Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

5e récit - 10 septembre - Glacier Express, Reutte


Nuageux  ce matin, autour de 14 degrés.  Une autre belle journée s’annonce.  Après un bon petit-déjeuner, dans un décor typiquement suisse, nous quittons ce charmant hôtel ainsi que la Suisse car ce soir nous coucherons au Tyrol, dans le nord de l’Autriche.

Une aventure extraordinaire nous attendait, prendre un train mais pas n’importe lequel : le Glacier Express.  En partance de Brigue, ce train luxueux est le plus lent de tous les trains de la Suisse.  L’itinéraire qui relie la haute vallée de l’engadine, la vallée Landwasser et les glaciers valaisans, est ponctué d’innomblables joyaux de la nature comme par exemple, les imposantes gorges du Rhin, les lacs de montagne perchés sur le col de l’Oberalp et la vue sur les pics valaisans de 4 000m d’altitude, c’est magique!  D’ailleurs, à la traversée de ce col, nous sommes passés des collines verdoyantes, au blanc.  La neige nous attendait!  Il a dû tomber au moins 6 pouces de neige hier…  Difficile de vous décrire le spectacle tellement c’était joli!

L’audacieux parcours à travers la vallée de l’Albula, les 291 ponts et 91 tunnels et par-dessus tout, les légendaires viaducs, sont aujourd’hui encore considérés comme des chefs-d’œuvre de la technique ferroviaire.  On a rarement vu un train qui traverse les cols à une altitude comme nous avons vu aujourd’hui.  On nomme cette route l’Oberalpass à 2 044 m (6 670 pieds), situé dans les Alpes suisses entre les Alpes glaronaises et les Alpes lépontines.  Ce col permet de
relier la vallée du Rin à Andermatt.  On y voyait des alpages; ce sont des vaches et des bœufs d’une forme olympique qui broutent l’herbe là où se termine la végération.  Un spectacle hors du commun!  Le train circulait à la hauteur des pare-avalanches.  Les régions parcourues sont connus par les skieurs soit Davos et St-Moritz.  C’était la deuxième fois que nous prenions un train depuis le début du voyage, rappellons-nous que le premier était à crémaillère.  Celui-ci date de 1930.

Un bon déjeuner nous est servi à bord et les paysages qui défilent devant nous sont à couper le souffle, d’une majestueuse beauté.  Arrivés à Chur, une petite pause puis nous repartons en autocar avec notre chauffeur qui est venu nous prendre à notre arrêt de train.  Il faut avouer que celui-ci est un excellent chauffeur.  Vous n’avez pas idée des courbes en épingles!  Même qu’en certains endroits, nous devons nous arrêter afin de laisser passer d’autres véhicules car les routes sont très étroites.  Alex, notre chauffeur, habite les montagnes, ça nous a rassurés.  Après trois heures de route, nous voici rendu à Lermoos, dans la région de Reutte, charmante petite ville avec ses montagnes et ses ruelles
sinueuses.

On mange au restaurant de l’hôtel Moserhof.  Nos soupers de groupe sont très intéressants et animés.  Majoritairement, nous avons une salle réservée exclusivement pour nos voyageurs ce qui rend l’heure des repas encore plus intime et invite à la discussion et aux révélations.

Merci à nos voyageurs!  Votre ponctualité et votre gentillesse vous rendent tellement agréables à accompagner!

Tourloup

Capitaine Georges

Potins du Capitaine : on a trouvé la doyenne de l’autobus : Antonine 80 ans, ainsi que le doyen, Germain 77 ans.  Il a battu Robert de 1 jour!

Notre ami Gérard à dû prendre au moins 100 photos de vaches avec des cloches.

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube