Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

13e récit - 17 septembre - Costa del Sol • Gibraltar

Nous voilà partis pour une nouvelle contrée.  Le soleil agrémente la route qui nous y amène. Nous longeons la côte méditerranéenne pour rejoindre le refuge britannique de Gibraltar.  Cette route nous permet de voir des panoramas saisissants sur les côtes du Maroc et la baie d’Algésiras.

Gibraltar, territoire britannique, comprenant le cap rocheux haut de 426 mètres au-dessus du niveau de la mer, appelé le rocher de Gibraltar.  Il forme l''extrémité méridionale de la péninsule Ibérique et contrôle l''entrée occidentale de la Méditerranée.  Le détroit de Gibraltar sépare le rocher de l''Afrique du Nord.  L''isthme étroit et sablonneux, reliant le rocher au continent, est une zone neutre séparant la dépendance britannique de l''Espagne.  La superficie de Gibraltar est de 5,8 km2.  La curiosité principale est le rocher lui-même et pour regarder toute sa magnificence il faut passer dans la rue principale vers les portes du sud et prendre le funiculaire duquel nous avons une vue spectaculaire sur la ville.  Compte tenu de sa population, on érige déjà certaines constructions sur l’eau comme la piste d’atterrissage de l’aéroport construite sur un remblai artificiel.  Autre particularité de la ville, la grande quantité de singes sauvages dont l’élimination est interdite par la loi puisque ces singes sont officiellement sous la protection du pays depuis le milieu du 19e siècle.  La monnaie est la livre, mais la livre gibraltarienne et non anglaise.  Les habitants ont un passeport britannique mais ne se considèrent pas britanniques,  malgré les influences anglaises, le système scolaire et le système de santé.  En 1929, la conduite à gauche devenait un grave problème, étant donné la disposition des rues étroites, il y a donc eu changement et, malgré que ce soit une colonie britannique, ils ont adopté la conduite à droite.  Il n''y a que 10% de la population qui est britannique.  La population est formée, de juifs, maghrébins, espagnols, etc.  Population active du rocher : 12 000 personnes mais 250 000 sociétés s''y côtoient.  Chacun trouve son paradis quelque part; les sociétés y trouvent un parfait paradis fiscal!

 Nous avons eu l''opportunité de faire de petits arrêts à des endroits stratégiques afin de prendre des photos.  Parmi nos arrêts, il y avait un petit moment pour jouer avec les petits singes, nommés macaques sylvanas.  Ils seraient arrivés à Gibraltar en embarquant dans les différents navires.  Ils sont d''habiles voleurs.  Ils pèsent entre 10 et 15 kilos. 

À notre arrivée dans la ville, nous sommes montés à bord d’un minibus qui nous a permis de sillonner ses rues et montées étroites.

Les grottes de Gibraltar sont situées à plus de 300 mètres au-dessus du niveau de la mer et comptent parmi les plus belles d’Europe.  Une température de 14 degrés prévaut à chaque moment de l''année.  La grotte cathédrale est maintenant ouverte aux visiteurs et offre un auditorium unique pour les concerts et ballets.  On croit que les stalagmites de couleur blanche pourraient dater de la période glaciaire.  Depuis des siècles, on vient y admirer la beauté unique et cristalline de la nature.  L’enceinte de l’auditorium peut contenir plus d’une centaine de personnes.  En entrant, avec tous les jeux de lumières, on se serait cru dans une discothèque!  En fait, on aurait presque pensé que c''était fabriqué par l''homme.
 
Nous avons eu un succulent lunch, le vin coulait à flots et avait un goût délicieux sûrement, puisque les voix se sont mises à s''entremêler plus fort que d''habitude.  C''était bien agréable.  Le resto logeait à l''enseigne de la marina.  Certains bateaux étaient à vendre, 4 500 000€ qui dit mieux??  Suite à cet arrêt pour nous sustenter, les gens ont eu du temps libre pour se promener à leur guise et faire leurs propres découvertes.

À nouveau, une belle découverte que ce rocher de Gibraltar!  Le retour à l''hôtel s''est fait sur une note tranquille, la majeure partie des gens profitaient de l''accalmie suite au bon vin et aux rires pour se reposer un peu.

Souper à l’hôtel encore une fois délicieux.  Ce qui est agréable d’être dans un « resort » comme le nôtre, c’est qu’il est très facile d’aller se promener sur la plage en fin de journée et de profiter d’une petite baignade!

À très bientôt!

 
Patrick, Guide accompagnant

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube