Inscrivez-vous à notre infolettre et soyez informé en primeur!
Fermer
1 888 475-9992
Villes visitées
Genève, Zermatt, Lucerne, Berne, Lac de Constance, Bavière, Munich, Innsbruck, St-Martin Bei Lofer, Salzkammergut, Vienne

Ce matin, la belle température se maintient et le soleil est bien présent (25 degrés Celsius en après-midi).

Après le petit déjeuner à l’hotel, nous partons vers Salzbourg avec, au préalable, un petit arrêt pour prendre quelques photos du château Leopoldskron, que nous pouvons apercevoir.  Cette ancienne demeure familiale d’un prince-archevêque connaît une renommée mondiale, étant le lieu de tournage de l’une des scènes du film, la Mélodie du bonheur (lorsque les enfants se baignent au lac).

C’est en 1918 que Max Reinhard, l’un des plus grands metteurs en scène du théâtre européen de son temps, acheta le château. Pendant plus de 20 ans, il fit restaurer ce bijou rococo, qui retrouva alors une nouvelle splendeur. 

Nous poursuivons notre route vers Salzbourg, cité d’une grande beauté nichée et dans un écrin de montagnes aux pieds des Alpes. Salzbourg bénéficie non seulement d'un spectaculaire cadre naturel, mais également d'un patrimoine culturel et architectural de premier ordre. Elle se place en tête du palmarès des plus prestigieuses métropoles culturelles. Surnommée la Rome du Nord, elle n'a pas laissé indifférent l'Unesco, qui déclara son centre historique, au patrimoine mondial. 

Par une visite guidée à pied, nous parcourons avec enthousiasme, la vieille ville de Salzbourg pour y découvrir, différents endroits dont les incontournables: le palais du Festival, les jardins Mirabell, la maison de Mozart, la rue des enseignes, la tour de l’horloge, l’église où l’une des scènes du film la Mélodie du bonheur fut tournée (le mariage), etc.

Le palais du Festival : Le palais est une grande salle d’opéra, inaugurée en 1960 et qui accueille chaque année, le festival de Salzbourg et de Pâques. 

Les jardins Mirabell : Inaugurés en 1690, les jardins firent sensation avec le théâtre de haies conçu pour des représentations musicales de plein air. Ils bordent le palais où Mozart donna des concerts ( dans la salle de marbre ). Le théâtre de verdure des jardins Mirabell est l’un des plus anciens que l’on puisse trouver au nord des Alpes. Des concerts y sont donnés et au détour du jardin, il n'est pas rare d’y entendre des musiciens. 

La maison de Mozart : Salzbourg, c’est aussi l’histoire d’un enfant prodige. Né en 1756 sur la populaire rue Getreidegasse, Mozart compositeur-génie y vécu avec sa famille jusqu’en 1773. Aujourd'hui la maison abrite un musée où divers objets sont exposés. On peut y voir quelques instruments de musique du compositeur, entre autres son premier violon d'enfant et son violon de concert ainsi que des portraits et lettres de la famille. 

La rue des enseignes – Getreidegasse : La plus connue des rues de Salzbourg et facilement reconnaissable par ses enseignes en fer forgé accrochées aux façades des maisons. Celles-ci sont souvent ornées de dates, de nom des anciens habitants ou de l’oeil de Dieu. Les portails et fenêtres, qui diminuent de taille à partir du 1er étage, caractérisent également l’architecture des maisons de cette rue. Nous y avons admiré, une grande variété de styles architecturaux : Moyen Age, Romantisme, Renaissance et Baroque, sans oublier les nobles maisons bourgeoises classiques de la Monarchie. 

La tour de l'Horloge : Les origines de cette tour haute de 28 mètres, remonteraient au XIIIe. siècle. Une tour dont le carillon de 7h, 11h et 19h joue des airs connus (souvent de Mozart). Sa forme actuelle, avec son cadran aux aiguilles dorées, date de 1560 et trône fièrement au-dessus des toits de la ville.

Au dîner et pour tout l’après-midi, nous bénéficions de temps libre pour flâner, explorer davantage le vieux centre de Salzbourg, et faire les boutiques. 

Salzbourg, est une ville qui semble tout droit sortie d'un conte de Disney.  Le charme incomparable de l’étroite rue « Getreidegasse » constitue le cœur de ce vieux centre, endroit rêvé pour le shopping.  Même si cette rue est maintenant bordée de boutiques et de restaurants, elle n'a rien perdu de son charme, puisqu'une réglementation stricte oblige les commerçants à limiter l'affichage et à respecter l'intégrité architecturale de la vieille ville. Même McDonald's a su se rendre discret. Bien évidemment, plusieurs d’entre nous n’ont pu résister à la tentation de savourer des boules de Mozart « les Mozartkugeln ».

Nous terminons cette belle et longue journée, par un souper à notre hôtel, St-Martin Bei Lofer. Nous sommes tous épuisés mais comblés.

Il est possible que les prochains récits soient plus courts et les anecdotes moins présentes. Nous allons commencer nos journées très tôt et revenir à notre hôtel, que très tard. Toutefois, les photos vont demeurer nombreuses et ce, à votre demande. Vous pourrez ainsi pousuivre avec nous, ce magnifique voyage. 

À demain, Gisèle et Isabel

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube