Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

18e récit - 14 novembre - Victoria Falls

Journée très spéciale pour plusieurs qui s’annonce, sous un soleil radieux et une température un peu chaude oui, mais…nous sommes en Afrique!  En effet, c’est aujourd’hui que nous aurons la chance incroyable de voir (et d’entendre!!) les magnifiques Victoria Falls…

Je ne peux passer sous silence les quelques informations qui suivent, qui vous aideront à mieux comprendre l’immensité et la force qui se déploie de la chute des eaux…

Les chutes Victoria sont l''une des plus spectaculaires chutes d''eau du monde.  Elles sont situées sur le fleuve Zambèze, qui constitue à cet endroit la frontière entre la Zambie, à proximité de la ville de Livingstone, et le Zimbabwe.  Le fleuve se jette dans la cataracte sur environ 1 700 mètres de largeur, et une hauteur qui peut atteindre un maximum de 108 mètres.  Elles donnent un spectacle particulièrement remarquable, par leur disposition particulière - elles se jettent dans une longue faille du plateau, pour s''échapper par un étroit canyon.  Elles ne peuvent ainsi être vues de face qu''à une distance d''une centaine de mètres seulement.

Les chutes font partie de deux parcs nationaux, le Mosi-oa-Tunya National Park en Zambie et le Victoria Falls National Park au Zimbabwe, et sont aujourd''hui l''une des principales destinations touristiques en Afrique australe.

Les chutes Victoria sont inscrites au patrimoine mondial de l''UNESCO.

De nombreux îlots au sommet des chutes divisent le flot en une série de chutes distinctes.  En partant du côté du Zimbabwe, les chutes sont les suivantes:

-Devil''s Falls, les « chutes du Diable », les moins hautes (de l''ordre de 80 mètres), assez étroites, mais très violentes;

-Main Falls, les « chutes principales », sont séparées des Devil''s Falls par Cataract Island. Elles sont un peu plus hautes et beaucoup plus larges que Devil''s Falls, et sont interrompues par l''île Livingstone, longue et assez élevée;

-Horse Shoe Falls, les « chutes du Fer à cheval », et Rainbow Falls (les « chutes de l''Arc-en-ciel », la plus haute) se suivent pour former un ensemble de chutes encore plus long que Main Falls;

-Armchair Falls, les « chutes du Fauteuil », forment la chute suivante; on ne l''aperçoit distinctement que de la rive zambienne;

-Eastern Cataract enfin, la « cataracte de l''Est » est celle qui borde la rive zambienne.

Le nuage d''eau pulvérisée produit par les chutes peut s''élever à quatre cents mètres de haut, et parfois plus (le débit variant énormément selon la saison, voire l''année), pour être visible jusqu''à une distance de l''ordre de quarante kilomètres.  Ce nuage d''eau est à l''origine d''une petite zone de forêt tropicale humide presque continuellement arrosée par la pluie de ce nuage.

À travers les siècles, les chutes ont remonté l''aval du fleuve, s''écoulant en différents endroits des gorges, ce qui forme de nos jours le canyon escarpé et en zigzag en aval des chutes.

Pendant la saison des pluies, le fleuve charrie quelque 9 100 mètres cube d''eau par seconde. Pendant la saison sèche, les chutes peuvent occasionnellement être réduites à quelques cascades, et le grondement et le brouillard disparaître.  Jusqu''en décembre, janvier, tant que le débit de l''eau le permet, il est possible de se baigner jusqu''à l''extrême limite du bord de la faille, dans un petit bassin naturel protégé, appelé Devil''s Pool, la piscine du diable.  Ce bassin est accessible depuis l''île Livingstone.

Il est possible de visiter les chutes tant du côté zambien que zimbabwéen, ce dernier étant le point de vue le plus privilégié.

Pour ceux qui le désiraient, un survol des chutes en avion ou en hélicoptère était disponible.  Plusieurs se sont laissé tenter par l’expérience incroyable que procure cette envolée au-dessus de la faille.  Les arcs-en-ciel dessinés sur les chutes, évoquent la douceur tandis qu’à l’opposé, le fracas et de la violence des flots provoquent un nuage de brume nacrée qui s’allonge sur des kilomètres…

Une concentration criante de la beauté et de la force de la nature!

Il nous était possible de faire un safari à dos d’éléphant.  Pas seulement quelques minutes comme souvent il nous est offert mais bien durant près de 45 minutes!  Dès notre arrivée, nous avons été présentés chacun à notre monture et son cornac.  Une brève formation et nous voilà partis, nous imprégnant des habitudes de ces majestueuses créatures…

L’après-midi fut consacré aux chutes mais du point de vue Zimbabwéen.  Le rideau d’eau d’une longueur de 1,7 km s’effondre d’une falaise haute de 108 mètres en son point le plus profond… Nous avons fait une charmante promenade pour nous faire voir les meilleurs points de vue sur ces chutes.  Les photos parleront encore d’elles-mêmes!

Ce soir, souper « boma » dans un cadre très africain et surtout très animé nous attendait.  Nous avons fait le party et cette soirée restera inoubliable. Les joueurs de tam-tam étaient exceptionnels.   J’aurai quelques vidéos qui vous amuseront j’en suis certaine.  Nous revenons à notre hôtel sous une magnifique lune. Une autre splendide journée avec un groupe exceptionnel.

Louise

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube