Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

10e récit - 14 septembre - Grenade • Cordoue • Séville

Ce matin, notre chauffeur nous attendait, fidèle à son poste, à l''heure et avec le sourire comme chaque jour.  Malgré le fait d''avoir été réveillé très tôt, chacun prend sa place dans l''autobus à l''heure et avec le sourire.  Quel beau groupe!

Nous longeons une route magnifique où s''épanouissent des tonnes d''oliviers.  Le soleil crée un décor superbe sur ces collines généreuses.   Je partage beaucoup de détails pour enrichir la « culture » des passagers sur les oliviers.  Un arbre peut produire 90 kilos d’olives par année. L''Espagne est le plus grand producteur d''huile d''olive avec 60% de la production mondiale.  En Andalousie, on retrouve pas moins de 360 millions d''oliviers.

À l’intérieur des terres andalouses, Cordoue associe histoire et modernité à la perfection.  Cette ville millénaire inscrite au patrimoine de l’humanité est l’héritage vivant des différentes cultures qui s’y sont installées au cours de son histoire.  Au Xe siècle, sous la domination d’Abd al-Rhaman III, la médina est allée jusqu’à compter mille mosquées, huit cents établissements de bains et un système avancé d’éclairage public.  Cette ville était considérée la plus riche d’Europe et un miroir de l’islam dans ces terres.  L’aspect monumental de son tracé urbain rivalisait alors avec Constantinople, Damas et Bagdad.

Nous nous dirigeons vers la mosquée, notre premier arrêt à Cordoue.  Les musulmans ont copié les romains avec les arches dans la mosquée.  Au cœur de cette mosquée, il y a une croix pour faire une place au catholicisme quand les chrétiens ont conquis Cordoue.  Les styles Renaissance et baroque se marient dans cette magnifique cathédrale, au riche décor mais à l''aspect plus austère.  Du dehors, c’est une mosquée mais tout le bâtiment est catholique.  Les arabes qui souhaitaient y prier se voyaient refuser cette possibilité.

Située en plein cœur du centre historique de la ville, la mosquée de Cordoue est l''un des plus beaux monuments de l''art musulman d''Espagne.  La mosquée fut érigée par l''émir musulman Abd al-Rahman Ier en l''an 785, sur les vestiges d''une ancienne église wisigothe.  La dernière modification fut entreprise par al-Mansur en 987 et influença l''agencement intérieur.  Le résultat est un magnifique labyrinthe de colonnes, à double rangées d''arcades, qui associent les arcs en plein centre et les arcs en fer à cheval.  En 1523, après la conquête chrétienne, une cathédrale a été érigée au sein de la mosquée.  Plusieurs ornements de cette cathédrale sont dignes de mention : le grand retable, le retable baroque et les stalles du coro, en bois d''acajou. Le mihrab, l''élément le plus noble de la mosquée, est l''un des plus importants du monde musulman.  Les mosaïques byzantines et le marbre sculpté viennent compléter la décoration.

Une promenade dans la vieille ville de Cordoue permet de découvrir son superbe labyrinthe de ruelles, places et patios blanchis à la chaux et articulés autour de la mosquée-cathédrale, témoin de l’importance de la ville au Moyen Âge et véritable symbole de la capitale.  Sans oublier sa splendeur passée, Cordoue est une ville moderne qui a su s''adapter au temps présent.  Cordoue est également synonyme d''art, de culture et de loisirs car un grand nombre d''évènements culturels y sont organisés tout au long de l''année : festivals de flamenco, concerts, ballets... activités complétées par un bon nombre de musées et par une vie nocturne très animée.

Suite à un périple au travers des petites rues de Cordoue, nous sommes arrivés dans un restaurant au concept multi patios andalou, une décoration jeune, de bon goût et traditionnelle.  La propriétaire nous a accueilli avec un charmant sourire, et nous réserva une surprise, la nº1 de la journée…un spectacle flamenco juste pour nous, où l’énergie des « bailaores » nous a captivé et entrainé au son de la musique et voix de la chanteuse de chant « condo ».  Wow, wow, wow!!!!!!!!  Notre repas équilibré aux quatre couleurs a été servi durant le spectacle, et était composé d’une salade d’épinards, poire et fromage Cabral, qui ressemble au fromage bleu, puis une délicieuse brochette mixte saumon, thon et légumes grillés et finalement un dessert typique, le “pastel de azahara” !!!  Mais quel repas et ambiance nous avons vécu!!!  Un peu de temps libre puis en route pour Séville.

L''heure du petit roupillon était de mise, pour la majorité des voyageurs, pour l’heure et demie qu’il nous restait à parcourir en autocar.  Installation à notre hôtel situé tout juste devant les jardins de l’Alcázar, qui sera le site parfait pour nos explorations demain après-midi.

En soirée nous nous dirigeons à travers le quartier de Santa Cruz pour prendre un repas copieux à base de “raciones”.  Ces plats sont des portions de type tapas qui servent à être partagés à 2 ou plusieurs personnes.  Par la suite une deuxième surprise attendait nos amis les voyageurs… Nombreux ont été ceux qui se sont amusés à essayer de deviner quelle était cette fameuse surprise!!!  En parcourant les ruelles illuminés nous avons pris le pouls de cette merveilleuse ville qui, le soir venu, est la scène parfaite pour des petits repas entre amis ou avec sa “demie-orange”, comme disent les espagnols pour leur douce moitié.  Arrivés sur la place de la cathédrale, un monument grandiose, nous attendait notre surprise… ne balade en calèche à  travers les places, fontaines et parcs de la ville qui a eu, comme point culminant, la place d’Espagne!!!!!!  Tous sont unanimes pour dire 30 fois WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW, WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW,WOW!!!!!

Et MERCI LOUISE POUR NOUS FAIRE VIVRE DES MOMENTS MAGIQUES!!!!

Demain un autre jour de belles découvertes nous attend.

Patrick, Guide accompagnant

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube