Inscrivez-vous à notre infolettre et soyez informé en primeur!
Fermer
1 888 475-9992

C’est aux Iles Malouines que nous nous éveillons ce matin.  J’aimerais vous en parler un peu : les îles Malouines (aussi appelées îles Falkland), sont un archipel de l'Atlantique Sud situé à 399 km au nord-est de l'extrémité orientale de la Terre de Feu et à 1 216 km de l'extrémité nord de la péninsule Antarctique.  L'archipel est composé de deux îles principales, la Grande Malouine et la Malouine orientale séparées par un large chenal, le détroit des Malouines, ainsi que de plus de 750 îles et îlots. 

La superficie de l'archipel est de 12 173 km2 pour une population d'environ 3 000 habitants (Malouins), dont les deux tiers résident dans la capitale, Port Stanley. 

New Island est une île faisant partie de l’archipel des Malouines.  Elle est située au nord de l'île Beaver à 238 km de Port Stanley et mesure 13 km de long pour une largeur moyenne de 750 m. Son point culminant se trouve à 226 m. 

L’île a une forme et un relief tourmenté avec une côte au Nord et à l’Ouest constituée de hautes falaises exposées au vent, alors que la côte Est moins élevée offre des rivages rocheux et quelques baies sablonneuses. 

Longtemps utilisée comme base pour la chasse à la baleine, pour l'élevage des moutons et pour des tentatives occasionnelles d’exploitation du guano, New Island est l’une des plus belles îles de l'archipel des Malouines. Sa faune sauvage et sa flore sont l’une des plus diversifiées de la région. Une réserve naturelle, y a été établie en 1972. New Island fut l’une des toutes premières des Îles Malouines à avoir été colonisée par des baleiniers américains dès les années 1770. 

Sur la plage la plus fréquentée de New Island se trouve l’épave d'un navire phoquier, le « Protector III », qui a échoué en 1969.

Depuis 1996 l'île est gérée par le « New Island Conservation Trust » qui en a acquis la propriété libre et entière en 2005. L’organisation se charge de récolter les fonds de généreux donateurs afin de permettre la conservation de l’île et de financer un centre de recherches sur la faune et la flore pour les équipes du monde entier.  La faune est représentée par des mammifères de passage comme l’otarie à fourrure subantarctique, l’otarie à fourrure australe ou l’éléphant de mer du sud. De nombreux oiseaux nicheurs ou en transit peuvent y être observés : le prion de Belcher, le gorfou sauteur, le manchot papou, le manchot de Magellan, le goéland de Scoresby, l’albatros à sourcils noirs, le labbe brun, le cormoran impérial, le caracara austral, l’ouette de Magellan, la sturnelle australe,…

En ce qui concerne la végétation, l’île est en grande partie recouverte d’herbes poussant en touffes caractéristiques des prairies humides des régions tempérées, le tussack. Il n’y a aucun arbre.

Située au nord de l’archipel des Malouines, Grave Cove doit son nom aux vestiges des anciennes tombes des baleiniers qui surplombent la plage. Une petite marche à travers les dunes et les graminées vous mènera sur une grande plaine d’herbe grasse et bien verte tondue par quelques moutons. De l’autre côté de l’île siège une des plus grandes colonies de manchots papous des lieux. Avec un peu de chance, nous aurions pu voir un lion de mer en chasse dans les rouleaux.

Nous avons débuté la journée avec la charmante dame habitant sur l'île qui était comme je vous avais dit sur le navire pour nous parler de sa vie. Comme c'était intéressant et le tout, agrémenté de photos. Nous sommes par la suite débarqués sur l'île avec la possibilité de traverser pour aller voir la mer et les colonies de manchots papous de l'autre côté. Malgré qu'à notre accostage nous avions vu des manchots vraiment très près... Ce fût pour plusieurs leurs premiers manchots à prendre en photos mais ne vous inquiétez pas nous en photographierons des centaines. On commence à les reconnaître grâce à l'aide de nos naturalistes qui sont sur place le long des sentiers afin de nous donner plus d'informations.  La température est un peu maussade mais la pluie est très fine. Cela ne nous empêche surtout pas de nous emballer en regardant cette belle nature. Ce fût un beau 3 heures passés à regarder les manchots dans leur habitat, à surveiller le jeu des dauphins dans les vagues et à photographier des magnifiques oiseaux qui survolaient les plages.

De retour au navire pour se changer et pour un bon repas à la salle à manger. En après-midi nous étions attendus pour sortir à 15h00 dans une autre île où le navire n'était pas venu depuis plus de 7 ans. C'était un endroit magique et en plus, le soleil nous avait donné rendez-vous!  La famille qui nous accueillait sur leur terre nous avait préparé gâteaux et thé.  Nous avons marché quelques kilomètres pour se rendre de l'autre côté. Nous avons été récompensés car les magnifiques paysages et surtout les nombreux oiseaux migrant dans les collines nous donnaient tout un spectacle.  Les albatros à sourcils noirs étaient magnifiques et venaient nourrir leur bébé de quelques mois.  Nous les avons bien observés et ils partageaient leur espace avec les Gorfous sauteurs qui sont si mignons. Nous avons fait, vous vous en doutez bien, des photos de ces beaux petits manchots.

Après quelques heures nous avons rebroussé chemin pour retourner vers le petit quai servant de départ et arrivée de nos zodiaques. Ce sera la seule fois que nous aurons accès à des quais.

Quelle belle journée, ma magie de Ponant qui s'exerce déjà sur tous mes voyageurs et de plus en plus sur moi, la passionnée des grands espaces et de la nature!

De retour sur le navire où nous serons pour deux journées, en direction des îles de la Georgie du Sud où nous attendent des paysages sublimes ainsi que des grandes colonies de manchots, des oiseaux et des otaries etc….

Ne vous inquiétez pas pour nous si vous n'avez pas de nouvelles car les communications pourront être difficiles...

À bientôt

Louise

** Ne désespérez pas, les photos suivront un jour! **

Photos

Voir plus

Vidéos

YouTube
YouTube