Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

6e récit – 22 septembre - Tyrol et Bavière
 
Aujourd’hui,  22 septembre 2015, le réveil se fait à 7 h 30, nous prenons notre petit-déjeuner dès 8 heures puisque le départ a lieu à 8h30.  La journée s’annonce chargée.

On dit souvent qu’en Europe, les pays ne sont pas vraiment distancés.  Nous nous promènerons en ce jour entre l’Allemagne et le Tyrol.  Contrairement à certaines régions du Québec, les routes ici sont très bien entretenues.  Sur notre parcours, nous faisons deux pauses intéressantes qui nous ont permis de prendre des photos d''une belle chute du nom de Lechfall et du plus haut mont d’Allemagne, à plus de 2962 mètres,  le Zugspitze.

Nous nous rendons par la suite à la ville de Neuschwanstein pour le repas du midi.  C’est en effet là que l’on peut voir le château du même nom qui se dresse sur un éperon rocheux. 

Parmi tous ces châteaux des environs, nous avons l’opportunité de visiter celui de Linderhof, château construit par Louis II de Bavière au XIXe siècle.  Il est la reproduction miniature du Trianon de Versailles.   Je dois vous dire que c’est tout un domaine!  C’est aujourd’hui le château le plus célèbre d’Allemagne, visité chaque année par des millions de touristes.

Par la suite, nous nous rendons dans le village d’Oberammergau, en haute Bavière, célèbre pour son « jeu de la passion » (le dernier en 2010), où plusieurs maisons anciennes sont ornées de fresques à motifs religieux et de sculptures religieuses de la bourgade.  C’est vraiment différent.  C’est à voir !

La route d’aujourd’hui nous conduit dans les Alpes, à plus de 2000 mètres d’altitude.  Que de beaux paysages, de routes sinueuses et étroites et une multitude de beaux souvenirs imprégnés dans notre mémoire.

Nous apprenons à nous connaître de plus en plus chaque jour.  Les membres du groupe sont intéressants, intéressés et cultivés.  Évidemment, typique des groupes de Voyage Louise Drouin.

Un petit coucou à Isabelle et Geneviève de la part de papa, maman et Capitaine.

Daniel a réussi à déchirer son fond de culotte…  Nous avons trouvé ça bien comique!  Il m’a demandé du « tape » pour les réparer.  À suivre pour cette fameuse réparation ?!

J''ai su que la doyenne du groupe,  qui aura bientôt 80 ans, aurait sauté par-dessus la barrière où  il fallait payer 50 euros pour se rendre au wc (toilette).  Croyez-le ou non, elle ne prend aucun  médicament !  Félicitations Bernadette.

Un souper à notre hôtel termine pour nous cette belle journée.

Bonne soirée à tous et soyez assurés que nous profitons de notre voyage en pensant à nos familles et amis qui nous lisent.

Capitaine Georges
Tourlou

 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube