Accompagné par
Guidé par
Villes visitées

3e recit – 9 novembre - Bangkok

Bonjour,

Ce matin, après avoir eu une bonne nuit de sommeil, les gens avaient tous de l’énergie pour découvrir Bangkok, capitale de la Thaïlande.

La ville occupe une superficie de 1 568 kilomètres carrés dans le delta du fleuve Chao Phraya en Thaïlande centrale et son nombre d’habitants est supérieur à 8 millions, soit 12,6 % de la population thaïlandaise.  Plus de 14 millions de personnes (22.2 %) habitent l’aire métropolitaine de la capitale. Son nom entier est (en thaï) : กรุงเทพมหานคร อมรรัตนโกสินทร์ มหินทรายุธยา มหาดิลกภพ นพรัตน์ราชธานีบุรีรมย์ อุดมราชนิเวศน์มหาสถาน อมรพิมานอวตารสถิต สักกะทัตติยะวิษณุกรรมประสิทธิ์.  Sa signification: « Ville des anges, grande ville, résidence du Bouddha d''émeraude, ville imprenable du dieu Indra, grande capitale du monde ciselée de neuf pierres précieuses, ville heureuse, généreuse dans l''énorme Palais Royal pareil à la demeure céleste, règne du dieu réincarné, ville dédiée à Indra et construite par Vishnukarn ».  Ce n’est pas pour rien que le Livre Guinness des records le note comme le nom de lieu le plus long au monde!

Les racines de Bangkok remontent à un petit comptoir commercial créé durant le Royaume d''Ayutthaya au XVe siècle. Bangkok s’est située au cœur de la modernisation du royaume de Siam au XIXe siècle, alors que le pays subissait la pression des nations colonisatrices européennes. La ville a ensuite été le théâtre de l’évolution politique de la Thaïlande au XXe siècle, avec l’abolition de la monarchie absolue, l’adoption d’une constitution, et plusieurs soubresauts parfois violents.  La ville a connu une formidable croissance à partir des années 1960.  Le boom économique asiatique des années 1980 et 1990 a amené beaucoup d’entreprises multinationales à installer leur siège régional à Bangkok.  La ville est un important pôle d’affaires.  Bangkok fait partie des villes les plus visitées au monde.

Un mini-van est venu nous chercher pour visiter le Wat Benchamabophit (wat signifie temple en thaï) ou populairement connu comme le temple de marbre.  Ce charmant temple de marbre blanc italien de Carrare datant de la fin du XIXe siècle et marie avec raffinement l’architecture thaï et les influences européennes.   C''est un palais moderne et impressionnant du XIXe siècle construit par les architectes italiens, où vous pouvez voir le précieux travail de toits.  On a eu la chance de voir quelques choses d’exceptionnel : toutes les minorités de chaque coin du pays se sont rassemblées dans ce temple en l’occasion du deuil du roi.  Tout notre groupe a été ébahi de voir cette cérémonie.

Ensuite, on a vu le Wat Pho ou temple du bouddha couché.  D’une superficie de 8 hectares, il est situé à l’est de la Chao Phraya, immédiatement au sud du Palais royal (Bangkok).  Il est l’un des temples bouddhistes le plus vénéré de toute la Thaïlande et aussi un des plus anciens temples de Bangkok.  Cette statue représente Bouddha sur son lit de mort, sur le point d’accéder au parinirvâna.   Elle fait 45 mètres de long et 15 mètres de haut.  Très impressionnante lorsque l’on accède à l’intérieur où il est exposé pour ses fidèles.  Une belle restauration a eu lieu et ils sont à terminer les pieds qui sont fait de nacre de perle et qui représentent les 108 états du bouddhisme en Thaïlande.  La construction du temple actuel a débuté en 1788 et héberge une des plus vielles écoles de massage et de médecine traditionnelle depuis 1962.

Pour poursuivre, on a visité le Wat Traimit, la plus grande statue de Bouddha en or du monde avec une hauteur de 3 mètres et un poids de 5 tonnes et demi.  C’est impressionnant de voir tant de richesse.  C’est son histoire qui est surtout intéressante.  En 1957, un groupe de moines s''était vu confier la tâche de transporter un bouddha d''argile de leur temple à un autre site.  Leur monastère devait être déplacé pour permettre la construction d''une autoroute traversant Bangkok.  Quand on entreprit de soulever l''idole géante à l''aide d''une grue, son poids était tellement élevé que la statue commença à craquer.  De plus, il se mit à pleuvoir.  Le moine supérieur, qui s''inquiétait des dommages que la pluie pourrait causer au bouddha sacré, décida de remettre la statue par terre et de la couvrir d''une large bâche pour la protéger.  Plus tard ce soir-là, le moine supérieur alla vérifier l''état du bouddha.  Il alluma une lampe de poche et dirigea le faisceau sous la bâche pour voir si le bouddha était resté sec.  Quand le faisceau atteignit l''endroit où la statue avait craqué, il vit un petit éclair jaillir sous l''argile et cela lui sembla étrange.  En regardant de plus près ce trait de lumière, il lui vint à l''esprit que l''argile cachait peut-être quelque chose.  Il alla chercher un ciseau et un marteau au monastère et se mit à fendre l''argile.  Au fur et à mesure que tombaient les tessons d''argile, le petit trait de lumière devenait de plus en plus brillant.  Plusieurs heures de travail passèrent avant que le moine ne se trouve face à face avec l''extraordinaire bouddha d''or massif.  Les historiens croient que plusieurs siècles avant la découverte du moine supérieur, tandis que l''armée birmane s''apprêtait à envahir la Thaïlande (qu''on appelait alors le Siam), les moines Siamois, conscients de l''imminence de l''attaque, couvrirent leur précieux bouddha d''une couche d''argile afin que leur trésor ne soit pas pillé par les Birmans.  Malheureusement, il semble que les Birmans aient massacré tous les moines, et le secret bien gardé du bouddha d''or massif perdura jusqu''à ce jour fatidique de 1957.

Après nos visites, Lek nous a amené dîner à l’hôtel Grand China, dans le restaurant au 25ème étage avec une vue sur la ville.  Le reste de l’après-midi a été libre et en début de soirée, on a été prendre une coupe de vin à l’hôtel Le Bua, au Sky Bar qui est au 64e étage.  La vue était exceptionnelle car c’est la plus belle vue de Bangkok.  Le soir, la ville prend un tout autre aspect. Tout le monde a été enchanté.

Pour le souper, la cuisine thaiïandaise traditionnelle et un spectacle unique de danses thaïlandaises étaient au rendez-vous au Sala Rim Naam, situé dans un pavillon richement décoré dans le style du nord de la Thaïlande.  Nous étions privilégiés de vivre ce beau moment.  Les tables basses ont été un petit défi pour s’y installer mais surtout pour se relever. 

Pour terminer cette soirée mémorable, Lek a organisé pour les voyageurs une ballade en Tuk-Tuk dans la ville.  Ces petits véhicules sont des tricycles motorisés servant de taxi et sont un emblème de la ville.  Tout le monde a eu beaucoup de plaisir et tout le monde a eu une belle journée bien remplie. 

C’est le temps d’aller faire dodo.  Alors, à demain.

 

Lek et Marc

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube