Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

8e récit - samedi le 14 mars - journée de découverte d’une des régions viticoles du Chili.

Une autre très belle journée débute ce matin avec un soleil radieux et une prédiction de 32 degrés en après-midi.  Nous sommes tous au rendez-vous pour l’heure prévue de départ, soit 9h30 ce matin.  Un peu de repos était bienvenu et nous avons pu profiter de moment pour prendre le petit déjeuner sur la terrasse du restaurant.  Ça ressemble encore plus à des vacances ce matin!

Notre charmant guide Emmanuel nous attendait pour partir dans les vignobles chiliens et nous sommes heureux de continuer les visites en sa compagnie.  Il est très renseigné mais sa grande qualité est de pouvoir nous parler avec passion et de façon amusante de toute cette histoire locale.  Il a même pris l’initiative aujourd’hui de nous faire une surprise et un petit plaisir pour nos oreilles.  Il a également une autre formation : celle de musicien. Il joue du piano et de la guitare professionnellement.  Il compose des mélodies pour les comédies musicales et cinéma.  Nous avons donc la chance de l’avoir avec sa guitare dans le bus juste pour nous en concert privé.  Informations sur les vallées, les vins et l’histoire suivies de musique et chansons.  Que demander de plus ?  Il est vraiment doué et joue merveilleusement de la guitare.  Il nous partage, chansons, poèmes, pièces musicales et humour.  Quel beau début de journée!

Nous nous arrêtons en tout premier dans un endroit où du vin est en vente pour voir un peu plus ce qui se vend dans le pays.  La viticulture au Chili commença au XVIe siècle. En 1551, un commerce de raisins existait à Santiago et à la Serena.  Puis, en 1594, un document signala un grand développement des vignes.  C''était vignoble colonial, dont la vigne provenait d''Espagne via le Pérou.  D''abord plantée autour de Santiago, elle va s''étendre vers Conception et Angol.  En dépit d''un climat très favorable, elle resta cantonnée dans ces secteurs pour que ses vins ne concurrencent ceux de sa métropole. Pour ce faire l''Espagne édicta restrictions et interdits, les viticulteurs locaux furent taxés, les licences de plantation et de vente, refusées.

Au début du XIXe siècle l''Indépendance permit un bond à la viticulture chilienne.  Le système colonial faisait venir des cépages espagnols, la décolonisation les fit chercher en France.  En 1838, les propriétaires de vignobles rejoignirent la Société d''agriculture du Chili et celle-ci améliora le vignoble.  Les cépages bordelais alternèrent avec ceux de Bourgogne.  Un tiers du vignoble en fut changé.  Seules les anciennes vignes persistèrent dans les secteurs les moins rentables, au nord dans les vallées de Copiapo, d''Huasca et d''Elqui ; au sud jusqu''à Bio-Bio.  Dans un pays exempt de maladies cryptogamiques et du phylloxéra, leur vitalité fut telle que certaines devinrent de « vraies vignes sauvages accrochées aux arbres des forêts et fructifiant »

Ensuite nous atteignons le vignoble de Matetic qui nous attendait pour que nous en fassions la visite.  Vina Matetic est sûrement avec Casa Marin le domaine qui a permis à la vallée de San Antonio de prendre ses lettres de noblesse en si peu de temps. 

Domaine basé dans le lieu-dit de Rosario, à 20 km de l''océan Pacifique, Matetic a commencé à planter ses vignes en 1999.  Avec ses 33 hectares pour être précis, dont 13 supplémentaires devraient s''ajouter d''ici peu.  Cépages actuels: chardonnay, sauvignon blanc, pinot noir, syrah, merlot, cabernet sauvignon et malbec.

Le sol est principalement d''argile avec une faible fertilité mais une perméabilité suffisante.  Les vignes sont orientées nord-ouest et bénéficient en même temps du soleil de l''après-midi et des brises marines.  Rappelons que San Antonio, tout comme sa voisine Casablanca, est une vallée froide, avec des gelées possibles et une forte oscillation thermique entre jour et nuit.  Matetic est l’une des rares bodegas de la toute jeune région vinicole de la vallée de San Antonio, au sud de Valparaiso et de la vallée de Casablanca, à quelques kilomètres de l’océan Pacifique.  La cave  d’architecture  moderne est perdue en pleine nature et utilise la gravité: le sommet offre une vue panoramique sur la vallée et accueille le raisin des vendanges, puis les salles de fabrication s’étagent dans la colline. La salle des barriques est magnifique, circulaire, aux couleurs douces.  Autre concept novateur de Matetic: un vignoble biologique, certifié comme tel. La cave s’illustre dans les cépages blancs emblématiques de la région, sauvignon blanc et chardonnay, mais aussi dans les rouges : merlot et syrah, par exemple.  Ses étiquettes: EQ (pour évoquer le mot « équilibre »), Corralillo et Matetic (du syrah).  Sur son domaine, Matetic propose également le restaurant Equilibrio où nous avons mangé, dans un joli parc.

Le site est magnifique caché dans les belles montagnes de la vallée de Casablanca et de San Antonio. Les propriétaires privés sont souvent des investisseurs passionnés qui partagent leurs belles terres en vignobles et de fermes d’élevage et de culture.  Tout ici est fait naturellement donc sans pesticides et sans produits chimiques.  Du vin totalement biologique.  Nous avons visité les installations et dégusté un sauvignon blanc et un pinot noir.  Par la suite nous étions attendus dans leur restaurant pour un excellent dîner.  Nous avons partagé cet excellent repas en agréable compagnie et surtout bien arrosé…..

Nous avons repris la route et je dois vous dire que c’était assez tranquille dans l’autobus…. Un petit repos était bienvenu. 

En soirée, nous étions  attendus au restaurant local Los Adobes de Argomedo pour un souper et spectacle folklorique chilien.  Nous avons pu assister à un spectacle tout en couleurs, à saveur locale !  Les différentes cultures et régions étaient représentées par les danseurs.  Plusieurs danses ressemblaient aux danses polynésiennes car elles étaient représentatives de l’Île de Pâques.  Nous avons passé une excellente soirée dans cette belle ambiance chilienne.
De retour à notre hôtel nous nous préparons pour notre dernière nuit avant d’embarquer sur notre navire demain dans le port de Valparaiso.

Bonne nuit à vous tous et c’est toujours un plaisir que de vous partager nos belles journées sous le soleil chilien.
J’ai abandonné mon côté photographe car Lek prend un vrai plaisir à prendre plein de belles prises de vue juste pour vous. Elle vient de faire l’acquisition d’un nouvel appareil et elle semble avoir beaucoup de facilité à immortaliser nos belles journées pour vous faire rêver.  Pour ceux qui ne connaissent pas Lek, ma grande amie et guide thaïlandaise, je peux vous certifier que voyager en sa compagnie est un grand plaisir pour tous mes voyageurs.  Elle est toujours à l’écoute et son rire est communicatif.  D’une grande générosité elle met tout en œuvre pour satisfaire les moindres désirs des voyageurs. Comme c’est une amie depuis plus de 25 ans, je peux vous dire que d’avoir le plaisir de partager des moments en sa compagnie est un bonheur.

Merci ma grande amie que  je peux appeler ma sœur, que j’aime tant!

Louise et Lek

 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube