance et la faire en privé…  La route était, disons, surprenante….. Nous avons roulé parmi de très beaux paysages heureusement car je dois vous dire que ce fût un grand et très long tour d’autobus pour arriver à ce plateau…. Encore ce matin en vous écrivant mon texte je suis partagée dans ce que je dois vous écrire.   J’ai aimé oui les paysages mais j’aurais aussi aimé ne pas faire tant d’autobus. Nous avons emprunté une route de montagne partagée avec tant de camions lourds qui se rendent en Bolivie que c’était infernal comme circulation. 

Notre guide nous a parlé de la région et elle était intéressante. Un des beaux plateaux fût notre arrêt à la vallée de Putre, nous avons pu apercevoir les deux volcans enneigés de Putre O Taapacas.  Splendides photos durant cet arrêt.  Les artisans qui nous offrent leur artisanat sont d’une gentillesse et jamais ils ne nous bousculent.  Ils sont adorables dans ces régions éloignées.  Nous sommes arrivés à notre plus haut plateau et là notre guide nous a avisé de marcher lentement, elle avait raison…. On se sent assez bizarre et l’on doit prendre le temps.  Notre corps n’a pas eu de temps pour s’acclimater et produire plus de globules rouges ce qui est essentiel en haute altitude.  Nous étions donc tous très calme.  Un petit lunch d’occasion fourni par le navire était tout de même bienvenu. 
Nous avons repris la route et sur le chemin du retour le brouillard s’était installé…. donc nous en avons profité pour faire la sieste…. La haute altitude  nous endort aussi donc pas seulement de notre faute.  J’avais une belle gang avec moi et nous nous sommes bien amusés, on parle encore des roches et des roches que nous avons vus. Mais en fin de compte à revoir mes photos, je vais vous dire que je suis heureuse d’y être allée.  La végétation avec ces beaux cactus que l’on appelle les Chandeliers étaient superbes.  Les volcans étaient magnifiques et la végétation de couleur verte éclatante était elle très surprenante. Une visite unique et oui c’était à faire finalement…. Nous sommes revenus au navire fatigué par contre d’avoir tant fait de route. J’ai de bien belles photos sur cette excursion. Je dois vous dire que je suis plus que surprise des résultats des photos prises par mon appareil Samsung téléphone intelligent le S5 car mon appareil photo était en réparation au Québec.  Depuis le début du voyage que j’utilise cet appareil et WOW je suis incroyablement surprise.  Un téléphone qui donne des résultats comme ça…. J’ai aussi la chance de sélectionner plusieurs photos prises par Gaëtan qui me partage sa carte photo surtout quand ma batterie tombe à plat après avoir pris trop de photos…. C’est souvent notre cas.  En plus lorsque Lek fait l’excursion avec nous, je prends les siennes et les miennes.  Des photos vous n’en manquez pas mais elles sont longues à télécharger sur le navire car la connexion internet n’est pas super vite et bonne…  Nous allons y arriver.
 
Par contre celle que Lek accompagnait, était une privée en français juste pour notre groupe.
Voici le texte de Lek qui accompagnait l’excursion Inter-Vallée d’Arica et de ses cultures anciennes:

Arica est une ville portuaire du nord du Chili et la capitale de la province d''Arica, dans la région  d''Arica et Parinacota. Elle a une population de 200,000 habitants et connue comme la "Ville de l''éternel printemps. Arica a été le théâtre de l''un des plus célèbres épisodes de la Guerre du Pacifique (1879-1884), la prise du Morro de Arica en 1880. Jusqu’à cette époque, la ville faisait partie du Pérou. Par ailleurs Arica abrite Stade Estadio Carlos Dittborn qui fut de la phase finale de la coupe du monde de football en 1962. Elle est aussi connue comme l''endroit habité le plus aride au monde, les précipitations moyennes annuelles sont de 0.8 mm.

Un fait exceptionnel, nous avons commencé notre journée par de la pluie, cela peut représenter la précipitation de la moitié de l''année.  Notre guide, nous dit que cela nous apportera bonheur pour nous et pour les plantes.  Au cours de la matinée, nous sommes partis avec une bonne humeur et bonne température qui s’améliore de minute en minute. Au bord du port nous nous nous sommes arrêtés pour voir le bateau qui a été apporté par le Tsunami en 1886. La ville est une ville à grand risque de tsunami et tous les habitants sont prêts à y faire face. Un peu plus loin nous sommes arrêtés dans un endroit privilégié pour les oiseaux migrateurs qui s’arrêtent à cet endroit avant de partir en Équateur. Continuation vers l’intérieur des terres de la vallée Lluta afin d''examiner les plus célèbres géoglyphes, figures en animaux anciennes de la région faites en grattant  de la surface dure du sol ou empilant des pierres dans les coteaux. Sur la route, nous avons visité le premier village de la vallée qui s''appelle  Poconchile et qui se trouve à 800 m. de la mer, nous visitions l''église de 17e siècle, Thérèse a été heureuse de trouver St Thérèse dans cette église  et nous continuons à visiter l’ancien cimetière San Jeronimo datant de 1580. Nous avons parcouru une route sinueuse pour monter à 1500 m d’altitude à travers le plateau de la vallée Lluta jusqu’à la Vallée Azapa, une oasis de verdure au milieu du désert d''Atacama le plus chaud au monde.  Arrivée à San Miguel, nous avons visité le musée archéologique, avec une étonnante collection de momies et d’objets précolombiens.  Nous visitions la salle avec une collection des plus anciennes momies au monde 10000 ans avant J.C.  Ensuite, nous avons assisté à une cérémonie andine, effectué par un Shaman, il nous lira l’avenir avec les feuilles de coca, il demande à 4 personnes de participer à la cérémonie.  J’ai de braves volontaires dans mon groupe, les photos le prouvent !!!  Les feuilles sont tournés du côté blanc, c''est un bon côté signe de la chance et il nous a dit que tout va bien pendant le voyage, tout monde est content.  Nous arriverons à la plantation d''olives avec ses variétés différentes.  Plantation de bananes, c''est un endroit on peut cultiver des tomates et des olives à l''année.

Retour sur la route nous visitions le marché d''artisanat qui ressemble à un village typique des Andes et une belle petite l''église à côté Capilla Padre Pio.  Avant de retourner sur notre navire, notre gentil guide Jorge nous a montré les deux plages et la ville d''Arica, ville de l''éternel printemps. 

Une belle visite très appréciée de tout le groupe qui y participait environ 27 personnes.

Soirée tranquille sur le bateau et demain en mer

Lek et Louise
 

 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube