Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

8e récit - 14 septembre -  Grossglockner, Zell am See

Tourlou les Québécois!

Je suis sorti à l’extérieur ce matin vers 7 h et il faisait 16 degrés, le temps était ensoleillé et nous avons atteint, durant la journée, 27 beaux degrés!

En route pour le Grossglockner, nous passerons par Pustertal, en Tyrol du sud, nous permettant une petite intrusion en Italie.  Nous empruntons par la suite une partie du massif des Dolomites Lienzois pour enfin arriver dans la ville de Lienz, capitale du Tyrol de l’est.

Lienz est la porte d’entrée du col du Hochtor à 2 575 mètres (8 448 pieds) de hauteur.  Des fouilles archéologiques ont montré qu’un chemin passant ce col était déjà en usage à l’époque pré-celtique et même dès le premier âge du fer.  Avec ses 36 virages en épingle et ses 2 504 mètres (8 215 pieds) de dénivelé, c’est une aventure naturelle et routière unique qui nous attend.

C’est un site grandiose et le panorama, depuis le promontoire du Franz-Josephs-Höhe est époustouflant!  Croyez-moi ou non, nous avons dîné là à plus de 2 500 mètres (8 202 pieds) d’altitude c’est vraiment génial!  Très différent d’un repas ordinaire puisque nous avons la cime des Alpes comme image de fond!  Nos mémoires enregistrent des paysages que nous n’oublierons jamais!  J’aimerais bien que vous, mes lecteurs, puissiez voir ce spectacle.  Soyez sur le prochain tour!

Selon les gens de la région, il est rare que nous puissions voir la cîme du Grossglockner, il est plus souvent qu’autrement dans les nuages mais nous avons eu l’opportunité de l’apercevoir aujourd’hui, dégagé puis, caché par les nuages.

Un temps libre après le repas nous a permis de prendre des photos des sommets des Alpes Orientales. 

Il faut que je vous parle de la route, il y a une expression qui dit : en lacets mais là, c’était carrément des fouets!  Notre voyageuse la plus expérimentée du groupe, Louise, a fait sa petite enquête et il paraît qu’il ne faut pas de permis spécial pour conduire un autocar dans cette région.

Heureusement que nos chauffeurs vivent dans les montagnes, ils sont habitués dans ces virages serrés.  Génial, vive les Alpes!

Enfin, il faut revenir sur terre… je veux dire en bas de la vallée. 

Nous sortons de la région en longeant le col du Hochtor, de l’autre côté du Grossglockner, pour nous rendre à notre hôtel, tôt aujourd’hui, vers 17 heures, remplis d’émotions fortes. 

Comme toujours, nous prenons un repas apprécié, en compagnie de gens super sympatiques.

Merci de nous lire!

Capitaine Georges et Renée

 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube