Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

19e récit - mercredi le 25 mars - Colon, Panama

Une autre belle journée sous un ciel bleu avec quelques nuages, mais il fera assurément très chaud.  On aime les nuages dans ce coin du monde !!!
On nous annonce 31 degrés, mais c’est l’humidité qui est difficile pour nos voyageurs. On doit dire qu''il fait vraiment chaud au Panama, si près de l''équateur.  Notre navire est arrivé à 8 h 00 ce matin au port de Colon, au Panama.  Déjà, dès notre débarquement à 8 h 15, on pouvait voir toute l''excitation au port pour la vente d''excursions.  C''est un des ports où les habitants sont très accueillants, mais aussi collants comme des mouches. Nous nous sommes mis à la recherche de notre guide, Ray, qui nous attendait un peu plus loin.  Nous étions un bon groupe de 31 personnes qui participaient à l''excursion de la journée pour admirer le canal de plus près, ainsi que la ville de Panama City, située à 75 km de Colon, à l''autre extrémité du canal de Panama.

Nous avons quitté le port par autobus et avec notre charmant guide Ray.  Après un passage dans la ville de Colon, nous avons débuté notre tour de ville.  C’est un peu désolant de voir le laisser-aller des habitants pour qui la propreté n’est pas une priorité. Nous réalisons, en voyant les anciens bâtiments américains, toute l''implication des États-Unis dans la construction du canal de Panama.   Comme le Panama a repris possession du canal en 1999, aujourd''hui, ce sont des bureaux pour l''exploitation du canal qui ont pris place.

La visite du canal de Panama a débuté par les écluses de Miraflores.  Nous avons été très chanceux car, dès notre arrivée aux écluses, un énorme bateau avec sa cargaison de marchandises s''engageait dans l''écluse de Miraflores.  Nous avons pu admirer tout le processus de ce premier passage d''un navire venant du Pacifique.  Comme les deux océans sont au même niveau, mais qu''une chaîne de montagnes divise le pays du Panama, les navires doivent monter de 85 pieds et ensuite, redescendre vers le Pacifique, d''où l''obligation des écluses du canal de Panama.  Le coût d''un passage est énorme pour ces bateaux, cela dépend de leur tonnage, mais frôle souvent les 400 000 $.  Un simple voilier de 50 pieds paie environ 500 $ pour la traversée et les bateaux de croisière, près des 400 000 $ également.  Cela était amusant de voir ce qu’hier nous avons fait durant le processus du passage de cette écluse étant dans le canal.  Un beau souvenir à jamais gravé dans la mémoire de nos voyageurs.

Par la suite, nous nous sommes dirigés vers Panama City par une belle autoroute payante.  Notre premier arrêt fût pour un très bon dîner dans un restaurant sur une des île, tout près de la ville.

Panama City est la capitale de la République du Panama et sa ville la plus peuplée avec plus de 800 000 habitants.  Elle est située sur la côte Pacifique, à l''entrée du canal de Panama.  La vieille ville de Panama City a été fondée en 1519 avec seulement 100 habitants et fût le premier établissement européen sur la côte du Pacifique.  Le village de pêcheurs est devenu rapidement une tête de pont pour l''exploration et la conquête de la région du Pérou et un point de transit pour l''or et l''argent à destination de l''Espagne.  En 1521, la ville acquiert le titre de Ciudad Real (cité royale) et un blason par arrêté royal de Charles Quint.  La prospérité de la ville est devenue rapidement la convoitise des pirates et, en 1671, elle fût complètement saccagée par le pirate gallois Henry Morgan et ses 1 200 hommes.  Aujourd''hui, la capitale est le principal centre d''attraction du pays grâce à sa main-d’œuvre plus qualifiée que dans le reste du pays et de ses infrastructures plus développées.  La ville est bâtie avec des rues perpendiculaires tel un damier. Elle connaît un climat équatorial avec une saison humide qui s''étend de mai à décembre et une saison sèche de janvier à avril.  La population croît plus vite que les prévisions, ce qui pose des problèmes comme la surpopulation de certains quartiers, l''approvisionnement en eau courante, des embouteillages routiers et la pollution de l''air. La population est d''ailleurs mal répartie à cause de la forme de la ville limitée au sud par l''océan et au nord par des zones forestières protégées. 

Avec notre excellent guide Ray, nous avons visité les quartiers coloniaux en faisant une marche dans la ville.  Il faisait un peu chaud mais la découverte de ces beaux bâtiments valait l’effort et nous étions contents de marcher dans la ville pour mieux la sentir.  Ils ont encore beaucoup à faire mais rien ne se fait rapidement dans ces pays. À chacun de mes voyages je vois une certaine amélioration, heureusement, mais pas vite du tout….. Restaurer est tout un contrat et ici en plus..  Ensuite, un petit tour vers le côté moderne de la ville pour y voir les nombreuses tours à bureau et condominiums.  La plus haute tour appartient à M. Donald Trump et a 74 étages.  Après cette belle visite, nous avons repris notre route vers Colon. Le retour s''est fait sans problème et le trajet a duré environ 1 h 15.
Le soleil était encore présent et nous sommes montés à bord vers 16 h 00.

Ce soir, c’est mon dernier souper au Qsine avec mon dernier groupe.

Bonne soirée

Louise et Lek

 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube