Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

15e récit – 20 septembre – Chaussée des Géants

Ce matin, c''est sous un soleil radieux que nous sommes partis visiter la Chaussée des Géants.  Chacun a affirmé avoir passé  une excellente nuit après le très bon souper que nous avons eu à l''hôtel, composé d’agneau, de saumon et de dinde.

Joyau de ce littoral dentelé, le site de la Chaussée des Géants est classé au patrimoine mondial de l''UNESCO.
40 000 colonnes de basalte, issues de lave en fusion, dont le refroidissement a laissé place à un escalier de pierres sombres hexagonales.

La légende prétend que le grand guerrier celte, Finn McCool, a construit cette chaussée pour rejoindre l''Écosse et défier son rival, le géant Bedandonner.  Toutefois,  à la vue de l''énorme Écossais, Finn déguerpit en Irlande où sa femme, vive d''esprit, le déguisât en enfant.  Bedandonner débarque, voit l''imposant bébé et en déduit qu''il vaut mieux ne pas rencontrer le père d''un enfant de cette taille…  Il reprend donc la route vers l’Écosse, en courant, détruisant la chaussée derrière lui, ce qui laissa la Chaussée des Géants…

Les scientifiques estiment quant à eux que la chaussée des Géants résulte d''une ancienne éruption volcanique qui s''est produite il y a 60 millions d''années. 

Dans tous les cas, cet assemblage irrégulier de colonnes, immergeant çà et là, est vraiment exceptionnel.
La Chaussée des Géants se divise en 3 zones.

-La grande chaussée.  Il s''agit de la plus grande partie du site.  Elle débute sur le rivage, au pied des falaises.  À première vue, elle apparaît comme un ensemble désordonné de piliers gigantesques.  En revanche, plus près de l''eau, on devine la forme d''une route pour géants.

-La moyenne et petite chaussée sont regroupées, le long de la grande chaussée.  Elles ressemblent plus à des monticules qu''à des routes.

Quelle que soit l''origine de la Chaussée des Géants, peu importe à quelle version nous accordons notre confiance, légende ou scientifique, on ne peut rester indifférent devant un tel phénomène.

Nous avons pris notre repas dans un restaurant d''un petit village côtier, Bellycastle, où il y avait une jolie plage.  Nous avons vu quelques courageux vêtus de maillots de mer.  Encore une fois, le repas était délicieux: potage aux légumes, rôti de dinde farci avec pommes de terre en purée, salade, frites et tarte aux pommes.  Les portions étaient gargantuesques.

Par la suite, nous sommes allés à « The Old Bushmillls Distellery » savourer un « irish coffee » i.e. café irlandais.  Petite surprise que Louise Drouin avait planifiée pour ses voyageurs.

La Bushmilll''s Distellery est la plus ancienne distillerie de whisky du monde.  Elle a obtenu sa licence d''exploitation du roi James I en avril 1608.  Elle a, depuis cette date, toujours été en service, produisant un Single Malt.

Le café irlandais aurait été créé par Joseph Sheridan, à la fin des années 1930, à Foynes en Irlande où arrivaient les vols transatlantiques en hydravion.  Les passagers frigorifiés voulaient boire une boisson chaude et revigorante.

On dit qu''en Irlande, il y a 50 teintes de vert…  En roulant dans la campagne, on se rend rapidement compte que le vert se décline en plusieurs tons…  Cela rend les paysages exceptionnels…  D''ailleurs, le vert est à l''honneur lors de la fête nationale, la St-Patrick.

St-Patrick, qui a converti l''Irlande au christianisme, a donné ses premiers enseignements  en pleine campagne d''où l''adoption de la couleur verte comme couleur emblématique.  St-Patrick a utilisé le trèfle pour expliquer le concept de la Sainte-Trinité (le Père, le Fils et le St-Esprit) au roi de l''époque.  Depuis ce temps, le trèfle constitue l''emblème national de l''Irlande et les Irlandais le portent fièrement à la boutonnière chaque 17 mars, journée de la fête nationale.
Pour le retour, Mike a emprunté la route côtière et Valérie nous a entretenus avec des histoires châteaux et de
fantômes reliées aux charmants petits villages que nous avons traversés.

C''est donc la tête remplie de beaux paysages irlandais que la journée a pris fin.

Demain, c''est la dernière étape de notre voyage avant de revenir chez soi.  Nous visiterons Dublin.

Merci de nous suivre et à demain!

Raymond et ses voyageurs.

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube