Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

13e récit – 19 septembre - Nuremberg

Le petit déjeuner était excellent ce matin.  La variété la plus complète jusqu’à maintenant : céréales, yaourt, fromages, pains complets, viandes froides, saucisses, fèves au lard, oeufs durs et brouillés et du très bon café.  Nous sommes comblés!

Frisquet ce matin, pluie, vent.  Nous partons à 9 heures avec Danielle, notre guide française, qui nous accompagnera pour toute la journée.  Pour commencer, nous faisons le tour, en autocar, des fortifications de Nuremberg.  Ce sont des remparts du Moyen-Âge dont une partie fut retirée au 19e siècle car les autorités de la ville prétendaient qu’ils étaient un obstacle au développement.  La population a cependant protesté et ils ont conservé 4,2 km desdits remparts.

Nuremberg compte 510 000 habitants et est la 2e ville en importance dans le land de la Bavière.  Elle sera, aux 19e et 20e siècles, une des plus grandes villes industrielles. 

Nous avons visité le château situé à l’intérieur des fortifications.  Tous les rois et empereurs sont passés ici.  L’empereur recevait les ambassadeurs de tous les pays dans ce château.  Qui dit château, dit trésor.  L’empereur devait, une fois l’an, exposer le trésor à la population.

Durant la deuxième guerre mondiale, le 2 janvier 1945 a été la journée la plus pénible dans l’histoire de cette ville.  En effet, Nuremberg était le lieu de rassemblement des nazis.  Elle fut donc bombardée. Ce jour du 2 janvier 1945 fut le plus dévastateur des 15 bombardements de la ville qui fut reconstruite à 85%.  De novembre 1945 jusqu’en octobre 1946, quatre nations se sont réunies pour juger et punir les criminels de guerre.  Ce fut d’ailleurs ici que l’on nomma le terme « crime contre l’humanité » pour la première fois.  Le procès a été un des premiers contrats de la compagnie IBM qui fut chargé de la traduction du procès.  Sur 21 accusations, 12 condamnations.  Marquée comme étant la ville nazie, elle se démarqua en décembre 1948 comme étant la ville d’où émana le texte de défense des droits de l’homme.  Ceux-ci sont d’ailleurs inscrits sur d’immenses colonnes blanches au centre de la ville.

Après un bon repas chaud, en cette journée pluvieuse, nous avons dégusté une bière de fabrication locale et avons procédé à la visite des installations par la suite.  Mais avant, nous nous sommes rendus dans les caves voutées, sur quatre étages, du château impérial de Nuremberg, là où les autorités de la ville brassaient la bière.  Dans ces temps, un habitant consommait 500 litres de bière par année.  C’était l’aliment de base des allemands.  Ça les rendait plus forts!!   En 1531, il y avait 47 brasseries.  Ce sont les femmes qui brassaient la bière, après le pain bien évidemment!

Au cours de la deuxième guerre mondiale, les caves servaient d’entreposage de la bière, à accueillir les habitants et les oeuvres d’arts. Ça fait une drôle de sensation de se promener dans ce lieu hautement historique.  Toucher les murs froids et humides, marcher sur les traces de gens heureux et malheureux, vivre l’histoire pour ne pas l’oublier.

Au terme de cette visite, nous goûtons à une deuxième bière, rouge cette fois-ci, dans la brasserie Altstadthof qui fait également du Whisky.

La ville de Nuremberg est une ville riche en histoire et les trois guides qui nous ont fait revivre des moments marquants nous l’ont bien transmis.

Un souper d’adieu dans une brasserie typique avec de la musique traditionnelle complète cette enrichissante journée.

Le voyage tire à sa fin.  Merci de nous accompagner.

Tourlou,

Capitaine Georges et Renée

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube