Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

1er récit – 5 et 6 septembre - Départ du Québec vers Bâle, Thoune et Grindelwald

Youppi, on est partis!

Je me présente, Georges Caron connu aussi sous le nom de Capitaine Georges.  J’ai le privilège d’être l’accompagnateur de ce merveilleux voyage et, par la même occasion, de vous faire les récits quotidiens qui comprendront un peu de documentation et d’anecdotes du jour, ainsi que la température, des photos et plus encore.

Le tout débute à l’aéroport Pierre-Elliot-Trudeau,  vol numéro TS 298.  Les voyageurs étant arrivés par bribes, quatre groupes de voyageurs avec 4 transporteurs différents, nous avons procédé à l’enregistrement individuellement sur le terminal d’Air Transat.   Départ à 21h20 pour un vol direct.  Un vol avec quelques zones de turbulences, assez pour interrompre le service à deux reprises mais, agréable malgré tout. 

Tout se déroule comme prévu, un couple de nos voyageurs, Jean et Louise, nous ont rejoints à l’aéroport de Bâle, ils étaient déjà en Suisse.

On voit toute la fébrilité dans les sourires de nos voyageurs.  C’est toujours impressionnant, depuis plus de 30 ans que je guide et accompagne des groupes, de voir cette fébrilité et de la vivre avec eux.  C’est toujours aussi agréable!

Arrivée donc, à destination à 10 h, le mercredi 7 septembre.  Avec 6 heures de décalage (en plus).  Il fait très beau, 15 degrés à l’arrivée et 25 degrés en après-midi.

Nous arrivons dans un aéroport qui couvre trois pays : la Suisse, la France et l’Allemagne. Nous y rencontrons notre guide, Zlata, qui nous accueille le sourire aux lèvres.  Alex, notre chauffeur, nous attendait patiemment en Suisse. 
Évidemment je suis content car je le connais depuis plusieurs années.  On part gagnants!  Voilà, l’équipe est au complet.  Nous sommes trois : moi-même, accompagnateur, Zlata la guide (une « bolée » question histoire) et Alex, notre chauffeur expert des routes alpines.  Vos parents et amis sont bien entourés!  Nous ferons tout pour rendre CE voyage, le plus beau de tous les voyages.  Et c’est parti!

Notre premier repas en Suisse fut très apprécié: un dîner pris tout près de l’aéroport, un piccata de porc.  Le plat nous est servi à la table, dans de grands plats et chacun se sert.

Puis, direction le lac Thoune dans les environs de la vallée de l’Entlebuch, dans le canton de Berne.  En route, nous pouvons apercevoir la cime des Alpes sur notre gauche, les collines verdoyantes sur notre droite et des habitations ça et là, entrecoupées de champs de maïs, de poireaux, de courges, de choux et de betteraves à sucre.

La fatigue a raison de plusieurs d’entre nous et nous profitons du confort de notre super bus à deux portes de marque Mercedes pour nous laisser aller à sommeiller, tout en gardant un oeil ouvert pour ne rien manquer de cette somptueuse nature qu’offre la Suisse.

Après l’avion et l’autobus, on prend un bateau.  Eh oui, on aura tout fait!  Une ballade d’environ une heure trente nous fait découvrir un autre aspect de la Suisse : des montagnes, des alpages, des maisons à flanc de montagne ainsi que sur le bord de l’eau.  Plusieurs styles architecturaux.   L’eau est d’un bleu turquoise, semblable à la couleur du ciel : c’est magnifique!

Nos voyageurs apprennent à se connaître, ils ont du plaisir.

À Spiez, jolie ville touristique de 13 000 habitants au pied des Alpes, là où nous avons pris le bateau, nous pouvons apercevoir plusieurs chalets Suisse. 

Le nom de la ville de Thoune provient du celte dunum signifiant collines fortifiées ou château-fort.  En effet, le lac de Thoune est serti dans un magnifique écrin, comme offert en cadeau.  L’emplacement actuel de la ville était déjà habité vers 2500 ans av. J.-C. 

Les Alpes occupent 61% du territoire de la Suisse.

Nous voici arrivés à notre hôtel, le Spinne, situé à Grindelwald.  Nous nous y installons pour 3 nuits.  Oh boy, c’est pas n’importe quoi!  Nous sommes encerclés de  paysages impressionnants, entre autres, de montagnes enneigées…  On n’a pas l’impression d’être en ville et sommes très bien positionnés… Les chambres plaisent à tous les voyageurs.

Il va sans dire que nous avons soupé à l’hôtel, évitant ainsi un déplacement.  Car n’oubliez pas que la nuit précédente fut plutôt courte….

Je vous laisse là-dessus, il est tard dans la nuit.  J’ai une pensée pour vous à la maison.  Merci de me lire.

Tourloup!

Capitaine Georges                    

Potins du capitaine : Lucie et Yvan souhaite le bonjour aux amis de Drummondville.

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube