Inscrivez-vous à notre infolettre et soyez informé en primeur!
Fermer
1 888 475-9992
Villes visitées
Zagreb, Lubjiana, Postojna, Opatija, Porec, Rovinj, Zadar, Sibenik, Trogir, Split, Hvar, Vela Luka, Pomena, Slano, Dubrovnik, îles Élaphites, Korcula, Brac, Omis, Split, Plitvice et Zagreb

Bonjour!

Après le petit-déjeuner, nous partons en excursion au Monténégro.

Situé à moins d’une heure de route de Dubrovnik, le Monténégro offre une expérience inoubliable, avec sa nature exceptionnelle, ainsi que son histoire et sa culture riches. 

De belles plages, des eaux translucides et de majestueuses montagnes plongeant dans la mer nous accueillent dès notre arrivée dans le golfe de Kotor. Tout le paysage le long de la route est magnifique. On en profite vraiment !  Et que dire de la température qui est encore magnifique?  Nous avons eu 25 degrés aujourd’hui avec du soleil et un ciel tout bleu. C’était vraiment une journée exceptionnelle et le Bura (vent) diminuait aujourd’hui. Comme un vent froid, le nord-est (en Croatie appelé "bura") est soufflant du continent, de la côte orientale de l'Adriatique vers la mer ouverte et amène le beau temps clair. Il commence brusquement et souffle en rafales vers la mer. Pour les marins, ce vent est très peu fiable : elle vient soudainement et avec fortes rafales. Dans les coups d'été comme un vent local, puis ne dure que quelques jours, tant mieux il est presque sur la fin car nous quittons demain Dubrovnik pour aller dans les îles et il est un peu dérangeant ce vent. Mais il amène le temps clair donc on ne peut se plaindre.

Nous nous approchons de la frontière car oui nous devons traverser une frontière en premier celle de la Croatie pays de l’union européenne, même si l’euro n’est pas encore utilisé ici et le Monténégro qui n’est pas dans l’Union européenne mais qui utilise l’euro... Compliqué quelques fois mais c’est comme ça.

Nous traversons la frontière croate avec nos passeports qu’un agent vient récupérer dans l’autobus et doit scanner avant de nous les retourner. Ceci fait nous continuons notre route et nous traversons maintenant celle du Monténégro qui eux utilisent les listes que nous avons de nos voyageurs avec leurs dates de naissance et leur numéro de passeport. Ceci est beaucoup plus rapide.

Le Monténégro est un pays des Balkans, en Europe du sud, bordé par la Mer Adriatique et frontalier de la Croatie, de la Bornie- Herzégovine, de la Serbie, du Kosovo et de l'Albanie. La capitale est Podgorica (170 000 habitants) et la population du pays est de 660 000 habitants. Le Monténégro a une longue histoire de plusieurs siècles en tant que duché semi-indépendant, puis principauté autonome, puis en tant que royaume indépendant en 1910, avant qu'il ne rejoigne le futur royaume de Yougolavie en 1918. Après la fin de la guerre en Yougoslavie, le nouveau régime communiste le transforme en République socialiste du Monténégro. En 2006, le Parlement du Monténégro proclame officiellement l’indépendance du pays. La côte adriatique du Monténégro s'étire sur 295 km dont 72 km de plages et comporte de nombreux anciens villages préservés. La région côtière est considérée comme une des grandes « découvertes » touristiques de ces dernières années.

Les bouches de Kotor sont une baie de la côte occidentale du Monténégro, débouchant sur la mer Adriatique et formée de quatre golfes que surplombent de hautes montagnes. La baie des bouches de Kotor est parfois considérée à tort comme le fjord européen le plus méridional. En réalité, elle n'a pas été formée par le passage des glaciers mais constitue un canyon ennoyé. Elle est composée de quatre golfes intérieurs profonds de 40 à 60 m reliés entre eux par de profondes passes et formant ensemble l’un des meilleurs ports naturels d’Europe. Vers l’intérieur, les longs murs de la ville de Kotor se trouvent prolongés vers le bastion Saint-Jean, sis à une altitude de 280 mètres au-dessus de l’eau.

Nous nous dirigeons vers Perast, où nous apercevons l’église de Notre-Dame-du-Rocher.  Cette église est seule au milieu de cette petite île.  C’est souvent l’image que l’on voit dans les magazines ou sites internet lorsqu’on parle du Monténégro. 

Nous voici finalement arrivés à Kotor en fin d’avant-midi.  De là, nous sommes partis à pied dans la vielle ville afin de poursuivre notre visite guidée avec une charmante guide locale. 

La visite se termina par le repas ou nous étions attendus sur une jolie terrasse le temps de notre lunch servi avec du bon vin du pays.

Par la suite, le temps libre était attendu où chacun en a profité à sa façon. Plusieurs ont faits de bons achats. J’ai même rencontré des amis vendeurs de la Turquie plus précisément de la ville de Kusadasi où je m’arrêtais régulièrement avec mes groupes croisières.  Mon ami Ali a déménagé sa boutique ici, à Kotor, le temps que la Turquie se remette de leur chute du tourisme.  C’était un plaisir de le revoir et lui aussi  m’avait reconnue lorsqu’il m’avait vue passer ce matin durant la visite.

Quelques voyageurs ont succombé aux beaux vêtements en cuir provenant de la Turquie et moi j’ai trouvé de magnifiques foulards faits à la main encore en Turquie. Ce fût une belle période de découvertes personnelles et certains ont décidé de gravir la muraille pour avoir une vue de la vieille ville pendant que les dames s’amusaient à magasiner.

Tous garderont un merveilleux souvenir de cette belle ville et auront assurément le goût de revenir un jour. J’ai eu le bonheur de rencontrer un groupe de mes bons voyageurs qui avaient choisi un autre voyage mais qui se sont retrouvés ici à Kotor en même temps que moi. Le temps d’une photo et de belles accolades ce fût un plaisir de les revoir.

Puis, nous reprenons la route vers Dubrovnik ou notre navire nous attend pour notre dernière nuit à bord. La route est toujours aussi jolie et aussi avec le soleil couchant quel spectacle. Nous redoutions le passage des douanes et nous avions raison. Passage du Monténégro comme ce matin très rapide et super efficace mais à notre arrivée à la frontière croate que voyons-nous?? Plus de 30 autobus en ligne et si on compte 15 minutes par autobus, on fait vite le décompte...nous dormirons ici…..

Notre charmante guide Blancha sort du bus avant de s’engager dans la file à la suite des autres autobus et demande si elle peut utiliser la ligne qui semblait fermée et, chanceuse, elle se fait dire oui!  Nous passons donc à côté et avec aucun autobus devant nous WOW !!!! quelle chance nous avons eue!  Le passage s’est fait en deux temps trois mouvements et nous voici sur la route du retour laissant derrière nous les 30 autobus en file indienne….. Merci Blancha !

De retour à notre navire et un peu de temps avant notre excellent souper qui alimente les conversations et les fous rires. Quel super groupe et quelle belle chimie !

C’est le temps d’aller au lit maintenant !

Bye bye,

Louise & Louise

 

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube